fbpx

Arnica – un remède doté de multiples bienfaits

L’arnica montana est une plante toxique, mais la forme homéopathique permet de traiter plusieurs affections. Présentée en granules, en ampoules buvables, en gel, en pommade ou en gouttes, cette plante renferme de multiples vertus. Qu’est-ce que l’arnica ? Quand et comment utiliser cette plante ?

Arnica – comment la reconnaître ?

Le nom arnica vient du grec « alcimos » qui signifie salutaire. C’est le médecin et botaniste grec du 1er siècle, Pedanius Dioscoride, qui a donné ce nom à cette plante. Originaire des montagnes d’Europe, du sud de la Russie et de la partie Ouest de l’Amérique du Nord, il existe plusieurs variétés d’arnica. Les deux variétés, l’arnica montana et l’arnica mexicana restent les plus connues et les plus utilisées. Ce sont des plantes vivaces qui poussent sur des sols acides et pauvres en éléments nutritifs. La première se distingue par ses capitules jaune orange et son fruit qui dispose de soies brunes ou blanches. La taille de cette plante varie de 20 à 30 cm de haut.

Quels sont les bienfaits et propriétés de l’arnica montana

L’arnica regorge des bienfaits multiples. Depuis la nuit des temps, cette plante est reconnue comme un anti-inflammatoire et antalgique efficace. Grâce à cela, elle permet de calmer les bosses, les bleus, les hématomes ainsi que les piqûres d’insectes. L’arnica a le pouvoir d’atténuer les douleurs et les traumatismes bénins. Elle peut également faire disparaître très rapidement les marques laissées par les chocs. C’est pourquoi, le médecin du sport l’utilise et la recommande à tous les sportifs. Elle aide les athlètes en cas de fatigue musculaire ou de claquage. En outre, l’arnica possède aussi des propriétés immunologiques. Cela fait de cette plante un remède efficace pour certains états infectieux et pour les affections causés par la fragilité du derme.

arnica montana

Quand et comment utiliser l’arnica ?

Dorénavant, l’arnica fait l’objet d’usages internes pour le traitement des troubles cardiaques et respiratoires. Mais la recherche a avancé et a indiqué qu’il s’agit d’une plante toxique. Pour limiter les risques, elle n’est donc recommandée qu’en application externe.

Bienfaits de l’arnica sur l’arthrite

Plusieurs études justifient l’efficacité de l’arnica montana chez les patients qui souffrent d’arthrite des mains et du genou. Il faut, dans ce cas appliquer du gel, deux fois par jour pendant trois semaines pour diminuer la douleur et la rigidité des muscles. Les personnes ayant pris recours à ce remède affirment que l’arnica est pus efficace que les anti-inflammatoires standards. Elle améliore la fonction des mains et des genoux sans entraîner aucun effet secondaire.

Arnica et arthrose

L’arnica Montana assure également un rôle important dans le traitement de l’arthrose légère ou modérée du genou. L’application du gel d’arnica permet de soulager la douleur et améliorer la mobilité. Outre l’arthrose, le gel d’arnica peut aussi soulager les autres douleurs causées par une lésion musculaire.

Utiliser l’arnica contre l’insuffisance veineuse

L’application du gel d’arnica peut apporter de l’aide aux patients qui souffrent d’insuffisance veineuse. Ce remède permet d’augmenter le tonus veineux, diminuer les œdèmes et soulager la sensation de lourdeur dans les jambes.

L’arnica pour traiter les hématomes

L’arnica montana permet de réduire la durée de l’évolution des hématomes et des contusions consécutifs à une chute. Elle est aussi efficace pour soulager les douleurs postopératoires. Il faut appliquer le gel toutes les heures après le traumatisme, puis trois fois par jour jusqu’à la disparition des lésions.

L’arnica – pour soigner les affections de la bouche

L’arnica possède des bienfaits incomparables dans le traitement des affections de la bouche comme les amygdales, la gingivite ou l’aphte. Elle accélère la guérison et permet de prévenir la réparation des affections. Pour ce genre de problème, l’arnica montana s’utilise en bain de bouche qu’il ne faut surtout pas avaler. Il faut ajouter ½ cuillère à café de teinture de mère d’arnica diluée dans un verre d’eau. Si le problème se trouve au niveau du pharynx, il faut faire un gargarisme en gardant la solution en bouche pendant dix secondes.

Les précautions à prendre pour profiter des bienfaits de l’arnica

L’arnica montana peut causer des effets indésirables chez certains patients. Le plus fréquent, c’est la dermatite. D’autres effets indésirables comme la paralysie musculaire, la gastroentérite, les palpitations cardiaques, les nausées et saignements peuvent aussi se présenter. Par ailleurs, les personnes allergiques à certaines plantes comme la marguerite, le pissenlit ou l’herbe à poux doivent prendre des précautions. Comme ces plantes, l’arnica peut causer d’allergie. Voici quelques précautions à prendre pour l’utiliser correctement :

  • Eviter d’utiliser les produits à base d’arnica sur les plaies ouvertes,
  • Eviter d’avaler la solution en gargarisme ou en rince-bouche,
  • Utiliser l’arnica uniquement par voie externe,
  • Diluer la teinture mère d’arnica dans un volume d’eau dix fois supérieur,
  • Eviter de l’utiliser chez les petits de moins d’un an,
  • Eviter de manger ses fleurs toxiques qui peuvent aussi irriter l’appareil digestif,

Choisir les produits affichant clairement la teneur en arnica.

Sources:
https://www.topsante.com/medecines-douces/homeopathie/arnica-montana
https://sante.lefigaro.fr/medicaments/1033461-arnica-montana-18ch-do-roc

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

les trémulations du nouveau-né

Les trémulations du nouveau-né – c’est quoi et quelles en sont les causes ?

Tous les jours, les nouveau-nés ne cessent de surprendre leurs parents par des gestes bizarres. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *