Accueil / Santé / Fatigue chronique : enfin un test sanguin pour le détecter !

Fatigue chronique : enfin un test sanguin pour le détecter !

Migraine, sensation de fatigue persistante, difficulté à se concentrer, des douleurs assez atroces dans les articulations, c’est ainsi que la plupart des gens reconnaissent être atteints de syndrome de fatigue chronique ou SFC. Pourtant, se baser sur de simples symptômes peut vraiment nous tromper. Les symptômes restent des simples symptômes. De plus, ceux cités plus hauts semblent assez similaires à ceux d’une autre maladie. C’est pourquoi la plupart des gens qui souffrent de fatigue chronique ne sont plus conscientes de ce qu’elles souffrent. Bref, la fatigue chronique reste une maladie difficile à détecter. De plus, il n’existe pas encore de traitement assez efficace pour guérir de cette maladie. Heureusement, une nouvelle vient de faire notre plus grand bonheur. Des chercheurs sont actuellement en phase de mettre en œuvre un test sanguin pour pouvoir identifier cette maladie. Ce test devra également permettre de trouver une solution plus efficace et durable pour remédier à ce problème de santé. Le dossier dans ces quelques lignes.

Ce qu’est le syndrome de fatigue chronique

Toute fatigue n’est pas chronique. On désigne par syndrome de fatigue chronique ou asthénie chronique ou encore encéphalomyélite myalgique la fatigue ponctuelle et profonde qui s’installe à longueur de journée et qui s’accompagne de plusieurs troubles de santé telle que la migraine, un malaise généralisé, des douleurs articulaires, de la difficulté à se concentrer, des troubles de l’attention, de grande perte de mémoire, des problèmes de transit intestinal, des troubles du sommeil, des maux de gorge, des ganglions gonflés, des sensations de chaud/froid, bref un traumatisme physique. Le SFC est une maladie neurologique qui affecte principalement le système immunitaire et est déclenchée par une infection virale ou bactérienne. Il ne part pas d’un jour à l’autre mais résiste durant plus de six mois jusqu’à deux ans et ce malgré plusieurs jours de repos et de sommeil. Il peut revenir de manière cyclique. Parfois même, les patients victimes se trouvent dans un état chaotique assez critique qu’ils ne peuvent plus continuer leurs tâches quotidiennes. Heureusement, la fatigue chronique n’est pas contagieuse donc ne se transmet pas.

Comment se manifeste la fatigue chronique ?

Le pire dans cette maladie, c’est qu’elle entraîne inexplicablement ces malades à se sentir « vidés », « lessivés » et « au bout du rouleau ». Ce qui dit qu’elle a des répercussions non seulement sur le plan physique mais également sur le mental des malades. Des études ont même démontré que la fatigue chronique peut également affecter le plan professionnel et personnel des malades. Se trouvant dans un état chaotique assez critique, ils ne pourront plus continuer leurs tâches quotidiennes.  .

Mais à quoi elle est due ?

Comme nous l’avons cité bien haut, le SFC est déclenché par le dysfonctionnement de notre système immunitaire. Et ce dysfonctionnement peut subvenir de plusieurs facteurs. Parmi les plus connus, il y a notre mode de vie. Lorsque nous changeons brusquement de mode de vie, sachez que notre système immunitaire en paye le prix. Par exemple, lorsque nous mangeons souvent à des heures décalées, ou lorsque nous avons à changer d’emploi et que nous sommes de ce fait épuisés, ne nous étonnons pas d’apprendre que l’on est atteint du SFC. C’est donc la réaction de notre corps lorsqu’il ne s’adapte pas à tel ou tel changement. Mais la fatigue chronique peut aussi être causée par des troubles psychiques tel que le stress, la dépression, l’anxiété, la lassitude, le surmenage, etc.

D’autres explications

Elle peut aussi subvenir de nombreux autres troubles de la santé comme une alimentation déséquilibrée ou carencée, des maladies cardiovasculaires, des maladies respiratoires, des troubles du sommeil, une maladie infectieuse virale, une maladie endocrinienne, un cancer, etc. Enfin, les personnes qui prennent des drogues et de l’alcool sont aussi susceptibles de souffrir de SFC. Parmi ces facteurs, l’hypothèse de l’infection virale est la plus prisée comme élément déclencheur de la fatigue chronique. En effet, selon les dernières recherches la plupart des personnes atteint du SFC ont des modes de vie sains et actifs.  

Enfin un test sanguin pour détecter le syndrome de fatigue chronique

Le vrai problème de cette maladie réside sur le fait qu’elle est difficilement détectable et traitable. Les gens ont tendance à la confondre avec la dépression. La différence est que les personnes déprimées ne trouvent aucun plaisir à rien alors qu’une personne atteinte de SFC profite bien des bonheurs de la vie mais en des instants assez restreints. Elle s’engouffre dans un état d’épuisement et d’emprisonnement total sans savoir comment s’en sortir. Les personnes souffrant de fatigue chronique sont plus frustrées que déprimées.

fatigue chronique

Les avantages de ce test sanguin

Heureusement que des chercheurs sont actuellement sur la piste de trouver une solution plus efficace d’identifier et de traiter le syndrome de fatigue chronique. Ils sont sur la voie de rendre valable un test sanguin pour cela. Pour pouvoir confirmer l’adaptabilité de cette nouvelle solution, ils ont fait l’expérimentation sur 40 individus volontaires dont la moitié souffre d’asthénie chronique. En leur faisant ce prélèvement sanguin, les chercheurs les ont ajoutés expressément du sodium afin de provoquer du stress cellulaire. Les résultats étaient clairs et nets : les sangs des personnes souffrant de SFC avaient généré une pointe de courant électrique assez importante tandis que ceux des personnes sans SFC sont restés stables. Ce qui dit donc que les cellules immunitaires des premiers ont réagis à ce procédé. Le deuxième avantage de ce test est aussi qu’il permet de détecter et de suivre notre fonction rénale, hépatique et cardiaque. Il devrait permettre de signaler si quelques anomalies sont enregistrées.

Sources:

Vérifiez également

épilepsie

Epilepsie: la face cachée des médicaments à base de cannabis

Encore méconnue des Français, l’épilepsie est une maladie neurologique provoquée par une activité électrique anormale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *