fbpx
fausse-route

Comment détecter et prendre en charge la fausse-route

La fausse-route se traduit par le fait que les aliments solide ou liquide passent par les mauvais tuyaux. C’est fréquent et elle concerne aussi bien les petits que les grands. Néanmoins, elle doit alerter si elle entraîne un étouffement. Comment détecter la trouble de déglutition ? Quelles sont les gestes à adopter pour sauver la personne ? Quand est-ce qu’on doit appeler les secours ?

Comprendre le fonctionnement de l’œsophage

Lorsque vous mettez quelque chose dans votre bouche, une trentaine de muscles se mettent en action. Ces muscles se trouvent aux alentours de la gorge. Deux tuyaux se trouvent au fond de la gorge. Il s’agit de l’œsophage et de la trachée. Cette dernière est le tuyau de respiration. Tous les aliments que vous avalez passent toujours par l’œsophage avant de rejoindre l’estomac. Lorsque la nourriture est prête à être avalée, votre langue la pousse au fond de votre gorge. Pour que les aliments ne passent pas dans la trachée, le larynx se soulève quand vous avalez. En même temps, l’œsophage s’ouvre pour permettre à la nourriture de pénétrer dans votre estomac. Des muscles se mettent en action pour la pousser à descendre. La fausse-route se produit lorsque votre aliment est descendu dans votre trachée.

Comment se manifeste la fausse-route ?

La fausse-route se produit lorsque la personne :

  • S’étouffe : ne peut ni respirer ni émettre le moindre son,
  • S’agite,
  • Devient rouge,
  • Pose ses mains sur la gorge

Ce sont parmi les symptômes de la fausse-route qui devra vous alerter. Lorsque la personne s’agite et garde le silence, cela signifie que ses voies respiratoires sont obstruées. Dans certains cas, la personne peut parler ou tousser. C’est une autre forme de trouble de déglutition mais cela signifie que les voies respiratoires ne sont pas obstruées. Les aliments liquides ou solides se trouvent entre les voies respiratoires et les voies digestives.

Les gestes à accomplir en cas de fausse-route

Il existe différentes techniques à adopter pour aider une personne en cas de fausse-route. Mais avant toute chose, il est toujours important d’appeler les secours. Un expert pourra vous indiquer les gestes à adopter et juger la nécessité de l’intervention des secours. Voici les gestes à adopter :

  • Mettre la personne en position légèrement penchée vers l’avant, donner ensuite cinq claques dans son dos. Votre main doit être bien plat et positionner entre les omoplates. Cette geste permet d’éjecter la nourriture coincée.
  • Adopter le manœuvre d’heimlich. Il n’est recommandé que si le problème persiste après la première geste. Mettez-vous derrière la personne, posez votre poing fermé entre son thorax et son nombril. Positionner l’autre main, bien plat par-dessus de votre poing fermé. Lorsque vous êtes prêts, appuyez la personne vers vous et légèrement vers le haut. Répétez l’action cinq fois pour que la personne puisse recracher l’aliment.

Il est possible qu’au bout des cinq claques et cinq compressions, la personne continue à s’étouffer. Si c’est le cas, vous devez répéter les deux gestes de manière successives. Si jamais vous constatez que la personne perd conscience, allongez-la immédiatement au sol et réalisez un  massage cardiaque. C’est un geste important à accomplir en attendant les secours. En effet, la perte de conscience est due à un manque d’oxygène.

Une fausse-route régulière – est-ce inquiétant ?

Une fausse-route régulière n’est pas anodine. Il peut y avoir une cause et doit faire l’objet d’un diagnostic médical. Si vous la prenez à la légère, un trouble régulier pourra causer une infection pulmonaire grave. Celle-ci est due à la présence d’un corps étranger dans les voies respiratoires. Il ne faut pas également oublier que l’étouffement causé par le trouble pourra conduire au décès de la personne. C’est d’ailleurs pour cette raison que toutes personnes ayant un proche faisant régulièrement des fausses routes doivent suivre une formation. Cette formation vous permet de connaitre toutes les gestes à adopter pour sauver la personne. Grâce à cette formation, vous pouvez vous sentir plus en confiance en cas de fausse-route.

La fausse-route chez les nourrissons

Comme chez les adultes, les fausses routes peuvent présenter un énorme danger chez les nourrissons.  En effet, la majorité des bébés ne toussent pas après une fausse-route. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de surveiller le bébé pendant l’allaitement ou le repas. En cas de trouble de déglutition, ses lèvres, les extrémités de ses mains et ses pieds peuvent devenir pâles. Il pourra également s’agiter ou rester immobile. Voici les gestes à adopter :

  • Appeler le 15 pour faire intervenir les secours,
  • Eviter de secouer le bébé,
  • Eviter de taper dans son dos ou de le prendre par les pieds.

En effet, si vous ne maîtrisez pas les gestes de secours, vous risquerez de faire déplacer l’élément dans son poumon. Pour faciliter la descente du corps étranger, la meilleure solution c’est de garder le bébé assis.

fausse-route

Trouble de déglutition chez les personnes âgées

La fausse-route est aussi fréquente chez les personnes âgées. Elle est favorisée par certaines maladies neurologiques telles que l’AVC, le traumatisme cranio-cérébral et le syndrome parkinsonien.  Comme chez les nourrissons, les fausses-routes chez les personnes âgées exigent une attention particulière.  Les causes sont multiples :

  • Fonte de 30% du volume musculaire et perte de force de 40% à partir de 60 ans,
  • Modification de la salive et atrophie progressive des glandes salivaires augmentant la sensation de sécheresse dans la bouche,
  • Diminution jusqu’à 75% de l’efficacité de la mastication avec le port d’une prothèse dentaire,
  • Perte de goût,
  • Anomalie de la déglutition.

Voici les précautions à prendre en cas de fausse-route répétée chez les personnes âgées :

  • Adopter une bonne hygiène buccale
  • Maintenir la personne en position assise et redressée pendant son repas et lors d’une prise de boisson,
  • Ajouter une poudre épaississante aux liquides pour les rendre onctueux et facile à déglutir,
  • Découper les aliments en morceaux pour faciliter la mastication.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=fausse-route-bebe-asphyxie-voies-respiratoires
https://www.doctissimo.fr/sante/dictionnaire-medical/risque-de-fausse-route

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.