Accueil / Prévention / L’accident vasculaire cérébral: comment le prévenir?

L’accident vasculaire cérébral: comment le prévenir?

L’accident vasculaire cérébral (AVC) tue environ 5 millions de personnes dans le monde chaque année. En France, on a estimé 130 000 nouveaux cas par an. C’est-à-dire que toutes les 4 minutes il y a une personne atteinte d’un avc. De plus, c’est la principale cause d’invalidité permanente chez un adulte. Avec ces chiffres, il importe de prévenir cette pathologie plutôt que la guérir. Dans cet article, vous allez découvrir plusieurs conseils pour diminuer le risque d’AVC.

Qu’est-ce que l’AVC ?

Connu aussi sous le nom « attaque cérébrale », l’accident vasculaire cérébral se produit lorsque la circulation sanguine vers le cerveau présente de défaillance. La diminution du débit sanguin et le manque d’oxygène qui en résulte peuvent provoquer la destruction des cellules nerveuses. Il existe deux grandes catégories d’avc dont : l’accident vasculaire cérébral ischémique et l’accident hémorragique. Le blocage d’un vaisseau sanguin dans le cerveau appelé accident vasculaire cérébral ischémique constitue une cause la plus fréquente d’avc et est responsable d’environ 80% des accidents vasculaires cérébraux.

Cette obstruction résulte de trois facteurs :

  • La formation d’un caillot dans un vaisseau sanguin du cerveau appelé thrombose
  • Le flux d’un caillot d’une autre partie du corps telle que le cœur vers le cerveau appelé embolie
  • Le rétrécissement sévère d’une artère ou la sténose.

Cette maladie grave survient souvent chez les personnes âgées. En effet, 75% des AVC se présentent chez des individus de 65 ans et particulièrement les femmes sont le plus victimes de ce type d’accidents.

Quels sont les signes avant-coureurs d’avc ?

symptômes avc

Si vous observez un ou plusieurs des signes d’une attaque cérébrale, appelez sans tarder les urgences pour vous conduire dans un hôpital le plus proche :

  • L’engourdissement ou la faiblesse soudaine du visage, des bras ou des jambes notamment du côté partiel du corps.
  • La difficulté soudaine à s’exprimer ou à comprendre le discours
  • Les problèmes soudains de vision
  • Le trouble soudain de la marche, la perte d’équilibre ou de coordination
  • Le mal de tête sévère sans cause connue

Parmi les autres signes, on cite la somnolence, les nausées et les vomissements. Parfois, les symptômes ne durent que quelques instants et se disparaissent. Ce type de symptôme est appelé « mini-avc ».

Les différents conseils pour le prévenir

Les changements de mode de vie peuvent avoir un impact important dans la réduction du risque d’AVC. En effet, selon les recherches scientifiques, cet accident pourrait être prévenu en prenant en compte les facteurs liés au mode de vie particulièrement en améliorant l’alimentation, en cessant de fumer et en pratiquant de l’exercice régulièrement.

Améliorer son alimentation

La meilleure façon de prévenir les AVC consiste à manger un aliment complet, un régime à base de plantes basées sur les lentilles, les haricots, les graines, les fruits et les noix. Les aliments riches en vitamine B12 peuvent aussi éviter les accidents vasculaires cérébraux.

La nourriture à base de plantes

aliments à base de plantes

La présence des fibres alimentaires constitue l’une des raisons pour lesquelles les régimes à base de plantes vous protègent des AVC. Les études révèlent que le fait de manger 7 g de fibres par jour permet de réduire à 7% du risque d’avc pour la première fois. Les aliments végétaux contiennent également une quantité énorme d’antioxydants, ce qui permet de réduire l’inflammation, de prévenir l’accumulation de plaque dans les artères tout en stimulant le flux sanguin.

Dans une étude portant sur plus de 30 000 femmes, celles qui consomment les aliments riches en antioxydants présentent moins de risque d’avc. En moyenne, les aliments d’origine végétale renferment 64 fois plus d’antioxydants que les aliments d’origine animale.

Faire des exercices physiques régulièrement

Pratiquer régulièrement des activités physiques fait partie des facteurs liés au mode de vie pour vous aider à prévenir l’AVC. Des chercheurs ont découvert que l’exercice fonctionnait aussi bien que le traitement médicamenteux pour soigner les AVC ou les maladies cardiovasculaires. Mais quel type d’exercice s’agit-il? La plupart des organisations de santé préconisent de faire une heure de marche par jour.

La perte de poids

Si vous êtes en surpoids, même le fait de perdre 10 kilos peut avoir un avantage considérable pour prévenir l’accident vasculaire cérébral.

Le sommeil optimal

En vue de réduire le risque d’AVC, il est crucial de bien dormir au quotidien. Des chercheurs de l’Université ont découvert un lien étroit entre un sommeil de moins de 6 heures et une incidence de symptômes d’avc chez les personnes de plus de 45 ans.

La vitamine D

Les faibles niveaux de vitamine D augmentent vos risques d’AVC. Selon une étude scientifique, la manque de vitamine D double le risque d’accident vasculaire cérébral. Vous pouvez obtenir un bon niveau de vitamine D en vous exposant au soleil, en prenant des suppléments ou en mangeant des aliments riches en vitamine D.

Arrêter de fumer

Le tabagisme augmente énormément le risque d’avoir un AVC. En fait, cela rétrécit les artères et rend le sang plus susceptible de coaguler. Cesser de fumer améliorera aussi votre état de santé général et réduira le risque de développer d’autres maladies graves comme le cancer du poumon et les maladies cardiaques.

Diminuer la consommation d’alcool

La consommation excessive d’alcool peut entraîner une hypertension artérielle et déclencher un rythme cardiaque anormale, ce qui peut augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral. De plus, les boissons alcoolisées contiennent plus de calories, favorisant un gain de poids. Si vous choisissez de boire de l’alcool, essayez de ne pas dépasser les limites recommandées.

Les accidents vasculaires cérébraux se produisent généralement sans aucun avertissement, la prévention est donc de mise.

Sources scientifiques

http://nutritionfacts.org/video/longer-life-within-walking-distance/

https://www.sciencedaily.com/releases/2010/11/101114161929.htm

Vérifiez également

complications du diabète

Que faire pour prévenir les complications du diabète?

Classé parmi les maladies du 21ème siècle avec l’obésité, le diabète touche de plus en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *