Accueil / Santé / 5 postures de yoga pour se relaxer

5 postures de yoga pour se relaxer

À l’heure où la qualité de vie au travail est évaluée à 4.8/10 par les salariés, il est plus qu’urgent de trouver des modes de relaxation efficaces. Pas étonnant que le yoga ait le vent en poupe ! Vous souhaitez vous y mettre ? Voici tout ce que vous devez savoir.

Le yoga : c’est quoi ?

Yoga, le terme signifie « union » en langage sanskrit. Union entre la part immatérielle de notre être soit l’esprit l’âme et puis notre corps. Cette réunification visant à recréer une unité perdue s’obtient à travers des postures également appelées « asanas ». Ces postures font travailler la respiration, la concentration. Elles portent à un état de méditation.

Des améliorations sensibles de la qualité de vie

Travailler les postures permet au corps de gagner en souplesse, en élasticité. Il devient plus dynamique. Outre une meilleure résistance à la fatigue, la pratique tend à diminuer l’hypertension artérielle en évacuant les tensions. Elle favorise la digestion et stimule la circulation sanguine. Ce sport peut aussi être recommandé pour diminuer des douleurs de dos, des articulations, du cou.

Les bienfaits du yoga, on les ressent en premier lieu en termes psychiques. Elle aide à combattre le stress et l’anxiété et favorise un état de sérénité. Une pratique régulière permet d’améliorer la respiration et le souffle. Au quotidien, cela est un facteur de bien-être notable.

Prudence au démarrage !

Instaurer une pratique personnelle du yoga est conseillé. C’est en effet la régularité qui est efficace. Il est toutefois recommandé de débuter avec un enseignement. Certaines postures du yoga sont déconseillées aux personnes souffrant d’un problème de dos, de hanche, de sclérose en plaques ou d’épilepsie. Si vous venez de subir une intervention chirurgicale, vous devrez également attendre un minimum de 6 mois pour commencer. Pour débuter, une dizaine de minutes quotidiennes suffisent.

Inutile de forcer, cela pourrait vous coûter cher. Ne tentez que les postures que vous connaissez déjà bien et que vous avez apprises avec un professeur. La pratique solitaire est particulièrement porteuse au silence intérieur. C’est le moment de profiter pour essayer de ressentir tout ce qui se passe dans votre corps. Et lorsque l’on pratique seul, il est important de rester à l’écoute des signaux émis par le corps. Avant de commencer la séance, un échauffement reste indispensable. Vous pouvez commencer par des salutations au soleil qui permet de délier les muscles et les articulations.

5 postures à la loupe

Posture n°1 (Le chien tête en bas)

La posture du chien tête en bas constitue un fondamental du yoga. On l’appelle aussi « Adho Mukha Svanasana ». Le corps adopte ainsi la position du chien qui s’étire en prenant appui sur ses pattes avant. Il a le museau vers le bas. Cet exercice permet une ouverture du dos, un étirement de l’arrière des jambes et un travail sur le relâchement du diaphragme. Cette posture permet d’irriguer le cerveau. L’étirement du diaphragme associe à une respiration lente et profonde, ralentit les battements du cœur. La relaxation est donc immédiate.

Posture n°2 (L’arbre)

La posture de l’Arbre ne présente aucune difficulté. Elle exige tout simplement un peu d’équilibre. En premier lieu, on s’enracine dans la position de la montagne. On transfère ensuite le poids du corps vers la droite. Tout en gardant la plante du pied droit fermement au sol, on allonge la jambe droite. On fixe alors le regard sur un point fixe à l’horizon. On inspire, on soulève le pied gauche que l’on vient placer contre l’intérieur de la cuisse droite. Pour les débutants, il est possible de simplifier l’exercice en appuyant le pied gauche sur le mollet.

Posture n°3 (Le lézard)

Nombre de personnes pratiquent la posture du Lézard pour perdre du ventre, soit diminuer le volume abdominal. Les paumes des mains sont posées à plat par terre, le corps est soutenu par les bras tendus, à la manière du petit lézard. Les jambes, également tendues, rectilignes, ne touchent pas le sol. Elles prennent appui sur la pointe des pieds. La tête se trouve dans le prolongement du corps, formant avec la nuque, le dos, le bassin, les jambes, une ligne bien droite. On marque la pause dans cette position. On poursuit ensuite l’exercice.

Sans bouger les mains ni les pieds et en expirant profondément, on lève la région du bassin, la tête s’abaisse et vient se placer entre les bras tendus. Le corps fléchi vers le haut forme une sorte d’accent circonflexe. Les jambes sont droites et le corps se trouve dans le prolongement des bras : on colle les talons au sol, ce qui étire les muscles arrière des jambes. Sans déplacer les pieds et les mains, sans fléchir les bras, on abaisse le bassin. Le tronc et la tête se redressent verticalement. En même temps qu’on redresse le torse, on inspire profondément, on expire en reprenant la position précédente.

Posture n°4 (Le pigeon)

La posture du pigeon fait partie des mouvements d’étirement. Elle permet d’étirer les cuisses, l’abdomen, la poitrine, les épaules et le cou. Elle stimule les organes abdominaux et le cœur. Cet exercice peut soulager des douleurs sciatiques et lombaires.

Posture n°5 (Le lotus)

La position du Lotus est souvent associée à la pratique de la méditation. Elle est incontournable pour qui veut pratiquer le yoga. Mais si elle semble simple à première vue, elle exige un entraînement et beaucoup de souplesse. Il est conseillé de pratiquer des exercices d’assouplissement des articulations.

Sources

https://www.weleda.fr/magazine/sante/5-postures-de-yoga-pour-se-relaxer

https://www.aufeminin.com/bienetre/posture-yoga-anti-stress-s1795116.html

 

Vérifiez également

albumine dans les urines

Comment interpréter le taux d’albumine dans les urines?

Pour diverses raisons, votre médecin vous a dit d’effectuer une analyse d’urines. Vous vous êtes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *