fbpx

Le traitement naturopathique de la maladie de Lyme en accompagnement de l’antibiothérapie

La maladie de Lyme est une maladie particulièrement dangereuse en l’absence de traitement. Elle évolue sur plusieurs années ou même plusieurs décennies en passant par 3 stades. À côté de l’antibiothérapie, le traitement naturopathique de la maladie de Lyme permet d’augmenter l’efficacité des soins.

Qu’est-ce que la maladie de Lyme ?

La maladie de Lyme, également connue sous l’appellation de borréliose de Lyme est le résultat d’une morsure de tique. Ceux-ci transmettent des bactéries que l’on appelle borrélies. Son évolution passe par trois stades souvent entrecoupés de période de latence. Dans certains cas, les symptômes peuvent se chevaucher et rendre le diagnostic difficile.

Premier stade

Il apparaît dans les 3 à 30 prochains jours de l’inoculation et se manifeste par un érythème migrant. C’est une tache rougeâtre ou rosâtre qui s’étend sur la peau autour de la piqûre de tique. Elle peut s’étendre de façon centrifuge jusqu’à un diamètre de 15cm mais n’apparaît pourtant pas forcément. Entre 20 à 30% des cas, elle passera inaperçue. D’autres syndromes grippaux accompagnent également ce premier stade.

Le second stade

Celui-ci survient dans les semaines ou les mois qui suivent l’inoculation de la maladie. Les symptômes se manifestent par de la fatigue chronique et des douleurs articulaires et musculaires. Ils peuvent aussi apparaître des troubles cardiaques, psychiatriques, ophtalmiques ou même neurologiques. En tout cas, les symptômes peuvent varier d’une personne à une autre. Le médecin peut confondre la maladie avec de la fibromyalgie, de la fatigue chronique ou la sclérose en plaque.

Le troisième stade

Ce dernier stade n’intervient qu’après des mois ou même des années après la morsure de tique. À ce niveau, l’infection devient persistante et les symptômes rencontrés dans le second stade deviennent chronique.

Les difficultés de la maladie

Les difficultés de la maladie de Lyme résident premièrement dans le fait qu’un diagnostic est difficilement établi. On risque de confondre ses symptômes avec ceux d’autres conditions. Aussi, l’homme ne développe pas d’immunité protectrice après une infection, il est possible de contracter la maladie plusieurs fois. D’ailleurs, les borrélies sont très agressives et sont aptes à échapper au système immunitaire. Dans un milieu défavorable, elles peuvent devenir inaccessibles aux traitements antibiotiques.

Les premiers réflexes à avoir

Le premier geste de prévention de la maladie est d’éviter au maximum la morsure de tique. Si on découvre une tique sur la peau, il faut immédiatement l’extraire avec un tire-tique. Pendant cela, il faut s’assurer que la tête soit bien enlevée. Si la personne arrive à extraire la tique dans les prochaines 36 heures au maximum, le risque d’infection n’est que de 1%. Les borrélies ne sont à ce moment pas encore dans les glandes salivaires de la tique mais dans son tube digestif. Si la personne ne présente pas un des symptômes comme la rougeur et la fièvre, le traitement ne sera pas nécessaire. Des cas exceptionnels existent cependant pour les femmes enceintes, les jeunes enfants et les personnes immunodéprimées.

La nécessité d’un traitement

Si la tique a eu le temps de se gorger de sang et les premiers symptômes apparaissent, un diagnostic immédiat est nécessaire. Le médecin va notamment prescrire un traitement antibiotique adapté jusqu’à la disparition des symptômes. En cas d’inefficacité, il sera utile de renforcer l’antibiothérapie. On peut également opter pour le traitement naturopathique de la maladie de Lyme, surtout si elle devient chronique.

le traitement naturopathique de la maladie de Lyme en accompagnement de l’antibiothérapie

Le traitement naturopathique de la maladie de Lyme

La naturopathie a pour but de renforcer le système immunitaire du patient et de remonter son niveau d’énergie. Le traitement naturopathique de la maladie de Lyme aide à lutter contre l’inflammation et à réduire les effets indésirables de l’antibiotique.

L’alimentation adaptée

La naturopathie a pour premier réflexe une nutrition adaptée. Pour cela, une alimentation saine et biologique, anti-inflammatoire et antioxydante sera conseillée. Les aliments à éviter sont :

  • Ceux riches en sucre et à indice glycémique élevé ;
  • Les graisses animales et saturées ;
  • Les céréales contenant du gluten ;
  • Les produits laitiers ;
  • Les fritures et les aliments fortement chauffés ;
  • Les préparations industrielles.

À leur place, la naturopathie encourage la consommation de graisses insaturées avec des acides gras essentiels comme l’oméga 3. La part de légumes et des fruits rouges sont à augmenter en raison de leurs actions antioxydantes et anti-inflammatoires. Les aliments riches en fibre sont également mis en avant tels que les légumineuses et les céréales semi-complètes. Le cas également des épices et aromates anti-inflammatoires dont la cannelle, le curcuma, le gingembre et le basilic.

Réduire l’exposition aux toxiques environnementaux

Le traitement naturopathique de la maladie de Lyme consiste également à réduire du mieux possible toute exposition aux toxiques environnementaux. Il peut s’agir de pollution atmosphérique et électromagnétique, mais également des alcools et de toute forme de drogue. Le but est d’éviter de surcharger le foie, qui travaille déjà assez pour gérer l’infection, de toxines. Afin de remonter l’immunité, le médecin peut faire appel à un mélange de prébiotiques et de probiotiques. Un sommeil réparateur est également à favoriser pour remonter la vitalité. Les complexes de vitamines, de magnésium et de zinc ne sont pas interdits.

Sources:
https://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/maladie-lyme/quelle-prevention
https://www.topsante.com/medecine/maladies-infectieuses/maladie-de-lyme

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

les causes possibles de saignement de la langue

Qu’Est-ce qui provoque le saignement de la langue ?

Un certain nombre de condition sont en mesure de provoquer le saignement de la langue. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *