Accueil / Prévention / Le botulisme : comment éviter cette affection neurologique ?

Le botulisme : comment éviter cette affection neurologique ?

Le botulisme fait partie des maladies dangereuses.  Il s’agit d’une affection neurologique causée le plus souvent par des aliments contaminés. L’agent en cause de cette maladie est la bactérie anaérobie dite Clostridium botulinum. En effet, celle-ci se loge souvent dans l’appareil digestif et crée des toxines appelées botuliques. Cette maladie est fatale en cas de manque de traitement ou d’intervention tardive.

Les différents types de botulisme

Le botulisme peut se présenter sous quatre formes :

  • Le botulisme d’origine alimentaire causé par les aliments légèrement préservés et par ceux conservés. Parmi les aliments conservés, vous pouvez trouver les haricots, les maïs ou encore les betteraves et les asperges. En parlant d’aliments légèrement conservés, il peut s’agir de thon dans les boîtes de conserve, de poisson ou encore des viandes salées ou sucrées ;
  • Le botulisme infantile, qui, comme son nom l’indique, touche les petits ou les nourrissons. La pathologie est due à la bactérie Clostridum botulinum absorbée. Ainsi, elle réside dans l’intestin et s’intègre dedans pour libérer une toxine;
  • Le botulisme contracté suite à une blessure ou le botulisme des plaies. Ces dernières sont infectées par des spores de la bactérie Clostridum botulinum et va provoquer des toxines ;
  • Le botulisme par une colonisation intestinale: cette pathologie se produit lorsque la bactérie Clostridum botulinum, résidant dans le système digestif, crée une toxine. Elle peut non seulement toucher les enfants, mais aussi les grandes personnes.

Les différentes manifestations de cette maladie

Le botulisme peut présenter différents symptômes entre autres :

qw
  • Des problèmes de vue ou des troubles de la vision;
  • Une grande sécheresse de la bouche accompagnée de troubles de l’élocution;
  • Des vertiges;
  • Problèmes pour manger, avaler ou déglutir les aliments ;
  • Des tachycardies;
  • Des nausées et des vomissements;
  • Réduction du tonus musculaire ou l’arrêt de la fonction musculaire engendré par la toxine C. botulinum;
  • En cas de botulisme infantile, l’enfant malade montre des problèmes de constipations ;
  • Le bébé peut aussi avoir une fréquence de tété réduite, ne dispose pas d’expression faciale ou ne parvient plus à pleurer fort. L’enfant risque aussi de ressentir un trouble de succion, une hypotonie musculaire, voire un état de faiblesse.

Les complications attendues en absence de traitements

Si le botulisme est d’origine alimentaire, les symptômes débutent au bout de 12 heures à 36 heures et peuvent durer pendant plusieurs jours, voire jusqu’à 8 jours. En cas de manque de traitement, il peut y avoir plusieurs complications. En effet, si vous ne traitez pas cette maladie rapidement, d’autres complications sont à prévoir :

  • Une paralysie de certaines parties du corps comme les muscles notamment celles de voies musculaires, les bras et les jambes ;
  • Des symptômes neurologiques;
  • L’arrêt des fonctions musculaires au niveau des deux côtés du corps ;
  • La perte d’expression au niveau du visage ;
  • Affaiblissement des bras et des jambes entraînant, par la suite, des problèmes pour parler et pour manger.

Par ailleurs, la toxine C. botulinum peut causer, au fil du temps, la mort, surtout en cas de paralysie des muscles de la respiration ou d’arrêt de la respiration.

Le botulisme : ses causes et ses facteurs de risques possibles

Les causes et les facteurs de risques de la pathologie peuvent être assez nombreuses :

le botulisme

  • La consommation de différents aliments ayant été conservés ou préservés dans de mauvaises conditions. Il peut s’agir des champignons, des viandes, des poissons ou des légumes verts mal conservés ;
  • La consommation des aliments contenant des spores de botulinum comme le miel chez les tout-petits, c’est-à-dire les moins de 6 mois ou par une contamination intestinale ;
  • L’exposition aux microbes suite à une maladie inflammatoire, à une intervention chirurgicale ou encore à l’exposition à des antibiotiques. En général, ce sont les personnes ayant un faible système gastro-intestinal qui en sont les plus atteintes ;
  • Les blessures et l’injection de l’héroïne.

Quel est le traitement préconisé pour le botulisme ?

Dès que ces symptômes se produisent sur vous ou chez un de vos proches, il est impératif de se rapprocher directement d’un médecin. Pour traiter le botulisme, celui-ci effectuera différents examens. Il va commencer par vous poser certaines questions pour noter les différents symptômes. Il vous demandera ensuite de faire un examen physique. Par ailleurs, il se peut aussi que les selles soient prélevées pour identifier la présence de C. botulinum. Il en est de même pour les plaies.

Pour le traitement, la personne peut être hospitalisée ou non. Elle peut même bénéficier de soins infirmiers pour l’aider dans la guérison.

En général, le professionnel de la santé recommande :

  • Un traitement par immunoglobuline;
  • Une antitoxine botulique qui se charge de neutraliser la botuline;
  • Des antibiotiques en cas de botulisme des plaies ;
  • Des soins respiratoires intensifs via une ventilation artificielle.

Comment prévenir cette maladie dangereuse ?

Comme cette pathologie est dangereuse, il est donc important de le prévenir. Vous pouvez adopter plusieurs mesures de prévention contre le botulisme :

  • Il faut bien respecter l‘hygiène dans la préparation des aliments et respecter leur conservation. Conservez-les dans les endroits appropriés, à une température adéquate ;
  • Soyez toujours propres, lavez toujours les aliments ;
  • Lors de la cuisson, assurez-vous de bien les cuire ;
  • Evitez de mélanger les aliments crus avec ceux cuits ;
  • Lorsque vous nettoyez vos aliments ou lors de leur cuisson, assurez-vous d’utiliser de l’eau propre et/ou sure ;
  • Ne donnez pas du miel à votre petit lorsqu’il n’a pas encore 1 an.
  • Ne mangez pas des aliments cuits conservez 4 heures ou plus dans un endroit à température ambiante ;

Si vous avez des aliments en conserve à la maison, faites-les bouillir pendant environ 10 minutes.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=botulisme
https://www.sante-sur-le-net.com/maladies/maladies-rares/botulisme/

Vérifiez également

prévenir l’étouffement chez l’enfant

Que faire pour prévenir l’étouffement chez l’enfant?

Principale cause de décès chez les nourrissons, l’étouffement peut déstabiliser la personne qui supervise l’enfant. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *