Accueil / Prévention / Le cancer de la peau : la prévention et les traitements

Le cancer de la peau : la prévention et les traitements

Le cancer de la peau est l’un des cancers les plus fréquents dans le monde. En France, on constate environ 60 000 nouveaux cas par an. Il désigne un groupe de cancers qui se développent lentement dans les couches supérieures de la peau. Il touche plus d’hommes que de femmes et est plus répandu chez les personnes âgées. La principale cause de cette maladie est l’exposition prolongée au soleil.

Les différents types des cancers cutanés

Il existe trois principaux types de cancer de la peau, dont le carcinome basocellulaire, le carcinome épidermoïde et le mélanome.

Le carcinome basocellulaire

Le carcinome basocellulaire concerne davantage les personnes âgées de plus de 50 ans. Il se caractérise par une petite masse brillante rose ou blanc nacré d’apparences translucide ou cireuse qui apparaissent sur la peau. Appelé également « ulcère de rongeur », il représente près de 75% des cancers de la peau.

qw

Le carcinome épidermoïde

Le carcinome épidermoïde commence dans les cellules bordant l’épiderme et représente environ 20% des cancers de la peau. Il se produit le plus souvent sur les parties du corps exposées au soleil comme le visage, les oreilles et les mains. Les personnes ayant la peau plus sombre risquent de développer ce cancer. Il peut apparaître comme un nodule ferme et rouge ou une lésion plate avec une surface squameuse et croûtée. Il est souvent sensible au toucher, saigne facilement et peut évoluer en ulcère.

Le mélanome

Ce type de cancer cutané peut toucher les personnes de toutes les nuances de peau y compris celles ayant un teint plus foncé. Le mélanome apparaît le plus souvent sur le visage ou le tronc des hommes atteints. Chez les femmes, il se développe généralement au bas des jambes. Chez les hommes comme chez les femmes, il peut survenir sur une peau qui n’a pas été exposée au soleil tel que la paume des mains et les pieds.

Les causes

Cette maladie survient quand les erreurs de mutation se produisent dans l’ADN des cellules cutanées. Les mutations font que les cellules grandissent de façon incontrôlable et forment une masse de cellules cancéreuses. La majorité des dommages causés à l’ADN dans les cellules de la peau résultent des rayons ultraviolets (UV) présents dans la lumière du soleil et les lampes utilisées dans les lits de bronzage. Mais l’exposition au soleil n’est pas forcément le responsable des cancers cutanés qui se développent sur une peau qui n’est normalement pas exposée aux rayons UV du soleil. Cela signifie que d’autres facteurs peuvent contribuer au risque de cancer dont l’exposition à des substances toxiques ou une maladie qui affaiblit le système immunitaire

Les facteurs de risque

Les facteurs pouvant augmenter le risque de cancer de la peau sont :

  • Une exposition excessive au soleil : toute personne qui passe beaucoup de temps au soleil peut développer ce cancer notamment lorsque la peau n’est pas protégée par un écran solaire ou des vêtements.
  • Avoir beaucoup de taupes : les personnes qui abritent plus de taupes ou des taupes anormales appelées naevus dysplasique courent un risque accru de cette maladie. Si vous avez des antécédents de taupes anormales, surveillez-les régulièrement afin de savoir les changements.
  • Les lésions cutanées précancéreuses : des lésions cutanées connues sous le nom de « kératoses actiniques » peuvent augmenter le risque de ce type de cancer. Ces excroissances cutanées squameuses se présentent souvent sous la forme taches squameuses dont la couleur varie du brun au rose foncé. Ils se trouvent fréquemment sur le visage, la tête et les mains.
  • Des antécédents familiaux de cancer de la peau : dans l’hypothèse où l’un de vos parents ou l’un de vos frères et sœurs a eu ce cancer, le risque de contracter cette maladie devient donc important.
  • Un système immunitaire affaibli : les personnes ayant un système immunitaire affaibli ont un plus grand risque de subir le cancer de l’épiderme. Cela concerne, en particulier, les personnes portant le VIH/SIDA et celles qui prennent des médicaments immunosuppresseurs à la suite d’une greffe d’organe.
  • L’exposition aux radiations : les individus ayant suivi une radiothérapie pour des affections cutanées telles que l’eczéma et l’acné peuvent présenter un risque important de cancer de la peau.
  • L’exposition fréquente à certaines substances ou des produits chimiques comme l’arsenic, le goudron et le chlorure de vinyle peut aussi favoriser le risque de cancer de la peau.

Le diagnostic

diagnostic cancer de la peau

Afin de diagnostiquer le cancer, votre médecin examinera votre peau. Des tests supplémentaires peuvent être nécessaires pour confirmer ce diagnostic. Il s’agit de la biopsie cutanée qui consiste à retirer la peau suspecte pour les tests de laboratoires. Cette étape peut déterminer si vous avez un cancer de la peau et, le cas échéant, le type de cancer que vous avez.

Comment le prévenir ?

prévention cancer de la peau

La plupart des cancers cutanés peuvent être évités. Pour la prévention du cancer, suivez les conseils suivants :

  • Planifiez des activités de plein air à d’autres moments de la journée, même en hiver ou par temps nuageux afin d’éviter l’exposition au soleil.
  • Portez un écran solaire toute l’année : les écrans solaires ne filtrent pas tous les rayons UV nocifs. Pourtant, ils jouent un rôle crucial dans le programme global de protection solaire.
  • Portez des vêtements de protection : couvrez votre peau avec des vêtements sombres, étroitement tissés capables de revêtir vos bras et vos jambes.
  • Évitez les lits de bronzage : les lampes utilisées dans les lits de bronzage émettent des rayons UV nocifs pouvant multiplier le risque du cancer de la peau.
  • Vérifiez votre peau périodiquement et signalez les changements inhabituels à votre médecin ou votre dermatologue.

Sources

https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Se-faire-depister/Depistage-des-cancers-de-la-peau/La-detection-en-pratique

https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/skin-non-melanoma/research/?region=qc

Vérifiez également

paralysie cérébrale

La paralysie cérébrale : qu’est-ce que c’est ?

Le cerveau, avec le cœur, est l’un des organes vitaux de notre corps. Ce qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *