fbpx
Accueil / Libido / Les bienfaits de l’éjaculation régulière

Les bienfaits de l’éjaculation régulière

Le niveau d’activité sexuelle constitue un facteur déterminant dans l’harmonie du couple. Il reflète souvent la situation qui prévaut au sein du couple. Mais la majorité d’entre nous ignorent les impacts de la sexualité sur l’individu. Une fréquence inappropriée de rapports sexuels peut engendrer certains troubles, surtout chez l’homme. Pour un homme, un rapport sexuel accompli sous-entend nécessairement une éjaculation. Ainsi, une éjaculation régulière, en plus du bien-être qu’elle procure, préserve notre état de santé.

La fréquence optimale d’éjaculation

La fréquence recommandée d’éjaculations varie en fonction de l’âge et de l’état de santé.

  • Fréquences maximales raisonnables

Un homme en parfait état de santé âgé de 15 à 20 ans peut avoir au maximum deux éjaculations par jour. Cette fréquence se réduit de moitié si l’individu ressent une baisse de forme.

Après 30 ans, la fréquence baisse et l’homme s’offre une éjaculation régulière par jour. En cas de méforme, il alterne une journée de pause et une de sexe.

Au-delà de 40 ans, l’éjaculation a lieu au maximum une fois tous les trois jours. Mais un homme dans un état médiocre se limite à un rapport sexuel tous les 4 jours.

À partir du demi-siècle, les éjaculations s’espacent d’au moins 5 jours pour un sujet bien portant. L’écart recommandé dure 10 jours si la santé n’est pas à 100 %.

Les sexagénaires peuvent éjaculer à une fréquence d’une fois tous les dix jours. Mais en cas de problème de santé, même anodin, la fréquence indiquée est d’une fois en trois semaines.

À 70 ans, un homme peut tout au plus éjaculer une fois par mois si son état lui permet. Sinon, l’abstinence est de rigueur.

  • Fréquence minimale

Pour rester en bonne santé, un homme suit un rythme d’éjaculation régulière. Le besoin de l’organisme diminue peu à peu avec l’âge. Entre 15 et 20 ans, la fréquence minimale nécessaire est d’une fois tous les 4 jours. À 40 ans et plus, l’organisme peut supporter un décalage de 16 jours entre deux éjaculations. À partir de la soixantaine, une éjaculation mensuelle peut suffire.

Conséquences d’une faible fréquence d’éjaculation

L’absence d’éjaculation régulière à fréquence normale nuit à l’état de santé global et psychique. Elle perturbe certaines fonctionnalités de l’organisme.

  • Baisse de la capacité immunitaire

Sans une éjaculation régulière suffisante, la capacité du système immunitaire diminue. L’organisme résiste moins aux infections même bénignes comme les rhumes.

  • Hausse de la pression sanguine

Le manque de sexe engendre une légère hausse de la pression artérielle. Bien que perceptible, cette hausse ne présente pas pour autant de risque majeur pour la santé.

  • Trouble du sommeil

La qualité du sommeil repose en grande partie sur l’action de certaines hormones comme la prolactine. La production optimale de ces hormones nécessite une fréquence d’éjaculation régulière. En effet, l’orgasme stimule cette production. Ainsi, une absence d’éjaculation durable mène à la baisse du taux des hormones du sommeil.

  • Troubles de la capacité érectile

Des troubles de l’érection peuvent survenir pour des périodes trop longues entre deux éjaculations. Il ne s’agit toutefois pas d’une perte définitive des capacités. L’érection revient petit à petit à la normale à la reprise de l’activité sexuelle.

  • Troubles de la mémoire

Le sexe stimule les capacités cognitives à la manière des exercices intellectuels. Pendant l’orgasme, l’organisme fabrique des cellules cérébrales dans les zones en charge de la mémoire. Ainsi, une trop faible fréquence d’éjaculation peut affecter la mémoire et engendrer des oublis.

éjaculation régulière

Les effets de l’excès de sexe

  • Rétrécissement du pénis

Pendant le rapport sexuel, le pénis subit la pression des contractions vaginales. Des rapports sexuels trop fréquents le soumettent donc à autant de pression. En plus, à force d’éjaculations rapprochées, l’orgasme tarde à venir. Ainsi, le contact dure plus longtemps et les contractions vaginales peuvent s’intensifier. Le pénis peut, selon les dires d’observateurs, rétrécir jusqu’au tiers de sa taille.

  • Affection des organes génitaux

L’éjaculation met en œuvre l’activité des organes producteurs génitaux. Trop fréquente elle les sollicite en excès. Une activité excessivement intense pour la sécrétion de liquide séminal provoque une inflammation de la prostate. Les testicules changent de volume et des douleurs se ressentent.

  • Risques cardiovasculaires

L’éjaculation s’accompagne d’accélération des battements cardiaques. Avec l’âge, le cœur supporte moins ces variations de rythme, surtout si elles sont trop fréquentes. Cela augmente les risques d’hypertension et d’accidents vasculaires.

Les avantages de l’éjaculation régulière

  • Meilleure qualité de sperme

Les spermatozoïdes accumulés perdent de leur vitalité au fil du temps. Ainsi, en l’absence d’éjaculation régulière, le sperme produit risque d’être stérile. La fréquence optimale de l’éjaculation apporte un renouvellement du sperme. Les spermatozoïdes récemment produits possèdent plus de vitalité et de mobilité.

  • Bien-être moral

L’orgasme stimule la production des hormones du plaisir, du bonheur et du bien-être. Une éjaculation régulière permet de maintenir la présence de ces hormones dans le sang. Elle protège le bien-être psychologique et éloigne le stress et la dépression.

  • Prévention du cancer de la prostate

L’éjaculation régulière n’élimine pas le risque de cancer de la prostate. Par contre, elle contribue largement à le réduire. Cela provient de l’action des hormones produites au cours de l’orgasme. Celles-ci produisent un effet rinçant et réduisent l’accumulation de substances cancérogènes.

Sources:
https://www.topsante.com/medecine/cancers/cancer-de-la-prostate/l-ejaculation-reduirait-le-risque-de-cancer-de-la-prostate-610902
https://www.santemagazine.fr/psycho-sexo/troubles-sexuels/gerer-son-ejaculation-ca-sapprend-173830

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

positions sexuelles dangereuses pour le pénis

Certaines positions sont dangereuses pour le pénis

Quand on parle de sexualité, l’idée de l’excitation et du plaisir nous vient en premier lieu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *