fbpx
Bec de lièvre

Bec de lièvre – les causes et les traitements de cette malformation de la bouche

Le bec de lièvre, une malformation congénitale de la bouche peut être détectée au cours de la grossesse. Jusqu’à nos jours, les causes de cette pathologie demeurent inconnues. Néanmoins, les spécialistes confirment que le tabac, l’alcool, les médicaments antiépileptiques et les antécédents familiaux peuvent favoriser les risques.

Bec de lièvre – c’est quoi exactement ?

Le bec de lièvre aussi appelé fente labio-palatine est une malformation de la bouche causée par un défaut de fusion des bourgeons faciaux. C’est un processus qui se produit généralement au cours de la 5ème semaine de vie intra-utérine. Cette malformation peut être partielle lorsqu’il ne touche que la lèvre. Elle est considérée comme totale lorsqu’elle touche la gencive et le palais. Elle peut également être unilatérale ou bilatérale, symétrique ou asymétrique. Une étude a montré que la fente labio-palatine concerne un enfant sur 500 à 1 000, particulièrement les filles. Elle est plus fréquente chez les Japonais, près de 1 enfant sur 500 et beaucoup plus rare chez les noirs Américains environ 1 sur 2200. En France, seul un enfant sur 750 présente ce type de malformation souvent impressionnante et handicapante mais facile à traiter.

Les différents types de malformation labio-palatine

La malformation labio-palatine peut prendre différentes formes selon sa localisation et son aspect :

  • La fente labiale concerne la lèvre mais elle est souvent associée à une fente palatine. Elle est considérée comme légère si elle touche uniquement la lèvre. Si elle remonte jusqu’au nez et touche les gencives, il s’agit d’une fente labio-maxilaire. Ces deux formes de fente portent l’appellation bec-de-lièvre en raison de son aspect extérieur ;
  • La fente palatine concerne la fissure du palais pouvant aller jusqu’à l’absence complète du palais, c’est-à-dire la communication entre le nez et la bouche.

Bec de lièvre – les causes

Jusqu’à présent, l’origine exacte du bec de lièvre reste inconnue. Par contre, les facteurs favorisant le risque identifié chez les mères et la famille sont multiples :

  • L’âge au moment de la conception ;
  • La prise de certains médicaments comme les médicaments anticonvulsivants et les corticostéroïdes ;
  • Les antécédents familiaux, car le risque est 35 fois plus élevé chez les enfants dont les parents ou les membres de la famille rencontrent cette malformation ;
  • La consommation d’alcool avant et pendant la conception et durant la période de grossesse ;
  • Le tabagisme ;
  • Les facteurs génétiques et environnementaux.

Il faut souligner que les malformations des lèvres et du palais sont associées à d’autres syndromes. Les plus connus sont la trisomie13 et 18, le syndrome de Van der Woude, le syndrome de Shprintzen, le syndrome de Goldenhar et le syndrome de Treacher Collins.

bec-de-lièvre

Peut-on identifier cette malformation lors des échographies ?

Les deux types de malformation labio-palatine peuvent être détectés à l’aide d’une échographie au cours du premier trimestre de grossesse. Néanmoins, il faut préciser que la fente labiale est beaucoup plus facile à identifier que la fente palatine. Cette dernière nécessite des coupes de profil du fœtus. Ces coupes permettent d’identifier la nature de la malformation et évaluer les mouvements de la langue pendant la déglutition. Malgré les résultats offerts par les échographies au cours de la grossesse, il semble encore impossible de prévenir le bec de lièvre. Pour limiter les risques, les femmes enceintes doivent optimiser l’apport en acide folique avant la conception et au cours du premier trimestre de la grossesse. Elles doivent rester loin des drogues et éviter la prise de médicament sans l’accord d’un professionnel de santé.

Quelles peuvent être les conséquences de cette malformation ?

L’aspect esthétique figure parmi les conséquences majeures du bec de lièvre et constitue la première préoccupation des parents. Pourtant, cette malformation peut causer des problèmes graves pour l’enfant dès ses premières années de vie :

  • La difficulté à s’alimenter ;
  • Les troubles de la respiration ;
  • Les problèmes d’auditions ;
  • Les difficultés à se communiquer et à apprendre ;
  • La gêne sur le développement des mâchoires ;
  • Les problèmes de la poussée dentaire.

Si la malformation entraîne une difficulté à s’alimenter, il faut nourrir le bébé avec une tétine longue et finement perforée.

 

Bec de lièvre – les différents traitements pour le corriger

Que les conséquences de cette malformation se limitent à l’aspect esthétique ou entraînent des sérieux problèmes, le traitement commence toujours par une prise en charge chirurgicale. L’opération consiste à fermer la lèvre, le palais et la voile selon l’étendue de la formation. Pour le bec de lièvre proprement dit, l’opération doit être effectuée au cours du premier mois de vie du bébé. Si l’opération vise à fermer la voile, elle doit être exécutée entre le 3ème mois et le 8ème mois du bébé. Si la malformation touche la fente palatine, l’opération sera plus délicate et ne doit pas être réalisée que lorsque bébé a plus de six mois.

Bec de lièvre – les autres traitements

Hormis l’opération chirurgicale, le bébé atteint de bec de lièvre doit suivre d’autres traitements pour corriger les éventuelles conséquences. Les plus fréquents sont l’orthophonie et l’orthodontie. La prise en charge d’un psychologue s’avère aussi indispensable pour que l’enfant puisse mener une vie normale. La chirurgie esthétique pourra également intervenir pour aider le patient à retrouver une qualité de vie satisfaisante.

Il faut préciser qu’il existe aujourd’hui de nombreux traitements adaptés aux enfants atteints de bec de lièvre. Une prise en charge précoce permet d’aider le patient à retrouver une harmonie esthétique.  Cela permet aussi de limiter les conséquences de la malformation sur les différentes fonctionnalités de la bouche et du nez.

Sources:
https://www.topsante.com/tous-les-avis-d-expert/quelles-sont-les-causes-d-un-bec-de-lievre-30465
https://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_1126_malform_visag.htm

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *