fbpx

La bière aurait-elle des avantages sur la santé ?

De nombreuses personnes associent la bière et la « bedaine » et concluent que cette boisson est malsaine ou fait grossir. Pourtant, opter pour la bière plutôt qu’une autre boisson sucrée est un mode de vie sain. En effet, elle est sans gras, sans cholestérol et faible en hydrate de carbone. 341 ml de bière à 5% d’alcool est composée de 5 g de glucides. Cette boisson résulte de la fermentation de l’infusion d’orge germée. Cela lui apporte tout un tas de minéraux, notamment le phosphore, le potassium, le magnésium, ou encore le chrome. Par ailleurs, elle contient aussi du sélénium qui est un antioxydant. Les levures quant à eux, enrichissent la bière  en vitamine B, particulièrement la vitamine B9. Tout comme le vin, elle aurait des vertus insoupçonnées pour le cœur, les reins, le système vasculaire, ou encore les os.

Elle garde les reins en bonne santé

Selon une étude Finlandaise, cette boisson a plus d’avantages rénaux que les autres types de boissons alcoolisées. En effet, d’après les résultats, les individus qui consommaient une canette de cette boisson par jour diminuaient de 40% leur risque de développer des calculs rénaux. La bière a une forte teneur en eau, ce qui contribue au maintien du travail des reins. Aussi, le houblon trouvé dans cette boisson aide également à prévenir la formation de calculs.

Elle améliore la digestion

La bière, et surtout les bières sombres peuvent contenir jusqu’à 1 g de fibres solubles dans chaque verre de 35 cl. Contrairement par exemple au vin, qui n’en contient pas. Or, ces fibres jouent un rôle très important au niveau du transit intestinal. Une carence en fibre pourrait provoquer des troubles gastriques et intestinaux comme la diarrhée ou la constipation.

Elle réduit le mauvais cholestérol

Les fibres qui se trouvent dans cette boisson aident à réduire les niveaux de LDL, qui est le « mauvais » type de cholestérol. D’autre part, plusieurs études ont pu prouver  qu’une consommation modérée d’alcool (20 à 30 g par jour) pouvait être bénéfique pour la santé. Et ce, qu’il provienne de la bière ou du vin. En effet, cela permet d’augmenter le taux de « bon » cholestérol HDL dans le sang. Ce dernier aide d’ailleurs à prévenir l’obstruction des artères.

Elle améliore les niveaux de vitamines B

Cette boisson est riche en vitamine du groupe B. D’ailleurs, une étude néerlandaise a constaté que les buveurs de bière avait des niveaux de vitamine B6 plus élevé (30%) que leurs homologues non buveurs, et 2 fois plus importantes que les buveurs de vins. Cette boisson est aussi abondement pourvue de vitamine B12 qui a des facultés antianémiques présentes dans peu d’aliments.

Améliore la densité osseuse et prévient l’ostéoporose

Selon une étude publiée dans le Journal of the Science of Food and Agriculture, boire modérément de la bière peut aider à prévenir l’ostéoporose. Les chercheurs ont aussi prouvé que cette boisson est une excellente source de silicium alimentaire. Cette dernière est essentielle dans le développement et la croissance osseuse.

la bière

Elle réduit les risques d’infarctus et les autres maladies cardiovasculaires

Infarctus

Une étude médical s’est portée sur la consommation de bière d’un groupe d’individu ayant subi une crise cardiaque et un autre groupe choisi au hasard dans la population tchèque. Les tchèques sont réputés pour être des grands buveurs. Les résultats ont montré que dans les 2 groupes, le risque d’infarctus était plus faible chez ceux qui buvaient entre 4 et 9 L de bière par semaine. Ce risque était 3 fois moins élevé que celui des individus non buveurs. Cependant, cet effet protecteur était perdu au-delà de cette consommation.

Caillots

Une autre étude a montré que les personnes qui buvaient une bière par jour étaient moins sujettes aux caillots. Autrement dit aux accidents vasculaires cérébraux et aux crises cardiaques. Cette recherche affirme que boire cette boisson permet de modifier la structure du fibrinogène. Il s’agit d’une protéine responsable de la coagulation du sang. En gros, plus de 100 études ont démontré qu’une consommation modérée de bière réduit de 40 à 60% le risque de crises cardiaques. Mais aussi les décès en lien avec les maladies cardiovasculaires.

Elle diminue les risques d’Alzheimer

D’après les études les buveurs de cette boisson ont moins de risques de souffrir des différents types de démences comme la maladie d’Alzheimer. Et ce, par rapport à ceux qui n’en boivent pas.

Un bon remède contre le rhume

Boire de la bière chaude serait un très bon remède contre les rhumes. L’orge chauffée améliore effectivement la circulation sanguine et la respiration. Elle aide aussi contre les douleurs articulaires et permet de renforcer le système immunitaire. Comment procéder ? Faites chauffez une bouteille de bière au bain-marie et mettez-y ensuite 4 petites cuillères de miel.

Elle peut favoriser l’endormissement

Cette boisson contient de l’acide nicotinique et du lactoflavin. Ces derniers sont connus pour favoriser l’endormissement.

Aide à lutter contre le stress

Enfin, une étude qui a été réalisée par Wannabeer a montré que 2 verres de bière par jour réduisent le stress. Mais également les angoisses en rapport avec le travail.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/html/nutrition/mag_2004/mag0220/nu_7445_biere_vertus.htm
https://www.topsante.com/medecine/addictions/alcoolisme/la-biere-plus-efficace-que-le-paracetamol-632039

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

syndrome de la narcolepsie

Qu’est-ce que le syndrome de la narcolepsie ?

La narcolepsie est un trouble du sommeil souvent peu connue et sous-diagnostiqué. C’est un syndrome …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *