Accueil / Santé / 4 astuces pour prendre soin de ses pieds

4 astuces pour prendre soin de ses pieds

Souhaitez-vous éviter de graves problèmes de pieds pouvant entraîner une amputation de l’orteil, du pied ou de la jambe ? Il est indispensable de prendre soin de vos pieds notamment pour les personnes atteintes de diabète. En effet, les pieds restent souvent les parties qui sont mises à rude épreuve, mais souvent ignorées des soins corporels. Sur les 20% de Français dont les maux de pieds justifieraient un traitement chez le podologue, seul 1% consulte un spécialiste ! Suivez nos astuces pour préserver la santé de vos pieds.

Prévenir le cor

Comment le reconnaître ?

Le cor est situé généralement sur le dessus des orteils, parfois entre les orteils, au bout des orteils, sur le pourtour de l’ongle ou sous l’ongle. Il s’agit d’un amas de peau dure et épaisse qui se forme à la suite d’une pression exagérée sur les tissus cutanés comprimés entre la chaussure et l’os (ou l’articulation). À moyen terme, cela entraîne une asphyxie des cellules (ischémie). Ou une déformation des orteils consécutive à l’usure des articulations, des rhumatismes ou tout simplement des chaussures.

La prévention

Examinez vos chaussures. Changez-en si nécessaire pour réduire (voire supprimer) les frottements et les points de pression qui irritent ou accentuent le cor. Vous pouvez aussi dans un premier temps amincir le cor avec une pierre ponce, puis appliquer une pommade à base d’acide acétylsalicylique pour ronger la corne avant de protéger le tout par un pansement. Si son état ne s’améliore pas ou qu’il récidive, consultez un spécialiste.

Le danger

S’il n’est pas (ou mal) soigné, le cor peut entraîner une minuscule ulcération susceptible de s’infecter. Dans ce cas, seul votre médecin peut vous prescrire la bonne pommade antiseptique qui vous convient. Le cor peut aussi entraîner à la longue une boiterie, voire une réaction inflammatoire avec, au pire, un épanchement local (bursite).

Combattre la mycose unguéale

mycose unguéale

Comment le savoir ?

La mycose unguéale, c’est-à-dire de l’ongle des orteils, touche les sujets âgés et les sportifs. Elle se traduit par l’invasion d’un champignon microscopique qui affecte le lit de l’ongle. La contamination se fait par voie directe (dans les vestiaires, les piscines, les pédiluves).

Elle est nettement favorisée par l’excès de transpiration. Au début, une tache blanc jaunâtre apparaît sous l’ongle. Si rien n’est fait, la prolifération des champignons va avoir pour conséquence le décollement de l’ongle. Sans traitement, la tache continue de s’étendre. L’ongle se soulève de plus en plus, et prend un aspect friable, jaunâtre et une odeur nauséabonde.

La prévention

Une bonne hygiène des pieds est importante. Mais, en cas de lésion, il faut consulter un médecin. Très souvent, on se décide très tard à consulter un spécialiste. Et plus on attend, plus la parasitose s’étend, plus il y a d’ongles à traiter. De plus, si la matrice de l’ongle venait à être atteinte, il faudrait alors envisager un traitement par voie générale (prescrit par le médecin traitant) en complément du travail du podologue.

La complication

Sans traitement, l’extension vers les ongles voisins est irréversible. Les ongles s’effritent et se désagrègent peu à peu inexorablement.

Traiter les verrues plantaires

Comment l’identifier ?

Les verrues plantaires peuvent se situer partout sous la plante du pied ou sur les orteils. Elles se manifestent d’abord par une forte douleur à la marche ou à la station debout. Puis elles prennent l’aspect d’un épaississement de la peau, arrondie et couleur de corne. La verrue peut être blanche et rouge à son pourtour. Sa taille peut varier de quelques millimètres quelques centimètres.

Le risque

La verrue est contagieuse puisqu’elle est d’origine virale. Elle se transmet plus volontiers dans les milieux humides par contact direct (école, hammam, piscine, sauna, gymnase). Moins on s’en inquiète, plus elle grossit, plus elle devient douloureuse à la marche. Elle peut, au pire, en grossissant, causer une « boiterie » et une modification de l’appui plantaire.

La prévention

Respectez une hygiène méticuleuse chaque fois que vous fréquentez des lieux susceptibles d’être contaminés. Ne vous contentez pas d’une douche. Lavez plutôt vos pieds au savon de Marseille et séchez-les soigneusement avant de vous chausser. Évitez de marcher pieds nus.

Le remède de grand-mère

La chélidoine est une plante qui pousse dans les sous-bois. On la trouve plus facilement sous forme de teinture-mère en pharmacie. Appliquée régulièrement sur la peau (à l’aide d’un bâtonnet de coton sur le pourtour de la verrue), elle peut quelquefois résorber de grosses verrues en quelques jours.

Ses alcaloïdes (bactéricides) auraient en effet le pouvoir de bloquer la division cellulaire, d’enrayer et de résorber la verrue. Demandez conseil à votre pharmacien.

Soigner l’intertrigo ou le « pied d’athlète »

intertrigo

Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une mycose de la peau due à la prolifération de microchampignons comme le candida albicans, le trichophyton rubrum…Elle se localise principalement dans le quatrième espace interdigital, zone d’où elle va se propager. Elle dégage souvent des lambeaux et une odeur fétide caractéristique.

Le pied d’athlète apparaît généralement après la fréquentation des piscines, des saunas ou des vestiaires de salles de sport. La contamination se fait par contact direct. Une transpiration excessive constitue un facteur favorisant cette infection ainsi qu’un manque d’hygiène ou la macération des pieds dans des chaussures.

La prévention

Portez des chaussettes en coton, changez-en chaque jour. Ne mettez pas la même paire de chaussures deux jours de suite. Prenez, chaque jour, un bain de pieds avec un antiseptique à l’eau tiède ou froide. Vous pouvez également pulvériser sur vos pieds, chaque soir au coucher, des préparations déodorantes et sudo-régulatrices, délivrées sous la forme de spray.

Le danger

Si le prurit est important, les démangeaisons peuvent entraîner un risque de surinfection qui conduirait à un traitement plus lourd et difficile.

Sources

https://www.selection.ca/sante/beaute/5-conseils-pour-prendre-soin-de-vos-pieds/

https://www.jeancoutu.com/sante/conseils-sante/comment-bien-prendre-soin-de-vos-pieds/

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=Il-est-temps-de-prendre-soin-de-vos-pieds

Vérifiez également

palpitations cardiaques

Palpitations cardiaques: causes, symptômes et traitements naturels

Avoir le cœur qui s’emballe, notamment en cas d’émotions fortes est tout à fait normal. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *