Accueil / Santé / 8 maladies que vous pouvez attraper en printemps

8 maladies que vous pouvez attraper en printemps

Les beaux jours reviennent petit à petit avec le printemps. Les fleurs et les oiseaux vous inspirent renouveaux et vous donnent plus de motivation pour atteindre vos objectifs ? Mais, avec le retour des beaux jours, la saison printanière apporte aussi avec elle son lot de maladies. Vous n’êtes donc pas à l’abri d’un problème de santé durant cette saison et devrez prendre soin de votre santé. Afin que vous puissiez mieux vous préparer, découvrez ci-après les principales maladies en printemps que vous risquez de contracter.

La rhinite allergique

Symptômes

Les maladies en printemps sont toute une variété, mais la rhinite allergique est l’une des plus fréquentes. Appelée aussi rhume des foins, elle est une réaction de l’organisme par rapport à des allergènes qui vont causer des inflammations nasales. Durant la saison printanière, elle est causée par les pollens. Cette maladie se reconnaît par une congestion ou un écoulement du nez, la rougeur des yeux, des démangeaisons au niveau des yeux, de la gorge mais aussi du palais. Le malade peut aussi être sujet à des éternuements intempestifs.  

Soigner la rhinite allergique

La solution la plus fiable qui vous permettra de ne pas contracter le rhume des foins est de ne pas vous exposer aux allergènes, et donc aux pollens. Toutefois, si le mal est déjà fait, vous pouvez vous procurer des médicaments vous permettant de contrer les signes de la maladie en pharmacie. Les antihistaminiques et décongestionnants nasaux y sont vendus sans ordonnance.

Le rhume

Avec l’arrivée du printemps, un changement de température est aussi à prévoir. Cette variation est aussi une cause de nombreuses maladies en printemps, dont le rhume. En subissant des chocs thermiques, votre corps est contraint de s’adapter. Ce qui le fatigue et le rend vulnérable face au virus du rhume. Appelée aussi rhinite aigue, cette maladie est caractérisée par l’inflammation nasale. Il est donc de mise de bien se couvrir même si le temps commence à être clément en printemps.

La grippe saisonnière

Définition et symptômes

Maladie se manifestant surtout durant les intersaisons (automne et printemps), la grippe saisonnière est provoquée par un virus très contagieux. Elle se transmet facilement par les éternuements, les gouttelettes de salive ou un simple contact avec un malade. D’ailleurs, l’affaiblissement du système immunitaire favorise sa transmission. Elle peut se manifester une fièvre avec des frissons, une obstruction du nez, des maux de tête, des maux de ventre et des maux de gorge ainsi que des douleurs au niveau des muscles.

grippe saisonnière

Les précautions à prendre

Afin de ne pas contracter une grippe saisonnière, vous devez vous laver les mains fréquemment, n’utiliser que des mouchoirs jetables et ne pas entrer en contact avec un malade. Pour ce dernier, le traitement consistera en des médicaments visant à lutter contre chacun des symptômes.

L’asthme

Caractérisé par l’inflammation des voies respiratoires, l’asthme est aussi une maladie courante en printemps. Se caractérisant par des difficultés à respirer, des douleurs au niveau du thorax ou encore un essoufflement, cette maladie peut facilement se déclencher au printemps. Effectivement, de nombreux allergènes sont provoqués par l’importante floraison durant cette saison. Or, les allergies peuvent facilement conduire à une crise d’asthme. Vigilance est donc de mise en ce début de printemps.

Le pityriasis rosé de Gilbert

Les maladies en printemps sont très diversifiées. Au tout début de la saison, vous pouvez très bien contracter une maladie de peau appelée « pityriasis rosé de Gilbert ». Peu, voire pas du tout contagieuse, ses symptômes peuvent durer entre 3 et 6 semaines. En général, la plaque initiale apparaît sur le thorax pour ensuite se répandre. Cette maladie s’en va tout seul, sans besoin de traitement.

Les maladies osseuses

Durant la saison printanière, deux types de maladies osseuses sont très fréquentes. Il s’agit de l’arthrose et de l’ostéoporose. La première apparait du fait de la sensibilité des articulations faces aux changements de température. Le malade ressent alors des douleurs au niveau de l’articulation ainsi que des craquements lorsqu’il effectue des mouvements. La prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires permet de soigner l’arthrose.

L’ostéoporose, quant à elle, est caractérisée par la perte de densité osseuse. Elle fragilise l’os et accentue le risque de fractures. Les personnes âgées sont les plus touchées par cette maladie.

La fatigue

La fatigue chronique est une autre maladie en printemps encore méconnue. Les variations de température et le changement de saison rendent l’organisme plus vulnérable aux virus. D’autant plus que, à peine sortie de l’hiver, le corps n’a pas pu éliminer correctement tous les toxines.  Afin de contrer cette sensation de lassitude continue, vous pouvez opter pour une cure de vitamines. La prise de compléments alimentaires de qualité est donc de rigueur pour être en forme durant tout le printemps.

L’anxiété

Dû au fait que durant l’hiver, l’organisme a fonctionné à bas régime, les toxines n’ont pas été correctement éliminées. Le foie est donc mis à rude épreuve. Or, cet organe est considéré comme le premier responsable de l’énergie que vous dégagez. Mis à mal, et ne fonctionnant pas correctement, il va vous influencer et conduire à une nervosité, voire une dépression.

Afin de mieux accueillir le printemps et rester en bonne santé, une cure détox est de rigueur pour drainer le foie. Cette cure peut être à base de radis noir, de pissenlit ou encore d’artichaut.  

Références scientifiques:

Vérifiez également

crises de gouttes

Crises de gouttes – comment elles se manifestent?

Lorsque les crises de gouttes se manifestent, le patient peut ressentir des douleurs intenses sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *