fbpx

Le saignement menstruel abondant : causes et traitements

Le saignement menstruel abondant, communément appelé ménorragie est une condition très courante atteignant les femmes, associée à des règles abondantes. La condition peut être liée au port d’un stérilet mais également à des troubles hormonaux et à une tumeur bénigne de l’utérus. Cet écoulement excessif est susceptible d’engendrer des conséquences sur le reste de l’organisme, dont l’anémie. Les options de traitement disponibles incluent le plus souvent des traitements médicamenteux. Cependant, il existe également des interventions chirurgicales permettant de remédier au problème en fonction de sa cause.

Quand parle-t-on de saignement abondant ?

En moyenne, une femme perd 30 à 40 millilitres soit 2 à 3 cuillères à soupe de sang à chaque menstruation. La période dure généralement entre 4 à 5 jours. Le saignement menstruel abondant se définit officiellement par une perte de sang de plus de 80 millilitres en un cycle. Une autre définition de la ménorragie serait une perte menstruelle plus grande que celle que la femme estime pouvoir raisonnablement gérer. Ce flux peut durer plus de 7 jours et nécessite un changement très fréquent de tampon ou de serviette hygiénique. Dans certains cas, la femme peut émettre des caillots de sang de plus grande de taille que le quart. Le plus grand problème qu’engendre la condition est l’effet que présente le saignement sur la vie quotidienne de la femme. La ménorragie risque d’ailleurs d’entraîner l’anémie en raison de la perte de sang qu’elle subit.

Les différentes causes possibles de l’abondance

Le saignement menstruel abondant est l’une des plus courantes plaintes gynécologiques rapportées. Dans la moitié des cas, la cause sous-jacente est difficilement identifiée mais est pourtant susceptible d’indiquer un problème sérieux. Une cause probable de la ménorragie est un cycle menstruel qui ne produit pas d’ovule, connu sous le nom d’anovulation. Ces cycles peuvent apparaître chez celles qui ont récemment eu leurs premières menstruations ou qui se rapprochent de la ménopause. D’autres conditions de santé susceptibles d’entraîner un saignement abondant sont :

  • Les désordres thyroïdiens ;
  • L’endométriose ;
  • La maladie du foie ou du rein ;
  • Le cancer de l’utérus, du col de l’utérus et de l’ovaire.

Mis à part ces conditions, il existe encore plusieurs autres causes probables d’un saignement abondant.

Les perturbations hormonales et la dysfonction ovarienne

Un changement survenant dans la fluctuation normale de la progestérone et des œstrogènes est susceptible de causer un saignement abondant. En effet, ce phénomène provoque une grande accumulation de l’endomètre, la paroi interne de l’utérus, qui sera versée pendant la menstruation. À côté, la non-production d’ovule par un ovaire entraîne également la non production de progestérone provoquant ainsi un déséquilibre hormonal.

Les fibromes et polypes utérins

Les fibromes sont des tumeurs cancéreuses ou bénignes. Quant aux polypes, ce sont des croissances également bénignes qui entraînent des niveaux élevés d’hormones.

Les dispositifs intra-utérin (DIU), la maladie inflammatoire pelvienne et les troubles de la coagulation héréditaire

Les dispositifs qui visent à contrôler la naissance peuvent entraîner des saignements plus abondants que le normal. Il en est de même des maladies inflammatoires pelviennes. Celles-ci sont des infections des organes reproducteurs qui peuvent provoquer de graves complications. Concernant les troubles de la coagulation héréditaire, ils incluent les troubles de la fonction plaquettaire.

Les médicaments et les complications liées à la grossesse

Les médicaments anti-inflammatoires et anticoagulants sont susceptibles d’entraîner la ménorragie. Le saignement menstruel abondant peut également être le résultat d’une complication de la grossesse : fausse couche ou grossesse extra-utérine.

saignement menstruel abondant

Les options de traitement

La pharmacothérapie

Afin de traiter le saignement menstruel abondant, la femme peut premièrement avoir besoin de suppléments de fer pour traiter l’anémie. Des médicaments sont ensuite disponibles pour aider à réduire la perte de sang. C’est notamment le cas des acides tranexamiques ou Lysteda. Il existe également des contraceptifs oraux qui régulent le cycle menstruel et diminuent la durée et quantité du saignement. Afin de traiter le déséquilibre hormonal, le médecin peut prescrire des progestérones orales. Enfin, pour amincir la muqueuse de l’utérus, le patient peut recourir à un DIU hormonal.

Les interventions chirurgicales

Afin de traiter et soulager les symptômes de la ménorragie, plusieurs interventions chirurgicales sont disponibles. La dilatation et le curetage (D&C) par exemple est une procédure chirurgicale consistant à gratter la muqueuse. Pour traiter les fibromes, on peut recourir à l’embolisation artérielle utérine en bloquant les artères qui les nourrissent. L’hystéroscopie est une intervention qui consiste à insérer une caméra dans l’utérus pour évaluer la muqueuse. D’autres interventions disponibles incluent :

  • L’ablation par ultrasons focalisée ;
  • La myomectomie pour retirer les fibromes utérins à l’aide de plusieurs petites incisions abdominales ;
  • L’ablation de l’endomètre pour détruire complètement la muqueuse ;
  • La résection de l’endomètre ;
  • L’hystérectomie pour éliminer l’utérus, le col de l’utérus et parfois même les ovaires.

D’autres types de saignements anormaux

  • L’oligoménorrhée : contrairement à la ménorragie, le saignement est dans ce cas peu abondant ;
  • La polyménorrhée : lorsque la menstruation arrive trop souvent ;
  • La métrorragie : indique un saignement irrégulier entre les cycles, non lié à la menstruation ;
  • Le saignement post-ménopausique : survenant plus d’un an après la ménopause.

Sources:
https://www.topsante.com/medecine/gyneco/petits-maux/regles-que-faire-quand-elles-sont-trop-abondantes-70901
https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/saignements-en-dehors-des-regles-quelles-sont-les-differentes-causes-possibles-2089091

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

les nodules thyroïdiens

Comment se manifestent les nodules thyroïdiens ?

Les nodules thyroïdiens sont des formes de bosses se produisant dans la glande thyroïde, située …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *