Accueil / Prévention / Addiction au sucre : attention danger !

Addiction au sucre : attention danger !

Le sucre est un aliment que nous adorons que nous vénérions même. Nous avons l’impression que c’est un bon aliment pour nous et notre santé. En effet, il nous fait du bien, mais cela n’est pas aussi simple que cela. Le sucre nous apporte un énorme bien-être immédiat, mais ce que nous ne savons pas c’est que le sucre fait des ravages… Beaucoup d’entre nous ont des problèmes d’addiction au sucre sans même le savoir !

Qu’est-ce qu’une addiction au sucre ?

En général, on définit comme « addict », les consommateurs pathologiques incapables de contrôler leur emploi d’un produit (hormis l’alcool et les drogues). Ceci implique généralement une perte de contrôle du comportement. Le conflit interne s’installe alors, entre l’intention de s’abstenir et l’incapacité d’y parvenir… La question est de savoir si l’on peut être addict au sucre ou plus exactement aux produits sucrés riches en sucres raffinés, appelés également les PSRS.

Le sucre apparaîtrait alors comme une drogue. L’addiction au sucre reviendrait à ne pas pouvoir se passer de sucre dans une journée, voire sur plusieurs journées. Le sucre c’est ce qu’on met dans notre café le matin, mais aussi notre brioche, notre soda, notre gâteau de 10 heures, notre plat du midi, notre dessert, notre dîner…Et oui, le sucre est partout !

Le sucre a envahi nos assiettes au fil des années, sans faire de bruit… De nombreuses études ont été faites sur l’impact de la consommation de sucre, sur notre corps, sur notre psychisme et notre santé en général. De nombreux scientifiques alertent actuellement les pouvoirs publics sur les dangers du sucre.

Quand peut-on parler d’addiction au sucre ?

Le sucre est présent dans beaucoup d’aliments, et nous en consommons sans même le savoir. Bien entendu, nous pouvons aimer le sucre sans en être dépendants. Ce n’est pas parce que nous n’arrivons pas à nous arrêter de piocher dans la boîte de chocolats, que cela fait de nous des dépendants au sucre. La véritable addiction est une consommation régulière, chronique, excessive et incontrôlable.

Pour certains individus, le manque est impossible à supporter, quel que soit le produit… Alcool, cigarettes, café et même les produits sucrés. C’est le rapport au manque qui nous aide à savoir si nous avons une addiction au sucre.

Étude scientifique sur les rats

Une étude pertinente a été réalisée sur des rats. Après avoir consommé du sucre en grande quantité pendant plusieurs mois, ces rats ont été soumis à un régime strict sans sucre. Ces rats ont progressivement développé une tolérance et une addiction au sucre semblable à celle de la prise d’héroïne. Sevrés de sucre, les rats se retrouvent dans un état extrêmement anxieux. Ces animaux ont même accepté d’endurer des décharges électriques pour pouvoir continuer à consommer du sucre… De quoi s’inquiéter, non ?

Que peut-on tirer de cette étude ?

Le sucre constitue un aliment particulier, car il est directement lié à la notion de plaisir, de récompense. À chaque fois que vous consommez un aliment sucré, vous sécrétez de la dopamine (le neurotransmetteur du plaisir). Consommer du sucre éveille une sensation agréable que nous avons forcément envie de retrouver… Le phénomène de manque de dopamine s’apparente alors à celui de manque de cocaïne.

Quels sont les aliments qui contiennent du sucre ?

Le sucre fait partie de la grande famille des glucides, qui se divise en glucides simples comme le fructose, le sucre de table et en glucides complexes comme l’amidon et les fibres alimentaires. Le sucre, tout le monde pense pouvoir le reconnaître. On en trouve dans beaucoup d’aliments comme le gâteau, la pâtisserie, le chocolat, les biscuits apéritifs, la charcuterie, les compotes, les yaourts…

Mais le sucre se trouve malheureusement dans beaucoup plus d’aliments que cela. Présent dans les plats industriels, les plats préparés, il est largement utilisé comme exhausteur de goût.

Les conseils pour limiter le sucre dans le corps

Dans un premier temps, il est conseillé de diminuer les apports en glucides simples comme le soda ou les bonbons. Pour ce qui est de la boisson, évitez de boire des boissons sucrées, choisissez des jus de fruits frais, mais quotidiennement, optez pour l’eau ! Changez quelques habitudes alimentaires, ne prenez plus une sucrerie dès que vous avez eu un coup dur !

Évitez les gros gâteaux en fin de repas, surtout le soir. Augmentez votre consommation de crudités, légumes, fruit, céréales. Dans la mesure du possible, il est recommandé d’éviter les plats tout préparés par les industriels. Ces derniers contiennent autant de mauvais sucre. Il n’est pas non plus indispensable de se jeter sur une tablette de chocolat dès que vous avez un coup dur.

Ensuite, il est nécessaire de prendre soin de son sommeil. Effectivement, le manque de sommeil provoque des fringales dans la journée, et qui dit fringales dit sucre.

Enfin, essayez de faire du sport, tout du moins de la marche, le sport régulant le métabolisme. Bien sûr, il n’est pas conseillé de se priver de tout ce qui fait envie. En revanche, il ne faut pas tomber dans l’extrême.

Pourquoi comparer le sucre à la drogue ?

L’idée que le sucre peut être comparé à une drogue paraît, au premier abord, incroyable… Comment associer le sucre à la drogue ? Pourtant, certains scientifiques appellent le sucre, « l’autre poudre blanche » ! Aujourd’hui, nous consommons entre 10 et 20 fois plus de sucre que nous devrions. Que tout le monde se rassure, on ne devient pas addict au sucre parce qu’on mange trop de bonbons ou que l’on aime avoir son gâteau pour son goûter. Lorsque le corps réclame encore et encore sa dose de sucre, alors, il y a danger.

Sources

https://www.santebienetreglobal.com/addiction-au-sucre

https://alimentation.ooreka.fr/astuce/voir/537827/addiction-au-sucre

https://www.marieclaire.fr/cuisine/10-astuces-simples-pour-ne-plus-etre-addict-au-sucre,1188847.asp

 

 

 

 

 

 

Vérifiez également

bronzage

Que faire pour prolonger son bronzage après les vacances?

Ça y est, les vacances sont terminés, retour à la vie active ! Mais la rentrée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *