Accueil / Santé / La brucellose : prendre les dispositions nécessaires pour l’éviter

La brucellose : prendre les dispositions nécessaires pour l’éviter

Pour vivre sainement, l’Homme a besoin de s’alimenter correctement. En d’autres termes, il doit consommer la qualité et la quantité que son corps nécessite. Outre cet apport nutritionnel approprié, il doit également maintenir un bon mode de vie et respecter une bonne hygiène notamment au niveau de l’alimentation. En effet, la consommation d’un aliment mal préparé ou mal nettoyé risque d’engendrer une intoxication alimentaire ainsi que d’autres maladies comme la brucellose. Ces aliments sont contaminés par des toxines ou par des bactéries qui provoquera la maladie. D’ailleurs, des millions de personnes sont victime d’intoxication alimentaire dans le monde et plus précisément dans les paies en voie de développement. Pour le cas de la brucellose, chaque année, près d’un demi-million de personnes en sont touchées.

La brucellose : quelles sont ses origines ?

La brucellose est une maladie causée par la bactérie du genre Brucella. Cette bactérie peut toucher tant les hommes que les animaux. La bactérie du genre Brucella est composée de plusieurs espèces, mais quatre d’entre elles sont infectieuses. La brucellose est donc une maladie infectieuse et contagieuse, se transmettant de l’animal vers un être humain. Ainsi, elle est également appelée anthropozoonose ou zoonose. Elle se reconnaît via d’autres noms comme la fièvre méditerranéenne, la fièvre de Malte, la fièvre ondulante ou encore la fièvre de Bibraltar. Elle peut prendre différents états : bénigne ou chronique et peut durer pendant plusieurs années.

La maladie et les différents symptômes rencontrés

Certaines personnes atteintes de la brucellose peuvent souvent ne pas ressentir de symptômes particuliers. Toutefois, pour d’autres, les symptômes peuvent évoluer au fil du temps. En général, les symptômes de la maladie suivent trois phases :

qw
  • La première phase dite une brucellose aigüe est marquée par quelques douleurs musculaires ou des courbatures, des sueurs pendant la nuit ou souvent une sensation de malaise. Puis, la personne maladie commence à avoir de la fièvre, mais avec une température variable, qui diminue et augmente souvent ;
  • La seconde phase est celle de brucellose secondaire: la personne malade commence à être de plus en plus fatiguée et à avoir des maux de tête. La fièvre devient persistante. D’autres manifestations apparaissent également durant cette phase comme des douleurs ostéo-articulaires, des atteintes neurologiques comme la méningite, voire une perte de poids ;
  • La brucellose chronique où les manifestations deviennent intenses : des éruptions cutanées, des conséquences cardiaques, des conséquences neurologiques, de la fatigue générale ou des douleurs sur tout le corps.

Les personnes à risque et le mode de transmission de la brucellose ?

Le taux de personnes malades de la brucellose est souvent élevé dans les villes ne possédant pas de programme de veille sanitaire. Ainsi, les personnes à risque sont :

  • Celle vivant dans des régions pauvres, sans programme de veille sanitaire ;
  • Quelques professionnels comme les agriculteurs, les éleveurs de moutons de chèvres, de bœufs, les vétérinaires, les laborantins ou encore les bouchers;
  • Les personnes ayant l’habitude de consommer du lait non-pasteurisé.

brucellose

 

Par ailleurs, vous pouvez rencontrer plusieurs types de brucellose entre autres :

  • La brucellose bovine causée par la bactérie Brucella abortus bovis qui touche les bovins et les wapitis ;
  • La brucellose caprine ou ovine dont la bactérie en cause est la Brucella melitensis. Elle touche les moutons et les chèvres et est la plus répandue ;
  • La brucellose du porc qui, comme son nom l’indique, affecte les porcs. Ici, la bactérie en cause est la Brucella suis;
  • La brucellose rangiférine qui affecte les caribous et les rennes.

Les différents modes de transmission possibles

Concernant la transmission de la brucellose, plusieurs cas peuvent être envisagés :

  • L’ingestion de colostrum ou de lait provenant d’un animal malade ;
  • Le contact direct avec des animaux infectés ou avec des tissus infectés provenant de ces animaux. Il se peut que vous soyez en contact avec des carcasses ou des fœtus avortés de ces animaux ;
  • L’ingestion d’aliments contaminés comme des viandes crus ou mal cuites ou de l’eau contaminée par des fluides infectés par la bactérie
  • L’inhalation.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Comme la brucellose n’engendre pas de signes particuliers au début chez certaines personnes, il peut donc être assez difficile de le détecter. Toutefois, si vous ressentez des symptômes aigus, il faut voir votre médecin rapidement. Il commencera par palper votre abdomen afin de détecter une augmentation de la rate ou du foie. Il analysera également la présence de ganglions possibles. Par la suite, il pourra effectuer d’autres examens :

  • Une prise de sang ou une numération formule sanguine pour analyser la présence de globules blancs dans le sang. Il procédera aussi à des hémocultures;
  • Un sérodiagnostic de Wright;
  • Une technique de PCR visant à détecter la présence de l’ADN de la bactérie.

Que faire pour la traiter ?

Une personne atteinte de cette maladie peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois pour guérir. Pour traiter la brucellose, un traitement médicamenteux à base d’antibiotiques est souvent recommandé. En général, le traitement se fait via une bithérapie à base de deux antibiotiques. Pour le traitement, il y a entre autres :

  • Les cyclines, ou plus précisément, la doxycycline pour traiter en général les symptômes de la brucellose aiguë ;
  • La rifampicine pour traiter les mêmes symptômes. Cet antibiotique est souvent donné aux femmes enceintes et aux enfants.

Pour la prévention, certaines mesures sont à prendre :

  • Procéder à des vérifications des troupeaux afin de prévenir l’arrivée de l’infection ;
  • Effectuer une surveillance pour déceler les animaux infectés ;
  • D’avertir rapidement dès qu’un animal est malade ;
  • Procéder à l’abattage de tous les animaux infectés ;

Prendre certaines mesures d’hygiène : toujours consommer des laits pasteurisés, protéger les laboratoires, etc.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_1452_brucellose.htm
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=brucellose

Vérifiez également

paralysie cérébrale

La paralysie cérébrale : qu’est-ce que c’est ?

Le cerveau, avec le cœur, est l’un des organes vitaux de notre corps. Ce qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *