fbpx

Des hormones anabolisantes pour médicament

Les hormones anabolisantes sont des composés qui s’apparentent à la testostérone. Elles existent naturellement dans l’organisme mais il est également possible de s’en injecter.

Qu’est-ce que les hormones ?

Celles-ci correspondent à des messagers biochimiques. Elles se trouvent dans le sang et y circulent pour arriver vers les organes. Elles sont naturellement présentes dans l’organisme mais une supplémentation est possible. Dans ce cas, un risque sanitaire est envisageable.

Qu’est-ce que la testostérone ?

On croit à tort que la testostérone est une hormone masculine. En effet, elle est également présente chez la femme. Cependant c’est la quantité contenue dans le corps de chacun des sexes qui diffère. Chez l’homme, le taux de testostérone est supérieur à celui  de la femme.

Les effets de la testostérone sur le corps

Celle-ci exerce notamment deux types d’effets majeurs sur le corps, à savoir anaboliques et des effets androgènes.

  • Effets anaboliques : La testostérone corrobore à la croissance et à la fabrication des tissus musculaires.
  • Effets androgènes : Ceux-ci consistent à assurer le développement des organes sexuels masculins et des caractères sexuels secondaires. C’est notamment cet effet qui procure à l’homme une voix grave et des poussés de poils importants.

Quels sont alors les hormones anabolisantes ?

Les hormones anabolisantes existent naturellement dans le corps humain. Cependant, il est possible d’en supplémenter le corps grâce à des composés synthétiques qui ressemblent à la testostérone. On peut l’injecter ou la prendre par voie orale. Son mode de fabrication repose sur la modification de la testostérone naturelle.

Son mode d’actions sur le corps

Absorbé par le foie, ces hormones synthétiques accélèrent de manière importante la production de tissu. Ainsi, les utilisateurs d’hormones anabolisantes peuvent remarquer un développement musculaire rapide.

Les différents types d’hormones anabolisantes

Ils en existent trois (03) types, à savoir :

  • Les hormones peptidiques ;
  • Les hormones stéroïdiennes ;
  • Les bêta-antagonistes et bêta-stimulants.

Notez que toutes ces hormones existent naturellement dans le corps.

L’utilisation des hormones anabolisantes comme médicament

En dehors de leur utilisation par les adeptes de la musculation, les hormones anabolisantes peuvent aider les personnes atteintes de VIH. Cela leur permet en effet à regagner de la masse musculaire, donc à reprendre du poids.

L’hypogonadisme

Certaines personnes séropositives sont sujettes à un faible taux de testostérone. Cela provoque des affections. À savoir la perte musculaire, la fatigue, la perte de libido, l’impuissance, et la perte de poil sur le corps ou le visage. Ce phénomène s’explique notamment par l’hypogonadisme, une dégradation de la production de testostérone. Cette affection se présente autant chez l’homme séropositif que chez la femme.  L’administration des hormones anabolisantes pourrait contribuer à alléger ces sentiments de mal-être.

La perte de masse musculaire

Les hormones anabolisantes s’utilisent notamment pour obtenir de la masse musculaire et augmenter la force et l’endurance. Elles font en sorte que le corps transforme plus de protéine en muscle. Les agents anabolisants sont d’ailleurs les seuls qui sont efficace pour cette tâche.

La posologie

Son assimilation par le corps

Le foie absorbe toujours rapidement et efficacement la testostérone que ce soit sous la forme injectable ou orale. Ainsi, la testostérone par timbres, celle qui s’applique sur la peau, peut remédier à cette absorption rapide. Pour information, une absorption rapide des hormones anabolisantes n’est pas adéquate chez les séropositifs. Le but est de regagner peu à peu du muscle mais pas d’obtenir brusquement de la masse musculaire.

Une augmentation du taux sanguins de testostérone

L’usage des stéroïdes anabolisantes entrainent une hausse du taux sanguin de testostérone nettement supérieure aux taux normal. Conséquemment, l’organisme pourrait cesser de produire sa production d’hormone. Afin d’anticiper cela, les gens vont fragmenter par cycles leur prise avec des moments où ils n’en prennent pas du tout. Les cycles de courte durée (06 à 08 semaines) sont souvent bénéfiques afin de prévenir les effets secondaires. D’ailleurs, la prise de muscle peut se remarquer dès le premier cycle de traitement.

hormones anabolisantes

 

Les effets secondaires possibles liées à la prise d’hormones anabolisantes

Une augmentation des taux sanguins de testostérone

Les effets de celle-ci varient d’une personne à une autre. Mais ils se remarquent notamment autant chez les femmes que chez les hommes par :

  • Une pilosité faciale et corporelle importante ;
  • Une peau grasse ou une apparition d’acné ;
  • Une alopécie régionale (perte de cheveux) ;
  • Une dépression ;
  • Une modulation de la voix vers une tonalité grave (Voix plus rauque) ;
  • Un accroissement du clitoris ;
  • Des perturbations menstruelles, chez la femme.

Autres effets secondaires

Les effets secondaires masculinisants s’avèrent être irréversibles chez les femmes, même si le traitement a duré pendant une courte période.  Sur le long terme, l’usage des hormones anabolisantes peut augmenter ou réduire la pulsion sexuelle. À part cela, ils peuvent agir sur l’humeur de la personne qui les prend. Enfin, l’excès peut occasionner des affections au niveau du foie, entrainant hépatite, jaunisse, saignement qui peuvent aboutir au cancer.

Avertissement

Les hormones synthétiques vendus clandestinement comportent des risques nocifs. Toutefois, dans la meilleure des situations, elles peuvent ne rien apporter sur l’organisme, donc un gaspillage d’argent. Il faut toujours consulter un spécialiste de santé avant la prise de celles-ci.

Sources:
https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/biologie-anabolisme-651/
https://www.lepoint.fr/societe/petit-lexique-dangereux-des-produits-dopants-27-11-2017-2175518_23.php

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

recours à la pénoplastie

Le recours à la pénoplastie, une pratique de plus en plus fréquente

La chirurgie esthétique du pénis se démocratise de plus en plus. De nombreux hommes se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *