fbpx
Autisme remède naturel
les traitements naturels de l'autisme

Autisme : comment le traiter d’une manière naturelle ?

L’autisme se définit comme un trouble du développement qui survient initialement dans la petite enfance. Il affecte, en général, le langage, le comportement et les compétences sociales. Certains enfants autistes s’améliorent avec des interventions naturelles telles que les régimes sans gluten. Ce ne sont que quelques-unes de nombreuses formes de traitement naturel de l’autisme qui donnent de l’espoir aux parents d’enfants autistes.

Qu’est-ce que l’autisme ?

L’autisme, également appelé trouble autistique, est une déficience développementale pouvant entraîner d’importants problèmes sociaux, de communication et de comportement. Il est considéré comme un trouble du spectre, car certains enfants n’ont que des symptômes bénins tandis que d’autres peuvent présenter des signes graves.

Les symptômes

Les symptômes de l’autisme sont différents d’un enfant à l’autre, mais les enfants atteints de ce trouble ont souvent des difficultés sociales permanentes, notamment les problèmes de communication et d’interaction avec les autres. Ils peuvent adopter des comportements répétitifs sans s’intéresser à de nombreuses activités. Les signes de l’autisme se manifestent généralement dans les deux premières années de la vie. On estime qu’un enfant sur 68 a été identifié avec une forme d’autisme et qu’il est environ 4,5 fois plus fréquent chez les garçons que chez les filles.

Les causes

Il existe plusieurs facteurs différents qui rendent une personne plus susceptible d’être atteinte d’autisme particulièrement les facteurs environnementaux, biologiques et génétiques. De nos jours, les enfants autistes reçoivent un traitement qui comprend plusieurs affections diagnostiquées individuellement. Ce syndrome commence généralement avant l’âge de trois ans, puis dure toute la vie. Certains enfants autistes atteignent leurs objectifs de développement jusqu’à environ 18 à 24 mois, mais après ils cessent de progresser ou perdent des compétences qu’ils possédaient déjà. Les recherches montrent que 33 à 50% des parents remarquent des symptômes d’autisme avant que leur enfant atteigne l’âge d’un an.

Le traitement conventionnel

Après un diagnostic, le type de traitement recommandé à votre enfant dépend de ses besoins individuels. Il n’y a pas qu’un seul meilleur traitement pour chaque enfant autiste. Il n’existe aucun médicament pouvant guérir ce trouble ou traiter les symptômes principaux. Toutefois, il existe des médicaments pouvant aider certains enfants autistes. Ces médicaments contribuent à gérer des niveaux d’énergies élevés, une incapacité à se concentrer et une dépression.

De nombreux experts s’accordent pour dire qu’une intervention précoce est essentielle et que la majorité des enfants autistes réagissent bien à des programmes hautement structurés et spécialisés.

Les médicaments pour le traitement de l’autisme comprennent les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et les antipsychotiques. Cependant, ces médicaments sont limités dans leur capacité à améliorer les symptômes de l’autisme. Ils peuvent plutôt prévenir les comportements problématiques tels que l’automutilation.

Dans l’ensemble, les perspectives ou le pronostic de l’autisme se diffèrent d’un individu à l’autre. Certains experts affirment que les enfants autistes ont un meilleur pronostic s’ils ont un QI (quotient intellectuel) supérieur à 50, s’ils sont capables de parler avant l’âge de six ans et s’ils ont des compétences utiles.

Les traitements naturels

Pour les enfants ou les adultes autistes, le traitement naturel joue un rôle majeur dans l’amélioration des symptômes de l’autisme. Certains aliments devraient être ajoutés ou augmentés dans le régime alimentaire, alors que d’autres devraient idéalement être totalement évités.

Les aliments à privilégier

Les aliments non transformés et sans additifs

Les additifs alimentaires peuvent être problématiques pour les personnes autistes. Il est donc préférable de manger des aliments complets non transformés pleins de nutriments essentiels et préparés à la maison.

Le bouillon d’os

bouillon d'os

Le bouillon d’os fournit d’importants acides aminés et minéraux qui peuvent guérir les fuites intestinales (un symptôme d’autisme) et combler les carences en minéraux.

La volaille

La volaille, comme la dinde biologique contient du tryptophane, un acide aminé qui contribue à produire la sérotonine (un neurotransmetteur calmant). Des recherches ont montré que les personnes atteintes de troubles du spectre autistique pouvaient présenter une diminution du « métabolisme du tryptophane », ce qui pouvait modifier le développement du cerveau, l’activité neuro-immune et la fonction mitochondriale.

Les aliments riches en probiotiques

Ajoutez au régime des aliments fermentés comme le kéfir, la choucroute ou le kimchi. Ces aliments contiennent des probiotiques indispensables pour réparer les intestins. De plus en plus de recherches démontrent qu’un équilibre sain des bactéries dans l’organisme a un impact important sur l’autisme.

Le régime riche en oméga-3

aliments riches en oméga 3

L’oméga-3 présent dans les poissons pêchés dans la nature est indispensable à la santé du cerveau. Des recherches ont prouvé qu’il peut être particulièrement utile pour les personnes atteintes d’autisme et d’hyperactivité. Selon une étude scientifique effectuée en 2017, une carence en acides gras oméga-3 pourrait être liée à un trouble du spectre de l’autisme. Cette analyse conclut que la supplémentation en acides gras oméga-3 peut améliorer l’hyperactivité, la léthargie et le comportement répétitif chez les enfants atteints des troubles d’autisme.

Les aliments à éviter

Gluten

Certains parents d’enfants autistes signalent une aggravation des symptômes après la consommation de gluten. Pour savoir si un régime sans gluten est efficace, évitez tous les aliments à base de blé tels que le pain, les pâtes et les céréales de blé. Plusieurs parents d’enfants atteints d’autisme déclarent que leur comportement s’améliore quand leurs enfants mangent sans diètes, sans protéines et sans caséine.

Le lait de vache

La protéine de la vache laitière appelée caséine A1 peut déclencher une réaction similaire à celle du gluten et doit donc être bannie. Pour le calcium, augmentez les légumes à feuilles vertes. Vous voudrez peut-être aussi essayer le kéfir au lait de chèvre afin de bénéficier du calcium et d’autres nutriments essentiels ainsi que des probiotiques.

Le sucre

Le sucre peut entraîner des fluctuations de la glycémie, ce qui provoque des troubles de comportement. Évitez toute forme de sucre concentré à savoir les bonbons, les desserts, les sodas et les jus de fruits. Il a également été démontré que le sucre avait des effets négatifs majeurs sur le cerveau.

Sources

https://www.cdc.gov/ncbddd/autism/facts.html

https://www.autismspeaks.org/what-autism/treatment/complementary-treatments-autism

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.