fbpx

Existe-t-il un traitement de nanisme qui permet de rétablir la croissance ?

En France, le nanisme concerne environ 8 000 personnes. Il s’agit d’un trouble de la croissance, responsable d’une taille petite chez les adultes. Plusieurs situations peuvent causer ce problème. Pour que le patient puisse bénéficier d’une prise en charge efficace, il convient d’identifier l’origine principale du problème.

Nanisme – comment définir ce trouble de la croissance ?

La croissance commence dès la conception, dans la vie utérine et se poursuit après la naissance. Les facteurs génétiques, hormonaux, environnementaux, nutritionnels et psychoaffectifs peuvent influencer sur la croissance. Pour suivre l’évolution de la croissance d’un enfant, les professionnels de santé utilisent les courbes de croissance. Il s’agit des couloirs délimités par les lignes supérieurs et inférieurs avec des valeurs minimales et maximales. Les courbes de croissances présentent également des déviations ou des écarts avec la courbe moyenne. Pour les établir, il convient d’effectuer un suivi de la croissance dès la naissance jusqu’à l’âge adulte. Chez les personnes qui souffrent de nanisme, les tailles restent inférieures par rapport à la taille moyenne, moins quatre déviations standards.

Les principales causes du nanisme

Pour trouver le meilleur traitement de nanisme, il faut d’abord identifier les causes. Ce trouble de croissance peut avoir différentes causes :

  • Le facteur héréditaire : les nanismes héréditaires ou nanismes constitutionnels peuvent être identifiés avant la naissance du bébé.
  • Les anomalies hormonales dues à un déficit en hormone de croissance ou à une hypothyroïdie congénitale,
  • Les pathologies chroniques qui surviennent pendant l’enfance comme les maladies rénales, hépatiques, neurologiques ou pulmonaires,
  • La carence psychoaffective à l’origine du nanisme psychosocial,
  • Le nanisme essentiel, s’il n’y a aucune cause identifiée.

Traitement de nanisme – apprendre à identifier les symptômes

Il existe plusieurs formes de nanisme, mais les experts les regroupent en deux types. Il y a les nanismes disproportionnés et les nanismes proportionnés. Aussi, il y a l’achondroplasie, la forme la plus fréquente de nanisme. Ce trouble affecte les membres, mais le tronc garde sa taille classique. Le visage peut également prendre un aspect typique à cause de la perturbation de la croissance des os du visage. Toutefois, d’autres symptômes peuvent se présenter :

  • Les douleurs dorsales, lombaires et cervicales,
  • La sensation de faiblesse, des picotements et des fourmillements dans les membres inférieurs,
  • Les troubles respiratoires.

Les étapes à suivre pour diagnostiquer le nanisme

À travers le monde, les personnes qui souffrent de nanisme rencontrent des difficultés au niveau social. Leurs tailles peuvent influencer de manière négative leurs intégrations sociales. Elles rencontrent des difficultés techniques à cause d’un environnement très peu adapté aux personnes de taille petite. Le retard du traitement de nanisme augmente également les difficultés. Afin de bénéficier d’une prise en charge rapide, il convient de diagnostiquer la maladie dès le moindre symptôme. Ce diagnostic repose sur cinq éléments dont :

  • L’histoire médicale de l’enfant,
  • La courbe de croissance d’enfant,
  • La taille des parents de l’enfant,
  • La présence de difformités,
  • La maturation sexuelle et osseuse de l’enfant.

Hormis ces cinq éléments, d’autres examens biologiques peuvent aider à connaître la cause du nanisme et la prise en charge.

le nanisme

Découvrir les particularités du traitement de nanisme

Comme toute autre maladie, le traitement dépend de son origine. Si le trouble de croissance est lié à une insuffisance hormonale, le médecin prescrira un traitement de substitution. Pour compenser le déficit, le patient devra administrer à vie d’hormone thyroïdienne s’il souffre d’hypothyroïdie. S’il s’agit d’un déficit d’hormone de croissance, une injection quotidienne de cette hormone sera nécessaire jusqu’à la fin de la puberté. Il peut également arriver que le problème résulte d’une autre pathologie. Un traitement adapté sera mis en place si son état de santé le permet. L’équipe médicale peut également proposer des traitements chirurgicaux pour allonger les membres. Cette opération permet d’obtenir une dizaine de centimètres de plus.

Traitement de nanisme – l’évolution de la recherche

Aujourd’hui, les recherches concernant le traitement du nanisme ne cessent de s’améliorer. Les chercheurs essaient de mettre en place une nouvelle stratégie pour restaurer la croissance osseuse. Ils ont mis en place une nouvelle stratégie, basée sur l’utilisation d’un leurre sur les souris atteintes de la maladie. Cette stratégie permet de rétablir l’équilibre entre l’activation et l’inhibition de la croissance des os. Les souris reçoivent trois semaines de traitement de nanisme, avec deux injections par semaine de la solution contenant les récepteurs FGFR3 solubles. Le facteur de croissance va se fixer et se détacher normalement sur ces récepteurs normaux supplémentaires pour rétablir la croissance. Après le traitement, les souris grandissent normalement et atteignent la taille adulte moyenne. Même si cette recherche repose encore sur des souris, les résultats donnent espoir sur les personnes qui souffrent de nanisme.

Pour s’assurer de l’efficacité du traitement de nanisme, les chercheurs vont s’attacher sur la vérification de son effet secondaire. Cela permet de vérifier l’absence d’effets toxiques du traitement sur le long terme.

Sources:
https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-nanisme-8299/
https://www.francetvinfo.fr/sante/enfant-ado/un-traitement-genetique-contre-le-nanisme_1227103.html

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

guérir l’hépatite B

Est-ce possible de guérir l’hépatite B avec les traitements non-conventionnels ?

L’hépatite B peut prendre deux formes dont la forme aiguë et la forme chronique. Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *