Accueil / Santé / Ebola : symptômes, causes et traitement de ce virus ?

Ebola : symptômes, causes et traitement de ce virus ?

Bien qu’au premier abord le mot épidémie puisse sembler être un phénomène d’époque lointaine, il existe un grand nombre de maladies hautement infectieuses causées par des virus qui constituent encore aujourd’hui un réel danger d’épidémie. Surtout dans les régions du monde les plus défavorisées ou les moins bien nanties. L’une des maladies qui, jusqu’à tout récemment, choquait et terrorisait le monde entier est la maladie d’Ebola. Dans cet article, nous parlerons de ce qu’est Ebola, de ses symptômes et de ses causes, et des traitements possibles pour le combattre.

Qu’est-ce qu’Ebola ?

L’Ebola, également connue sous le nom de maladie du virus Ebola ou fièvre hémorragique Ebola, est une maladie virale qui peut toucher aussi bien les humains que les primates. Elle est causée par le virus Ebola.

Bien que cette maladie ait été identifiée pour la première fois en 1976 dans des populations africaines près du fleuve Ebola (d’où son nom), des épidémies d’Ebola se sont produites de temps à autre dans les régions tropicales d’Afrique subsaharienne.

qw

La plus grande épidémie d’Ebola de l’histoire de la maladie a duré de décembre 2013 à janvier 2016, tuant 11 310 personnes en Afrique occidentale.

En 2017, un autre foyer de la maladie est apparu en République démocratique du Congo, qui était une alerte mondiale et dont les cas ont atteint l’Espagne.

Contagiosité et transmission

Ebola est considérée comme une maladie très contagieuse avec un risque élevé de décès parce qu’il n’existe aucun traitement spécifique qui soit complètement efficace contre cette maladie.

transmission d'Ebola

Selon les données disponibles, cette maladie tue entre 25 % et 90 % des personnes atteintes.

Comme pour d’autres maladies, le virus Ebola se transmet par contact direct avec les liquides organiques des personnes infectées, ainsi que par contact avec des articles récemment contaminés par des liquides organiques, comme les vêtements ou la literie.

Symptômes de cette maladie

Après une période d’incubation qui peut durer jusqu’à 5 ou 10 jours, les symptômes de la maladie commencent brusquement et comprennent les suivants :

  • Fièvre élevée
  • Maux de tête sévères
  • Douleurs articulaires et musculaires
  • Symptômes du rhume
  • Se sentir fatigué

Avec le temps, le tableau clinique s’aggrave et des symptômes beaucoup plus nocifs apparaissent :

  • Nausées et vomissements
  • Diarrhée
  • Selles ensanglantées
  • Yeux rouges
  • Éruption
  • Douleur thoracique et toux
  • Mal de gorge
  • Douleurs à l’estomac
  • Perte de poids drastique
  • Saignements dans les yeux
  • Saignement interne

Si le patient est capable de les surmonter, le rétablissement commence entre 7 et 14 jours après l’apparition des premiers symptômes. Sinon, la personne infectée meurt habituellement dans les 6 à 16 jours suivant les premiers symptômes. L’apparition d’hémorragies indique généralement une aggravation très grave et laisse présager une mort presque certaine.

Dans les cas où la personne parvient à survivre, des symptômes tels que des douleurs musculaires et articulaires constantes, une inflammation du foie, des problèmes auditifs et/ou visuels et une sensation de fatigue constante peuvent persister.

Ces personnes développent des anticorps contre Ebola qui les protègent pendant au moins 10 ans. Mais cela ne leur assure pas une immunité contre d’autres infections.

Causes d’Ebola

On croit que les chauves-souris frugivores sont les principaux vecteurs du virus Ebola dans la nature. Et qu’elles sont capables de le transmettre sans en être affectées.

Le virus peut se propager tant chez les animaux que chez les humains. Cependant, la transmission entre espèces ne faisait pas encore l’objet d’une étude. On suppose que le virus peut aussi se transmettre aux humains par les liquides organiques d’un animal infecté.

Quant à la transmission interhumaine, une personne infectée ne devient contagieuse que lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent. Il est très courant pour les membres de la famille et les soignants des malades d’être infectés pendant qu’ils s’occupent d’eux ou même pendant la préparation du corps en vue de son inhumation.

En outre, si le personnel médical n’utilise pas ou ne dispose pas d’équipements de protection adéquats, il est également plus susceptible d’être infecté. Étant donné la rareté des ressources dans les pays à risque d’Ebola, il n’est pas surprenant que cette affection tue autant de gens.

Traitement et gestion

Il n’existe aucun médicament ou traitement spécifique approuvé pour cette maladie à l’heure actuelle. En cas d’infection, le traitement repose avant tout sur la prise en charge et le soulagement symptomatique de la maladie. Il se repose également sur l’hydratation constante du patient pour augmenter ses chances de survie.

La réhydratation orale ou intraveineuse peut s’accompagner de médicaments pour soulager la douleur, les nausées et la fièvre.

Des régulateurs de coagulation comme l’héparine peuvent également être administrés. Des concentrés de globules rouges, de plaquettes ou de plasma frais congelé peuvent ainsi être injectés.

Sources

 

 

 

Vérifiez également

paralysie cérébrale

La paralysie cérébrale : qu’est-ce que c’est ?

Le cerveau, avec le cœur, est l’un des organes vitaux de notre corps. Ce qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *