Accueil / Santé / La borréliose de Lyme : quels sont les causes et les traitements de la maladie ?

La borréliose de Lyme : quels sont les causes et les traitements de la maladie ?

La maladie de Lyme a été méconnue avant, mais la recherche sur cette maladie a commencé à s’intensifier plus tard. Savez-vous ce qu’est réellement la maladie de Lyme ? Aussi appelée borréliose de Lyme, elle est causée par des tiques engendrant une bactérie du nom de Borrelia burgdorferi. Elle affecte tous les organes et les parties du corps. Au début, il est assez difficile de diagnostiquer la maladie d’autant plus que ses symptômes ressemblent à ceux d’autres maladies. En cas de non-traitement des infections ou de la maladie, elle risque de s’aggraver au fil du temps et de passer du stade primaire à la phase tardive.

Quelles sont les causes de la Borréliose de Lyme ?

Comme indiqué ci-dessus, la borréliose de Lyme est due à des piqûres de tiques. Ces dernières transmettent alors des bactéries Borrelia burgdorferi ayant une forme hélicoïdale. Vous pouvez donc être affectées par ces morsures en vous promenant dans la forêt ou encore en faisant des travaux agricoles. Il est également possible de trouver des tiques dans des animaux domestiques ou sauvages tels que les chiens, les bétails, les campagnols, …

Les symptômes rencontrés avec la borréliose de Lyme

Au début, il est difficile de voir les piqûres des tiques ou l’apparition d’une simple petite bosse. Cependant, une fois la bactérie dans le corps, elle commencera à toucher certains organes ou certains systèmes. Après quelques jours, voire une ou deux semaines, les morsures commencent à se voir et des rougeurs apparaître s’empirant de plus en plus et devenant chaud. Les rougeurs se développent sur plusieurs parties de corps les bactéries continuent de se multiplier. Dans certains cas, la personne atteinte de la borréliose de Lyme ne présente pas des signes de rougeurs, ce qui peut compliquer la mise en place du diagnostic.

La personne malade présente aussi des maux de tête, de la fièvre ou encore des frissons. Elle peut même avoir des douleurs comme des douleurs musculaires et ressentir une grande fatigue. Ces symptômes évoluent en fonction de la phase de la maladie et en cas de non traitement.

Les différentes phases de la maladie

Pour son évolution, la borréliose de Lyme suit trois différentes phases : la phase primaire, la phase secondaire et la phase tardive ou phase tertiaire. En présence de traitement, la personne malade ne risque pas d’atteindre la phase secondaire dans le cas contraire, elle peut atteindre la phase tardive.

La phase primaire est caractérisée par l’ECM ou l’érythème chronique migrant. Il s’agit d’une lésion cutanée qui se produit dans le premier mois après la morsure. Cette lésion de la peau est de forme ovale et son bordure est plus rouge ou plus érythémateuse. Durant cette phase, la personne atteinte montre certains signes comme des douleurs au niveau de certaines articulations, des maux de tête, une montée de fièvre ainsi que de la fatigue. Dans certains cas, des ganglions apparaissent à proximité des lésions cutanées. En cas de manque de traitement, la maladie de Lyme risque de passer à la phase secondaire.

Que se passe-t-il pendant la phase secondaire ?

Souvent, cette étape apparaît quelques mois ou plusieurs semaines après le départ de l’ECM. Si vous voyez donc que les symptômes de l’ECM n’existent plus, cela ne signifie pas que vous êtes guéris. Tout en contraire, la borréliose de Lyme est passée à son stade supérieur. Elle présente donc plusieurs manifestations comme :

  • Des symptômes neurologiques comme des inflammations au niveau des racines des nerfs ou une radiculite hyper-algique ou une méningite ;
  • Signes cardiaques entre autres des douleurs thoraciques, quelques troubles notamment au niveau de la conduite auriculo-ventriculaire, des palpitations ou des syncopes ;
  • Des douleurs articulaires comme des arthrites sévères touchant surtout les grosses articulations ;
  • Des lésions cutanées.

En suivant des traitements, les manifestations cardiaques peuvent se soigner et guérir rapidement et sans aucune séquelle. Dans le cas contraire, les manifestations de la phase tardive de la maladie apparaissent.

borréliose de Lyme

Comment se présente la phase tertiaire de la maladie ?

Cette phase tertiaire se manifeste des mois, voire des années après la morsure ce qui peut compliquer son diagnostic. Comme elle apparaît après plusieurs années, les morsures ne sont plus visibles et la personne malade risque de ne plus se souvenir des endroits où il a contracté la bactérie. Les symptômes ne cessent de s’empirer durant cette phase, les manifestations peuvent être :

  • De fortes douleurs articulaires ;
  • Des lésions cutanées comme un lymphocytome cutané bénin se manifestant par des nodules arrondis et violacés. La personne malade peut être atteinte de la maladie de Pick Herxheimer. Il s’agit d’une inflammation de la peau menant vers l’atrophie. ;
  • Des atteintes neurologiques caractérisées par des symptômes neuro-psychiatriques ou des problèmes au niveau de la moelle épinière.

Comment traiter la maladie de Lyme ?

Le traitement de la borréliose de Lyme dépend de la phase de la maladie et du diagnostic du médecin. De ce fait, vous devez avant tout vous rapprocher de votre médecin en cas d’apparition des symptômes. Une fois chez le médecin, il pratiquera certains examens comme des examens neurologiques ou de l’électrocardiogramme. Il pourra même vous faire une prise de sang.

Pour le traitement, il dépend de l’évolution de la maladie de Lyme. Néanmoins, le traitement se fait à base d’antibiotiques. Pour la phase primaire, une antibiothérapie est préconisée. Le médecin conseille la prise de cyclines ou d’amoxycilline. Pendant la phase secondaire, une fois que la maladie atteint tout le corps, des traitements à base d’antibiotique à dosage élevé est recommandé. Ils sont ordonnés en cas d’analyse sérologique positive. Pour la phase tardive, vous devez suivre une antibiothérapie prolongée avec des anti-infectieux selon la préconisation de votre médecin.

Comment prévenir la maladie de Lyme ?

Il peut être difficile de croire qu’une simple piqûre de tiques peut provoquer des troubles neurologiques. Avec des simples précautions, il est tout à fait possible de limiter ses morsures et d’échapper par la suite aux infections causées par la bactérie. Pour prévenir la borréliose de Lyme, il est indispensable de prendre certaines mesures préventives :

  • Lorsque vous vous promenez dans la forêt ou lorsque vous travaillez dans des zones herbeuses, prenez soin d’inspecter tous vos vêtements et votre peau une fois à la maison. ;
  • Pendant ces activités, il est préférable de mettre des vêtements couvrant tous les parties de votre corps y compris les bras et le cou afin de protéger votre peau ;
  • Comme les tiques peuvent se cacher dans des animaux domestiques, vous devez régulièrement les traiter avec des poudres anti-tiques. Ce produit ne leur sera pas nuisible.

Sources:
https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-maladie-lyme-8315/
https://www.lemoniteurdespharmacies.fr/actu/actualites/actus-socio-professionnelles/borreliose-de-lyme-la-difficile-prise-en-charge-des-patients.html

Vérifiez également

abstinence tabagique

Abstinence tabagique : comment éviter les rechutes ?

Le tabagisme est le facteur de nombreuses maladies. Toutefois, il est possible de s’en sortir. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *