fbpx

La consommation d’ail peut-elle être néfaste ?

C’est l’un des aliments les plus sains qui existent. Ses vertus sont connues partout dans le monde et plusieurs personnes l’utilisent cru en tant que remède. Il sert à prévenir ou traiter de nombreux problèmes de santé. Entre autres pour contrôler l’hypotension artérielle, l’hypertension, la maladie coronarienne, le cholestérol et les crises cardiaques. Il lutté également contre la réduction du flux sanguin causé par le rétrécissement des artères coronaires, ainsi que l’athérosclérose.

Comment l’ail agit-il ?

Il est composé en grande quantité d’allicine. C’est un actif qui utiliserait le même mécanisme que les médicaments utilisés contre l’hypertension artérielle. Les chercheurs pensent que cette plante est en mesure de prévenir la formation de l’angiotensine. C’est une hormone qui joue un rôle dans la maintenance de la tension et du volume artérielle. Il peut également permettre aux vaisseaux sanguins de se relâcher. De plus, cette plante est bénéfique pour les individus souffrant de taux élevés de cholestérol car elle est capable de le contrôler.

Un aliment aux multiples vertus

La bonne nouvelle, c’est que de nombreuses personnes apprécient cette petite plante potagère grâce à son efficacité dans plusieurs domaines. En effet, en plus d’ajouter une saveur à nos plats préférés, l’ail est aussi très utile en tant que remède naturel. Et ce, pour traiter de nombreuses pathologies. Si vous faites pousser cette plante dans votre jardin, vous êtes sur la bonne voie ! Elle fait effectivement partie des meilleurs « stimulateurs » de notre système immunitaire. Une récente étude a montré que les personnes assurant un apport complémentaire quotidien d’ail réduisent leur risque d’attraper la grippe ou un rhume de 63%. De plus, il aide à soigner les infections staphylococciques. Plusieurs personnes fabriquent même leur propre huile d’ail afin d’optimiser le traitement des otites.

Remarque

Attention, ce n’est pas parce qu’un produit est naturel qu’il ne comporte pas de danger. Lorsque vous consommez de l’ail, soyez très prudent et consommez-le avec modération. En effet, si vous en consommez cru, il se peut que vous souffriez de mauvaise haleine. Et parfois, de gaz, de brûlure d’estomac, de nausée et d’une odeur corporelle fétide. Vous pourriez aussi avoir un goût piquant qui persiste dans la bouche. Il faut également noter que les effets secondaires varient en fonction de l’équilibre chimique de chacun. Ils varient donc d’une personne à une autre.

Les contre-indications de l’ail

Si vous faites partie de l’une des catégories suivantes, évitez de consommer de l’ail, peu importe sa forme.

Si vous prenez des médicaments anticoagulants

Saviez-vous que cette plante agit comme un anticoagulant naturel ? En effet, cela veut dire qu’elle est très efficace pour soigner les problèmes de circulation. L’ail rend le sang plus liquide et peut donc prévenir les caillots de sang qui peuvent notamment provoquer une thrombose, une arthrose et un AVC. Cependant, veillez à ne pas en consommer régulièrement si vous prenez des médicaments anticoagulants. Cela pourrait accélérer la fluidification du sang et causer des pertes de sang anormales.

Si vous êtes sous médication

N’oubliez de demander l’avis d’un médecin avant de manger de l’ail. Ce dernier amplifie les effets de certains médicaments. Cela risque d’annuler leurs effets souhaités ou peut même empirer votre état. La consommation de tout médicament, et surtout les contraceptifs, peut causer des effets indésirables si elle s’accompagne d’une alimentation comprenant cette plante.

Si vous avez des problèmes hépatiques

Il vaut mieux éviter toute consommation si vous êtes victime de problèmes au niveau du foie. En effet, il peut réduire l’efficacité des médicaments prescrits pour guérir les problèmes de foie.

Si vous avez un estomac fragile

Consommer trop d’ail ou d’oignons pourrait irriter ou aggraver le tractus gastro-intestinal. Cet aliment peut aussi causer d’autres problèmes gastro-intestinaux si vous en manger alors que vous prenez des médications pour votre estomac.
Si vous êtes enceinte

De façon générale, l’ail cru n’est pas dangereux pour les femmes enceintes, lorsqu’il est consommé en quantités « modérées ». Et ce, que ce soit durant la grossesse ou pendant toute la durée de l’allaitement. Toutefois, on ne le recommande pas en quantités dites thérapeutiques.

consommation d’ail

Si vous avez une tension artérielle basse ou normal

Si vous souffrez d’une hypertension ou si vous avez une tension artérielle normale et que vous consommez de l’ail, cela peut être dangereux. L’ail risque de baisser votre tension ou même encore plus. Il est donc très important de le consommer avec modération. Et bien sûr, n’hésitez pas à consulter l’avis d’un médecin en cas de doute quelconque.

L’ail chez l’enfant

Sa consommation ne pose pas de problème chez l’enfant. Toutefois, son usage thérapeutique par voie orale afin de soulager les rhumes se doit d’être réservé aux enfants de 12 ans et plus. Par ailleurs, il faut savoir que l’application locale de cette plante sur la peau des enfants peut engendrer de sérieuses brûlures. Et surtout chez les nourrissons. Il est ainsi mieux de s’abstenir.

Astuce

Les produits manufacturés à base de cette plante sont très variés au niveau de leur composition. Il est mieux d’enrichir son alimentation en ail en veillant à laisser l’ail écrasé ou émincé reposer au moins 30 min à l’air libre. Cela permet aux composés soufrés bénéfiques de mieux se former.

Sources:
https://www.santemagazine.fr/alimentation/aliments-et-sante/mangez-de-lail-cru-pour-profiter-de-ses-bienfaits-171758
https://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/ail.htm

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

les feuilles de navet

Les feuilles de navet : quels sont les bienfaits ?

Les feuilles de navet font partie de la famille des légumes crucifères, comme le brocoli …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *