fbpx

Comment reconnaître la pneumonie atypique ?

La pneumonie atypique, encore appelée pneumonie à pied ou maladie du légionnaire est une forme d’infection du système respiratoire. Ses symptômes diffèrent de la pneumonie typique en étant habituellement plus légers. La plupart des cas de pneumonie atypique sont traitables et le traitement varie en fonction de l’organisme responsable de l’infection. Cependant, les cas graves peuvent toujours nécessiter l’hospitalisation. En tout cas, certaines mesures sont à prendre pour éviter la contraction de l’infection et sa propagation.

Distinction avec la pneumonie typique

La pneumonie est une infection qu’un agent pathogène induit et pouvant laisser une personne particulièrement fatiguée. Elle nécessite quelques jours de repos pour permettre au corps de lutter contre l’infection. Bien que la pneumonie atypique soit similaire à la pneumonie régulière, elle présente quelques distinctions. Ses symptômes sont notamment moins graves que la pneumonie typique et nécessitent rarement une hospitalisation. Les personnes atteintes de ce type de pneumonie arrivent en général à accomplir leurs tâches quotidiennes. Par contre, elles peuvent avoir d’autres symptômes que les personnes atteintes de pneumonie n’ont pas. Cela inclue les maux de tête proéminents et les fièvres de bas grade ainsi qu’un mal de gorge et d’oreille. Il est à retenir que les pneumonies atypiques ont des signes plus doux mais plus persistants. Elles nécessitent plus d’antibiotiques que la pneumonie typique.

Les causes d’une pneumonie atypique et les personnes à risque

L’organisme provoquant l’infection

La pneumonie atypique est généralement le résultat d’œuvre de trois bactéries spécifiques. La première infecte les personnes de moins de 40 ans avec des symptômes bénins de la pneumonie. La seconde est fréquente chez les enfants et les jeunes adultes. La dernière, la plus sévère, se rencontre fréquemment chez les adultes plus âgées et les fumeurs. On la trouve également chez les personnes ayant un système immunitaire affaibli. C’est ce qu’on appelle la maladie des légionnaires. Bien que ce soit des cas rares, les pneumonies atypiques peuvent aussi être le résultat de bactéries que des oiseaux ont contracté.

Les personnes à risque

Bon nombre de personnes sont à risque de contracter la pneumonie à pied. Ce sont notamment :

  • Les fumeurs
  • Les enfants de moins de 2 ans et les adultes de plus de 60 ans
  • Les personnes ayant une maladie respiratoire chronique
  • Les personnes ayant un système immunitaire affaibli
  • Les personnes vivant ou travaillant dans une région avec une haute fréquence de pneumonie atypique

Les symptômes de la maladie

Les symptômes de la pneumonie atypique surviennent lentement. Le patient peut ne les remarquer qu’au bout d’une à 4 semaines d’infection. Cependant, lorsqu’ils apparaissent, les symptômes s’aggravent pendant les 2 à 6 prochains jours. Ils varient cependant en fonction du type de bactérie responsable de l’infection. Les signes les plus communs sont les toux persistantes qu’accompagnent les symptômes pseudo-grippaux comme la fièvre et les sueurs froides. Ce sont également :

  • La gorge irritée, sèche ou qui démange
  • Un mal de tête et des douleurs dans les muscles et les articulations
  • Une douleur thoracique pendant une respiration profonde
  • Une faiblesse ou une fatigue

Dans certains cas, la personne peut présenter des affections secondaires telles que les éruptions cutanées ou les infections de l’oreille.

la pneumonie atypique

Les moyens de contamination

La pneumonie à pied est contagieuse et se propage par un contact étroit avec une autre personne. Elle peut se transmettre par les toux et les éternuements que l’air va transporter. Les bactéries peuvent également survivre sur les mains de la personne et se propager par un frottement des yeux. Dans certains cas, la maladie du légionnaire survient après la respiration d’une gouttelette d’eau contaminée.

Le diagnostic et le traitement

Le diagnostic

Le diagnostic de la pneumonie atypique passe par plusieurs étapes. Des questionnaires relatifs aux symptômes et à leur durée vont précéder d’autres examens. Le médecin va également vérifier la fière, le pouls, la fréquence respiratoire et le niveau d’oxygène dans le sang. De même, une radiographie thoracique peut se révéler nécessaire pour distinguer la pneumonie des autres conditions.

Le traitement

La plupart des pneumonies atypiques répondent bien au traitement. Souvent, les médecins prescriront des antibiotiques qui ne fonctionnent que si les bactéries sont l’origine de l’infection. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent également aider à atténuer les symptômes de la maladie tels que les douleurs et la fièvre. Le médecin va aussi conseiller le patient de se reposer et de boire beaucoup d’eau pour aider à détacher le mucus. Les médicaments contre les toux et les rhumes sont déconseillés car ils rendent difficile l’expulsion du mucus. Des cas d’hospitalisation sont possibles mais rares et surviennent chez les personnes avec un système immunitaire affaibli ou en cours de maladie. Ces personnes recevront habituellement une antibiothérapie intraveineuse, des liquides et des traitements respiratoires.

Les moyens de prévention

Les divers moyens de prévention des pneumonies atypiques sont :

  • Les vaccinations régulières contre la pneumonie typique
  • La réduction des facteurs de risque en évitant notamment de fumer et en mangeant sainement
  • Eviter les contacts étroits avec une personne atteinte de pneumonie
  • Se laver les mains fréquemment pour réduire le risque de propagation
  • Se couvrir la bouche pendant une toux et un éternuement.

Sources:
https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/vie-sont-symptomes-pneumonie-atypique-1899/
https://www.lemonde.fr/archives/article/2003/04/16/avancee-face-a-la-pneumonie-atypique_317098_1819218.html

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

les trémulations du nouveau-né

Les trémulations du nouveau-né – c’est quoi et quelles en sont les causes ?

Tous les jours, les nouveau-nés ne cessent de surprendre leurs parents par des gestes bizarres. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *