Accueil / Prévention / Comment éviter et soigner le coup de chaleur

Comment éviter et soigner le coup de chaleur

L’été est la saison du coup de chaleur. Les enfants, les personnes âgées, les patients suivant un traitement sur une longue période sont les plus touchés. Quels sont les signes du coup de chaleur ? Comment le soigner ? Quelles sont les meilleures solutions pour le prévenir ?

Coup de soleil VS coup de chaleur

Le coup de chaleur est l’exposition prolongée à la chaleur. Il entraine un dérèglement des centres thermorégulateurs et à une défaillance des mécanismes de déperdition de la chaleur. Le coup de soleil se produit  à une exposition prolongée de la peau aux rayons UV du soleil. Il est à l’origine de l’apparition d’un érythème, de desquamation et de phlyctènes. Ces deux phénomènes peuvent se produire en même temps. Pour les éviter et minimiser les risques, il convient de prendre toutes les précautions possibles.

Les différents types d’hyperthermie

Il existe deux types d’hyperthermie à savoir l’hyperthermie classique et l’hyperthermie d’exercice.  Le premier survient dans des environnements anormalement chauds comme le véhicule mal ventilé en plein soleil. Le coup de chaleur classique est très fréquent pendant les longs voyages. Les enfants et les personnes âgées sont les plus touchées par ce problème. Quant à l’hyperthermie maligne d‘effort, il survient durant les entrainements. En effet, la majorité des sportifs font leurs entrainements dans les périodes les plus chaudes de la journée.  

Les principaux symptômes du coup de chaleur

Les symptômes du coup de chaleur sont nombreux :

  • une transpiration abondante et une sensation de fatigue sur toutes les parties du corps.
  • des étourdissements, vertiges, nausées, vomissements et maux de tête accompagnent souvent ces symptômes.
  • Une accélération du rythme cardiaque chez certaines personnes
  • une soif importante. Dans ce cas, le coup de chaleur est accompagné d’une déshydratation.

Comment traiter l’hyperthermie ?

Lorsque l’un des symptômes se présente, une mesure pour refroidir le corps doit être mise en place. Dans le cas contraire, le coup de chaleur peut causer des problèmes au niveau des organes.

 

Les mesures simples pour lutter contre l’hyperthermie

Pour y remédier rapidement, reposez-vous dans un endroit frais et à l’ombre qui se trouve à proximité. Buvez ensuite une bonne quantité d’eau pour réhydrater le corps. Attention quand même, car l’eau glacée n’est pas recommandée. Humidifiez également un petit tissu ou un mouchoir et appliquez-le sur la peau. Une douche froide est aussi interdite, car elle pourra engendrer un choc thermique mortel.  Si vous portez des vêtements ou accessoires trop serrés, ôtez-les rapidement. C’est pour éviter le coup de chaleur que le port des vêtements amples et clairs est recommandé en été.

Intervention d’un professionnel de la santé – dans quel cas ?

Les signes annonciateurs du coup de chaleur peuvent varier et une complication peut se produire chez certaines personnes. Les simples gestes cités précédemment peuvent les faire disparaitre. Pourtant, s’il se manifeste par une forte fièvre avec une température supérieure à 40°C, une intervention médicale en urgence est indispensable. Même chose si les yeux sont cernés et des signes neurologiques graves se présentent. Il faut souligner que le coup de chaleur pourra entrainer un arrêt cardiaque ou laisser des séquelles. Les troubles neurologiques et les crampes sont les plus fréquents.

éviter et soigner le coup de chaleur

Les précautions à prendre pour éviter les coups de chaleur

Les précautions à prendre ne sont pas les mêmes pour les séniors, les adultes et les enfants. Chez les plus petits, l’exposition prolongée au soleil est à éviter. Les endroits clos non aérés sont aussi à éviter. En effet, les nourrissons sont très vulnérables au coup de chaleur. Leurs capacités de régulation de la température ne sont pas fiables et leurs réserves en eau sont petites. Pour prévenir l’hyperthermie chez les nourrissons et les bébés, soyez vigilant où que vous irez.

  • donnez-leur de l’eau aussi souvent que possible, notamment après l’exposition à la chaleur
  • évitez de laisser votre bébé seul dans une voiture, même si celle-ci est placée à l’ombre
  • évitez de les mettre directement au soleil.
  • pour les enfants, faites-les porter une casquette et du t-shirt à manches courtes ou manches longues si possible

Lutter contre l’hyperthermie classique chez les seniors et adultes

Pour les adultes et les séniors, le recours à certains traitements est l’une des meilleures solutions. Si vous voulez prendre un médicament ou autre complément, demandez l’avis de votre médecin. Comme pour les petits, il est recommandé de boire régulièrement une bonne quantité d‘eau. Ainsi, lorsque vous transpirez, vous pouvez récupérer rapidement les eaux qui viennent de s’évacuer. Outre les séniors et les enfants, le coup de chaleur peut survenir à tout moment et pour tout âge. Voici d’autres astuces :

  • portez des vêtements légers, de couleur clair, en coton ou fibres naturelles
  • portez un chapeau
  • ne restez pas dans des endroits en plein soleil
  • utilisez un brumisateur d’eau ou un linge humide pour rafraîchir votre visage
  • buvez une bonne quantité d’eau, au moins 2 litres par jour.

évitez les boissons excitantes et l’alcool.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=insolation_pm
http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2000/mag1606/sa_1824_chal_ete.htm

Vérifiez également

syndrome du bébé

Reconnaître le syndrome du bébé secoué

Les bébés, du fait qu’ils sont encore très fragiles, sont très vulnérables aux chocs. Parmi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *