fbpx

La rétention d’eau : les symptômes et causes

L’eau est présente à l’intérieur et à l’extérieur des cellules du corps à un taux de 70%. On parle d’une rétention de liquide lorsqu’il y a une accumulation excessive d’eau dans le corps. La rétention d’eau peut se situer dans le système circulatoire, dans les tissus ou dans les cavités. Cette accumulation est susceptible de se produire dans diverses parties du corps dont les causes sont divergentes.

Les symptômes de l’accumulation

Les symptômes de l’accumulation excessive se manifestent dans l’endroit où l’eau est retenue. Ils comprennent notamment la raideur au niveau des articulations ainsi que la décoloration de la peau. De même, lorsque l’on enfonce un doigt dans la zone de peau concernée, celle-ci reste en retrait. On parle dans ce cas d’un œdème de piqûre. Un gain de poids ainsi que des douleurs et sensibilités des membres sont également des symptômes de la rétention.

Les causes de la rétention

Plusieurs causes peuvent expliquer l’excès d’eau dans le corps humain. Celles-ci varient en fonction des zones où la rétention se produit. Dans le corps, ce sont des substances que l’on appelle prostaglandines qui régulent le niveau d’eau. Le fonctionnement normal implique que les excès soient excrétés des reins sous forme d’urine. Si un changement dans ce système de réglementation se produit, la rétention d’eau peut se manifester.

Une rétention liée à un dysfonctionnement

Un problème capillaire

Un capillaire est un vaisseau sanguin de très petit calibre dont la paroi permet les échanges entre sang et tissus. Un fluide riche en nutriments, vitamines et oxygène y passe continuellement : c’est le fluide interstitiel. Ce dernier nourrit les cellules et retourne par la suite aux capillaires. Si la pression à l’intérieur du vaisseau change à ce moment, la rétention d’eau peut se produire. L’accumulation est également probable si les parois capillaires deviennent trop étanches. En effet, en cas de problèmes, l’excès d’eau va se libérer dans les espaces entre les cellules. L’excès de liquide va par la suite rester dans les tissus au lieu de retourner dans les capillaires.

Le système lymphatique

Ce système draine un liquide qu’on appelle lymphe des tissus et le renvoie dans la circulation sanguine. En cas de libération d’un excès de liquide, le système peut devenir très débordé. Il ne sera pas apte à retourner le liquide assez rapidement, ce qui va s’accumuler autour des tissus. Cette accumulation entraînera un gonflement dans diverses parties du corps dont :

  • L’abdomen
  • Les chevilles
  • Les jambes
  • Les pieds

Un mal fonctionnement du cœur

La force de pompage du cœur est celle responsable de la pression normale dans les vaisseaux sanguins. Son éventuel mal fonctionnement va modifier la pression artérielle, entraînant ensuite une importante rétention d’eau. Le liquide peut s’accumuler dans les poumons et provoquer des toux ou même une difficulté respiratoire. Le plus souvent, les gonflements atteignent :

  • Les jambes
  • Les pieds
  • Les chevilles

 

Un problème de rein

Les reins ont pour rôle de filtrer le sang, duquel ils extraient les déchets, les fluides et autres substances. Tandis que l’urine excrète ces déchets, la circulation sanguine quant à elle va réabsorber toute substance réutilisable. Le problème survient alors lorsque le flux sanguin vers les reins présente une affection. L’élimination des fluides peuvent ne pas se faire correctement, entraînant la rétention de liquide.

La libération d’histamine

La libération d’histamine est le résultat de l’apparition d’une inflammation dans le corps. Elles élargissent les espaces entre les cellules des parois capillaires rendant celles-ci plus étanches. Le but de ce mécanisme est de permettre aux globules blancs de se rendre rapidement sur le site d’inflammation. La persistance de l’inflammation sur une longue période peut entraîner par la suite le problème de la rétention d’eau.

La carence en protéine

L’efficacité de l’équilibre hydrique dans le corps nécessite un certain niveau de protéines. En cas de carence, une difficulté à faire revenir l’eau des espaces tissulaires vers les capillaires peut survenir. Cette carence est la plupart du temps la cause du gonflement de l’abdomen de celui qui meurt de faim.

problème de la rétention d’eau

Autres causes de la rétention

La grossesse

L’accumulation de liquide dans le corps durant la grossesse est le résultat du poids de l’utérus sur les veines du bassin. La situation n’est pas inquiétante car la naissance du bébé résout généralement le problème.

L’inactivité physique

La pratique d’une activité physique aide les veines de la jambe à retourner vers le cœur. Il faut que le sang circule assez souvent pour qu’il ne s’accumule pas dans les jambes. Une pression accrue va augmenter la difficulté du retour des fluides plus tard. La pratique d’un exercice est alors utile pour stimuler le système lymphatique à remplir sa fonction de régulation.

Les déséquilibres prémenstruels

Les déséquilibres hormonaux ainsi que certains facteurs nutritionnels provoquent des ballonnements et une sensibilité des seins. Ces facteurs incluent la malnutrition, les allergies, l’excès de sodium et la maladie de la thyroïde.

L’accumulation de liquide en raison de médicament

Plusieurs médicaments risquent d’entraîner la rétention d’eau dont ceux contenant des œstrogènes et les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il en est de même des bêtabloquants traitant les rythmes cardiaques anomaux.

Sources:
https://www.elle.fr/Minceur/Astuces-minceur/retention-d-eau-3739342
https://www.medisite.fr/retention-d-eau/44193

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

une inflammation qui touche les vaisseaux lymphatiques

Lymphangite – une inflammation qui touche les vaisseaux lymphatiques

Également appelée mastite, la lymphangite est une inflammation des vaisseaux lymphatiques du sein. Très souvent, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *