fbpx

Le recours à l’insémination artificielle

L’insémination artificielle est une solution que la science propose au problème d’infertilité. Initialement, la pratique fut utilisée pour le bétail mais elle a été adaptée à l’usage humain. Le sperme provient généralement du partenaire masculin. Dans certains cas, le mâle est stérile ou la femme est célibataire. Actuellement, les couples de même sexe en ont également recours quand ils souhaitent avoir un enfant. La méthode d’insémination la plus couramment utilisée est l’insémination intra-utérine. C’est la méthode avec le meilleur taux de réussite, mesurée avec le nombre de naissances vivantes.

Qu’est-ce que c’est ?

L’insémination artificielle est une opération qui consiste à prélever les spermatozoïdes et à les introduire artificiellement dans l’appareil génital féminin. Les spermatozoïdes proviennent du partenaire masculin, et à défaut, de donneurs anonymes. Cette technique est le plus souvent utilisée dans les cas d’hypo fécondité masculine. Il est nécessaire de déterminer préalablement la date exacte de l’ovulation de la femme. Une autre forme d’insémination consiste à réunir l’ovule et les spermatozoïdes dans un liquide nutritif en dehors du corps de la femme. Ils seront ensuite fécondés dans l’utérus, c’est ce qu’on appelle fécondation in vitro (FIV). La receveuse reçoit au préalable un traitement hormonal pour induire des traitements physiologiques nécessaires à l’implantation de l’embryon.

Pourquoi y a-t-on recours ?

La pratique de l’insémination artificielle bénéficie aux couples ayant des besoins variés. Aux Etats-Unis, plus de 12% de femmes âgées de 15 à 44ans ne peuvent concevoir d’enfant. Les médecins suggèrent qu’une femme devrait consulter un médecin en infertilité si elle n’a pas conçu dans 1an de rapports non protégés. Il en est de même si elle a eu des règles irrégulières, a dépassé l’âge de 35 ans ou a eu plusieurs fausses couches spontanées.

Les troubles médicaux

Un couple ne parvenant pas à avoir des relations sexuelles malgré des spermatozoïdes et des ovules sains peut résulter d’un trouble. Il peut s’agir par exemple de dysfonction érectile. Pour ce couple, l’insémination peut aider.

Le problème cervical

Certaines femmes sont atteintes d’infertilité du facteur cervical de deux façons. La première est quand le col de l’utérus ne produit pas le mucus aidant les spermatozoïdes à voyager dans l’utérus. La seconde est lorsque le mucus contient une substance qui tue le sperme.

L’endométriose

C’est une condition qui fait que les cellules de la paroi de l’utérus se développent en dehors de l’utérus. Ils peuvent se développer par exemple dans les ovaires ou dans les trompes de Fallope. Dans les cas d’endométriose légère et modérée, l’insémination peut donc efficace.

Réaction allergique

Il existe de rares cas où une femme présente une réaction allergique à certaines protéines dans le sperme. Une insémination artificielle permet de retirer ces protéines avant d’insérer le sperme.

Incapacité de l’homme

Certains hommes sont inaptes à produire suffisamment de spermatozoïdes permettant une fécondation réussie. Dans d’autres cas, le sperme n’est pas suffisamment mobile et les spermatozoïdes ont du mal à se déplacer vers l’ovule. De même, certains traitements médicaux comportent un risque d’infertilité. C’est notamment le cas de la radiothérapie.

l’insémination artificielle

Les types d’insémination artificielle

Il existe quatre types d’insémination artificielle qui sont :

  • L’insémination intra-utérine tubopéritonéale ;
  • IUI ou insémination intra-utérine ;
  • L’insémination intra-cervicale ;
  • L’insémination intra-tubaire.

La procédure d’insémination

Préparation de l’échantillon de sperme

Dans le cas d’un donneur, l’échantillon de sperme est envoyé à une banque de sperme et mis en quarantaine. Le donneur effectue ensuite des tests pour identifier la présence d’éventuelles maladies transmissibles. Le sperme est congelé puis décongelé avant la préparation à l’aide d’un produit chimique qui est le cryoprotecteur. Si le sperme provient du partenaire masculin, c’est le couple lui-même qui va fournir l’échantillon. Il peut l’obtenir de différentes manières :

  • En se masturbant ;
  • En utilisant un préservatif de collection dans lequel le sperme est recueilli pendant les rapports sexuels ;
  • À l’aide d’aspiration du sperme chirurgical où on retire directement le sperme de l’appareil reproducteur mâle ;
  • À l’aide d’une stimulation vibratoire ou électrique lorsque le mâle ne peut éjaculer de manière habituelle.

Après que le sperme soit recueilli, il est lavé afin d’enlever tout élément pouvant interférer dans la fertilisation.

La procédure proprement dite

Après préparation, le sperme est prêt pour l’insémination artificielle. Le médecin le met directement dans l’utérus grâce à un cathéter fin, pendant lequel, les parois du vagin sont maintenues ouvertes. À travers le col de l’utérus, le cathéter pénètre l’utérus et le sperme y est poussé. Pour obtenir un meilleur résultat, l’insémination doit se faire juste après l’ovulation de la femme. Le médecin peut donner à la femme un kit de prédiction de l’ovulation qui détecte les niveaux d’hormones. Ce kit fournira une prédiction précise par rapport au moment où la femme est en ovulation.

Les risques de la pratique

L’insémination artificielle peut comporter le risque de naissances multiples associé à un médicament de fertilité. Pourtant, plus il y a de chances d’une naissance multiple, plus élevé est le risque de complications. Ce sont par exemple les naissances prématurées ou les fausses couches. À côté, le syndrome d’hyperstimulation ovarienne peut aussi survenir après une combinaison de médicament contre la stérilité et d’insémination intra-utérine.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/html/grossesse/avant/fertilite/articles/8371-insemination-artificielles-etapes.htm
https://www.santemagazine.fr/traitement/pma/linsemination-artificielle-etape-par-etape-173144

 

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

les nodules thyroïdiens

Comment se manifestent les nodules thyroïdiens ?

Les nodules thyroïdiens sont des formes de bosses se produisant dans la glande thyroïde, située …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *