fbpx

Comment diagnostiquer le syndrome de Sjögren ?

Le syndrome de Sjögren est une maladie rhumatismale auto-immune assez fréquente. Il est caractérisé par une sécheresse excessive des yeux, de la bouche, ainsi que des autres muqueuses. La cause de cette maladie reste à ce jour inconnu. Par ailleurs, il concerne surtout la femme d’âge moyen. Certains individus atteints de ce syndrome présentent aussi d’autres maladies auto-immunes. Notamment la rhumatoïde, polyarthrite, la sclérose systémique, le lupus érythémateux systémique, ou encore l’hépatite chronique auto-immune.

Quels sont les symptômes ?

Assèchement des yeux et de la bouche

Chez certains, seuls les yeux ou la bouche sont secs. Une sécheresse oculaire peut sévèrement endommager la cornée. Cela donne alors lieu à une sensation d’irritation ou de démangeaison. De plus le manque de larmes peut entrainer une atteinte permanente de l’œil. D’autre part, la production insuffisante de salive dans la bouche peut provoquer une altération du goût, ainsi que de l’odorat. Cela peut aussi rendre la déglutition et la prise d’aliments douloureuses, et entrainer la formation de caries ou de calculs de glandes salivaires. Les parotides (glandes salivaires des joues) grossissent et deviennent sensibles chez la plupart des personnes. Certains présentent aussi des brûlures buccales et révéler une infection à levures dans certains cas.

Autres organes

Pour d’autres personnes, plusieurs organes peuvent être touchés. En effet, le syndrome de Sjögren est en mesure d’assécher la peau, ainsi que les muqueuses tapissant la gorge, le nez, le larynx, les voies aériennes pulmonaire, la trachée, le tube digestif, le vagin et la vulve. La sécheresse du vagin et de la vulve rend parfois les rapports sexuels douloureux. La sécheresse de la trachée quant à elle peut entraîner une toux. Les poumons, les nerfs et les autres tissus peuvent être touchés par l’inflammation.

Arthrite

Une inflammation articulaire survient chez 1/3 des malades et concerne les mêmes articulations de la polyarthrite rhumatoïde. Toutefois l’arthrite provoquée par le syndrome de Sjögren est moins intense est n’est généralement pas destructrice. Aussi, le volume des ganglions lymphatiques augmentent parfois dans tout l’organisme. Chez les personnes atteintes du syndrome, le lymphome (cancer du système lymphatique) est plus fréquent par rapport à la population générale. Ces personnes développent aussi un lymphome non hodgkinien 40 fois plus que la population en générale. En outre, une atteinte rénale, des éruptions cutanées, une pancréatite, des problèmes pulmonaires et une vascularite touchant les nerfs périphériques sont des manifestations moins fréquentes mais sévères. Le phénomène de Raynaud quant à lui affecte 1/3 des personnes atteintes de ce syndrome.

le syndrome de Sjögren

 

Diagnostic

Même si la sensation de sécheresse oculaire et buccale est fréquente, accompagnée des symptômes suivants, elle peut indiquer la présence du syndrome :

  • Inflammation articulaire ;
  • Atteinte des nerfs ;
  • Augmente du volume des glandes salivaires ;
  • Atteintes rénales ;
  • Certaines éruptions cutanées.

Pour établir le diagnostic, critères établis et différents examens peuvent aider le médecin. Cela le permettra aussi d’éliminer la possibilité d’autres maladies qui peuvent présenter des symptômes similaires.

Critères établis

Pour poser le diagnostic du syndrome de Sjögren, les médecins peuvent utiliser un ensemble de critères établis. Mais pour appliquer les critères, il devra poser des questions et réaliser un examen clinique pour déterminer si les personnes ont des symptômes buccaux ou oculaires. Ensuite, les médecins peuvent appliquer les critères chez ceux qui ont au moins l’un des symptômes de sécheresse buccale ou oculaire.

  • Symptômes oculaires: il s’agit d’une sécheresse oculaire persistante de 3 mois ou plus, avec une sensation d’avoir du sable dans les yeux, nécessitant l’utilisation de larmes artificielles ;
  • Symptômes buccaux: une sensation de sécheresse buccale persistante depuis 3 mois, nécessitant l’utilisation de liquides afin d’avaler les aliments secs.

Lorsque le médecin diagnostique un symptôme buccal ou oculaire, le médecin utilise alors les critères afin de déterminer si le patient a d’autres symptômes étayant le diagnostic du syndrome. Le médecin peut aussi utiliser les critères pour exclure les autres affections.

Analyse de la salive et des larmes

Il est possible d’estimer la quantité de larmes produites en mettant une bandelette de papier filtre sous les paupières inférieures. Ensuite, il suffit de mesurer le nombre de graduations humidifiées. Un individu atteint du syndrome de Sjögren produit moins du tiers de la quantité normale de larmes. Par ailleurs, il est aussi possible de réaliser des examens plus élaborés de salive. Le médecin peut également prescrire le prélèvement de tissus des glandes salivaires pour une analyse.

Analyses de sang

Des analyses de sang permettent de détecter les anticorps anormaux, notamment le SS-A, qui est un anticorps présent chez les individus atteints du syndrome. Ces derniers ont aussi des anticorps antinucléaires et du facteur rhumatoïde. Même si les résultats des analyses de sang peuvent aider les médecins dans le diagnostic, ils ne sont pas suffisants. En effet, les anomalies détectées sont parfois présentes chez les personnes atteintes d’autres affections ou chez des personnes en bonne santé. LE diagnostic de cette maladie est basé sur toutes les informations que le médecin a pu rassembler, comme les symptômes, les résultats de toutes les analyses, et les résultats de l’examen clinique.

Sources:
https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/maladie-auto-immune-maladie-gougerot-18683/
https://www.topsante.com/medecine/maladies-genetiques/autres-maladies-rares/syndrome-de-sjoegren-une-maladie-qui-touche-surtout-les-femmes-23081

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

une inflammation qui touche les vaisseaux lymphatiques

Lymphangite – une inflammation qui touche les vaisseaux lymphatiques

Également appelée mastite, la lymphangite est une inflammation des vaisseaux lymphatiques du sein. Très souvent, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *