Accueil / Santé / Hygiène intime: 8 erreurs à ne pas faire!

Hygiène intime: 8 erreurs à ne pas faire!

Une douche quotidienne et garant d’une bonne hygiène intime. Toutefois, certains gestes que vous pratiquer durant votre toilette quotidienne peuvent nuire à l’équilibre de la flore vaginale. Il vous faut donc adopter les bonnes pratiques pour diminuer au maximum le risque d’irritations, de mycoses ou divers autres désagréments. Dans les paragraphes suivants, vous saurez les erreurs à éviter pour une bonne santé intime et pour rester fraîche.

S’essuyer de l’arrière vers l’avant

Lorsque vous êtes aux toilettes, et après avoir uriné, souvenez-vous qu’il ne faut jamais vous essuyer de l’arrière vers l’avant. Cela vous permettra d’éviter que les bactéries intestinales ne passent vers la vulve. En effet, ces colibacilles sont à l’origine de diverses infections intimes.

Aussi, vous essuyer de l’arrière vers l’avant après être allé à  la selle est à proscrire. Les germes venant de l’anus sont ramenés, de cette manière, vers le vagin. Ce qui peut provoquer la cystite et diverses autres infections.

Par ailleurs, outre ce geste de l’avant vers l’arrière, vous devez aussi éviter de trop frotter lorsque vous vous essuyez. A la place, il vous suffit juste de tamponner la zone avec du papier toilette. D’autant plus que les vulves sont fragiles.

Garder une serviette ou un tampon durant toute la nuit

Il est déconseillé fortement de ne pas changer votre serviette ou votre tampon régulièrement durant les règles. Ainsi, évitez autant que possible de dormir avec un tampon durant toute une nuit. Cela augmente le risque de syndrome du choc toxique ou SCT. Les tampons favorisent, effectivement, l’entrée de la toxine TSST-1 dans le vagin. Cette toxine va ensuite passer dans la circulation via la muqueuse utérine. Le développement de certaines bactéries entraînant des infections comme les mycoses vaginales est aussi favorisé par le port d’un tampon ou d’une serviette trop longtemps. L’idéal serait de les changer toutes les 3 à 4 heures. Par ailleurs, vous devez faire en sorte de ne pas garder une protection hygiénique sur laquelle le sang est déjà devenu vert.

Se laver plusieurs fois par jour et faire des douches vaginales

Pour une bonne hygiène intime, certaines femmes se lavent les zones intimes plusieurs fois en une journée. Or, c’est l’une des plus grandes erreurs à ne pas commettre. Le Ph de la muqueuse vaginale se trouve en effet perturber. Ce qui facilite la survenue d’infections.

Vous l’aurez donc compris, faire des douches vaginales est tout à fait proscris. Oubliez donc les poires vaginales et tous les produits destinés à cet effet. Ils agissent, en effet, sur le vagin en le décapant et en éliminant toutes les lactobacilles et les bons germes présents permettant d’équilibrer la flore vaginale. Le risque de vaginose et de pertes vaginales malodorantes va alors augmenter.

Utiliser un gant de toilette

Vous pensez qu’utiliser un gant de toilette pour votre hygiène intime est une bonne idée ? Eh bien, sachez que le gant de toilette est un véritable nid à germes. Mieux vaut toujours utiliser vos mains en accompagnement du jet d’eau de la douche.

Utiliser le même gel douche pour le vagin et pour le corps

Il n’est pas conseiller d’utiliser le même produit pour le corps et pour le vagin vue la fragilité de ce dernier. Opter plutôt pour un savon ayant un pH acide pour votre toilette intime. Si vous avez des problèmes de sécheresse ou d’irritation, votre gynécologue saura vous conseiller. Aussi, notez qu’il ne faut laver que l’extérieur du vagin.

Porter quotidiennement des protège-slips et utiliser des lingettes intimes

A trop vouloir avoir une hygiène intime parfaite, vous risquer de fragiliser votre corps. Ces produits sont bourrés de nombreux produits chimiques et peuvent provoquer des irritations, voire des allergies. En mettant des protège-slips tous les jours, vous n’aérez pas suffisamment le fond de culotte. Provoquant la macération des germes, ce qui conduit à la formation d’une cystite.

Concernant les lingettes intimes, vous ne devez pas en abuser. Ce type de produit, via ses composants (produits blanchissants, parfums, désinfectants), peut être irritant. En effet, ces composants en question vont rester sur la vulve. Vous l’aurez compris, le port et l’utilisation de protège-slips et des lingettes doivent être exceptionnelle.  

porter des strings

Toujours porter des strings

Vous adorer porter un string au quotidien car cela vous permet de porter facilement vos tenues préférées ? Eh bien, sachez que c’est une très mauvaise idée. Hygiène intime et string ne sont pas trop compatibles. Le string, lorsqu’il est porté trop souvent, peut entrainer des frottements sur la muqueuse. Ce qui, à terme, donne lieu à des infections et des irritations.

Si vous êtes emmenés à porter quotidiennement du string, préférez les modèles en coton. Cette matière est la moins irritante de toutes.

Porter des sous-vêtements en matière synthétique

Tout comme le string, les sous-vêtements synthétiques ne sont pas aussi conseillés. Les propriétés de ces matières font qu’il favorise trop la transpiration sans permettre une bonne aération de la peau. Si vous voulez toutefois en porter, n’en faites pas une habitude. Les sous-vêtements en coton restent les meilleurs pour votre hygiène intime. 

Autres astuces en plus

A part toutes ces erreurs, certaines astuces peuvent aussi vous aider à garder une bonne hygiène intime. Pour ce faire, vous devez :

  • Changer quotidiennement de sous-vêtements ;
  • Uriner après un rapport sexuel ;
  • Bannir l’épilation intégrale pour éviter une exposition totale de la vulve. Cela risque en effet de causer des irritations ;
  • Eviter l’utilisation de rasoir. Son usage régulier favoriserait l’apparition de poils incarnés et risque de provoquer des microcoupures.

Sources:

http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/hygiene-feminine/articles/11807-toilette-intime.htm

https://www.consoglobe.com/hygiene-intime-pratiques-bannir-absolument-cg

Vérifiez également

gout métallique

Le goût métallique dans votre bouche, ce que vous devez savoir !

Avez-vous déjà senti un goût métallique étrange dans votre bouche ? Bien qu’il s’agisse d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *