Accueil / Santé / Le lipome : s’informer sur les causes et les traitements

Le lipome : s’informer sur les causes et les traitements

Avez-vous une masse sur votre corps qui se sent pâteuse et se déplace facilement lorsque vous la touchez ? Si c’est le cas, alors vous connaissez probablement déjà les lipomes. En fait, ils sont assez courants chez environ 1 personne sur 100 ayant un lipome à un moment de leur vie. Dans la majorité de cas, vous avez un lipome à la fois, mais environ 20% des personnes en ont plusieurs en même temps.

Qu’est-ce que le lipome ?

Le lipome est une boule sous la peau due à une prolifération de cellules adipeuses. Les médecins considèrent les lipomes comme des tumeurs bénignes, ce qui signifie qu’il s’agit de tumeurs non cancéreuses.

Toutefois, certains individus peuvent retirer un lipome provoquant des douleurs, des complications ou d’autres symptômes. Certains patients s’inquiètent également sur l’aspect esthétique des lipomes. Ces derniers peuvent se produire n’importe où sur le corps, où des cellules adipeuses sont présentes. Mais ils ont tendance à apparaître sur les épaules, la poitrine, le tronc, le cou, les cuisses et les aisselles. Dans des cas moins courants, ils peuvent aussi se former dans les organes internes, les os ou les muscles.

Quels sont les symptômes ?

symptômes lipomes

Les lipomes peuvent survenir n’importe où dans le corps à savoir :

  • Sous la peau – en particulier sur le cou, les épaules, le dos, le ventre, les bras et les cuisses ;
  • Doux et pâteux au toucher – se déplace facilement avec une légère pression du doigt.
  • Généralement petit : moins de deux pouces (5 cm) de diamètre, mais ils peuvent se développer.
  • Parfois douloureux : les lipomes peuvent être douloureux lorsqu’ils se développent et exercent une pression sur les nerfs à proximité ou s’ils contiennent de nombreux vaisseaux sanguins.
  • Certains lipomes peuvent être exceptionnellement plus profonds et plus volumineux que les lipomes habituels.

Les facteurs de risques

Les facteurs suivants peuvent augmenter le risque de développer cette maladie :

  • L’âge compris entre 40 et 60 ans : les lipomes peuvent survenir à tout âge, mais ils sont plus fréquents dans ce groupe d’âge et sont rares chez les enfants.
  • Autres troubles : les personnes présentant d’autres troubles comme l’adipose douloureuse, le syndrome de Cowden et le syndrome de Gardner ont un risque accru de lipomes multiples.
  • Génétique : les lipomes ont tendance à courir dans les familles.

Quelles solutions ?

Un lipome ne peut pas disparaître de lui-même et il n’existe aucun traitement pouvant l’atténuer (pas de médicament ni de pommade ou de piqûre). Cependant, le médecin recommandera l’enlèvement ou l’élimination du lipome uniquement s’il est douloureux ou en croissance. Les traitements de lipome comprennent :

  • L’ablation chirurgicale : la plupart des lipomes sont enlevés chirurgicalement en les découpant. Les rechutes après l’opération sont rares. Mais il peut y avoir des effets secondaires comme les cicatrices et les ecchymoses.
  • L’injection de stéroïdes : cette solution réduit le lipome, mais ne l’élimine pas. L’usage et le potentiel des injections avant l’ablation chirurgicale feront encore l’objet d’une étude.
  • La liposuccion : dans ce traitement, une aiguille et une grande seringue sont utilisées afin d’enlever la masse grasse.

Comment se passent les interventions ?

La lipoaspiration

Après avoir incisé la peau avec un bistouri, le dermatologue aspire le lipome à l’aide d’une petite canule branchée sur un aspirateur à graisse puis referme en faisant un point de suture. Les fils sont enlevés 10 jours plus tard. La lipoaspiration d’un lipome étant considéré comme un acte de chirurgie réparatrice.

La chirurgie

lipome chirurgie

Elle est indiquée pour les petits lipomes de moins de 3 cm de diamètre, pour les lipomes profonds situés sous l’aponévrose musculaire (membrane qui entoure les muscles) et pour ceux à composante fibreuse (quand des fibres sont mélangées à la graisse), douloureux au toucher. Dans ce dernier cas, la lipoaspiration ne peut retirer l’ensemble de la lésion.

Y a-t-il des cicatrices après l’intervention ?

Difficile d’ouvrir la peau sans qu’il y ait une cicatrice, mais généralement les dermatologues et les chirurgiens sont aujourd’hui habitués à faire en sorte que la ou les cicatrices soient cachées dans un petit pli ou une zone peu visible. S’agissant du lipome, la cicatrice est microscopique. Elle ne mesure pas plus de 3 à 5 mm et s’atténue au fil du temps.

Existe-t-il un risque de récidive ?

Si la graisse a été entièrement extraite, il n’y a pas de récidive. C’est pourquoi le chirurgien qui pratique une lipoaspiration (ou opère des lipomes très profonds) s’assure en palpant qu’il ne sent plus aucun nodule graisseux en dessous.

De même, le dermatologue vérifie avec une pince qu’il a enlevé toute la graisse. Lorsqu’il y a plusieurs lipomes, il peut toutefois y en avoir un autre juste à côté, si petit qu’il n’a pu être décelé lors de l’extraction et qui se développe avec le temps. Pour cette raison, certaines personnes pensent qu’il s’agit d’une récidive. Or, un lipome ne peut pas revenir s’il a été correctement enlevé.

Le soleil peut-il avoir une incidence ?

Les rayonnements solaires n’ont pas d’influence particulière sur cette lésion. En revanche, le soleil est néfaste à la cicatrice qui rougit et peut, par la suite, rester apparente.

Quand consulter un docteur ?

Vous devriez toujours informer votre docteur si vous remarquez des changements dans un lipome ou si des nodules apparaissent. Ces changements se caractérisent par :

  • Le développement soudain et très vite de lipome
  • La douleur
  • La lésion devient rouge ou chaude
  • La transformation en un bloc dur ou immobile

Sources

https://my.clevelandclinic.org/health/diseases/15008-lipomas

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=lipome

https://www.topsante.com/medecine/dermato/lipome

Vérifiez également

bienfaits des myrtilles

Les myrtilles : quels sont leurs bienfaits sur la santé ?

Les myrtilles proviennent de l’Amérique du Nord. Ces fruits sont reconnus pour leurs vertus et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *