fbpx

Les facteurs de risques et les traitements du cancer du sang

Les cancers du sang ou hémopathies malignes correspondent à un développement anormal des cellules du sang ou de la moelle osseuse. Ces problèmes de santé touchent environ 35 000 personnes par an, avec 50 % des personnes âgées. Il existe différents types de cancers du sang avec des caractéristiques plus ou moins différentes.

Les différents types de cancer du sang

Il existe trois types de cancer du sang dont le myélome, les lymphomes et les leucémies. Les lymphomes désignent les tumeurs situés dans les ganglions. Quant aux leucémies, elles indiquent la prolifération anormale de cellules jeunes ou matures dans la moelle osseuse. En généralement, la prise en charge thérapeutique de ces trois types de cancer reposent sur la chimiothérapie. Il y a aussi les thérapies ciblées, la greffe de cellules de la moelle ou du sang et la radiothérapie.

Le myélome – caractéristiques et traitement

Le myélome peut se manifester sous différentes formes. Sa manifestation peut varier d’un patient à l’autre. Ce type de cancer du sang se développe dans la moelle osseuse, à partir des cellules plasmocytes. Ces cellules ont pour rôle de produire des anticorps pour protéger l’organisme des infections et maladies. En cas de myélome, ces cellules se multiplient de façon anormale, empêchant la formation des cellules sanguines. Elles détruisent aussi les os et produisent de manière excessive un seul anticorps nommé immunoglobuline monoclonale. L’analyse du sang et des urines permet de détecter cette anomalie.

Les symptômes du myélome

Dans 80 % des cas, l’apparition des symptômes caractéristiques permet de détecter la maladie. Il s’agit des :

  • douleurs osseuses ou rachidiennes persistantes qui ne disparaissent pas malgré la prise des antalgiques,
  • altération de l’état de santé en générale,
  • fractures causées par des efforts mineurs,
  • insuffisance rénale,
  • taux élevé de calcium dans le sang.

Le diagnostic de cette maladie

Après avoir découvert le myélome par les symptômes ou les résultats d’examens, il faut procéder à une électrophorèse des protéines sériques. Elle permet de rechercher la protéinurie des 24 heures et de séparer ses composants selon leur taille et leur charge électrique. Il y a aussi le myélogramme qui nécessite une ponction médullaire de moelle osseuse dans un os. Cet examen a pour objet de détecter les plasmocytes anormaux. Chez les personnes atteintes de myélome, le taux de plasmocyte de plus de 10 % par rapport au taux normal. Le résultat de ces examens aide le médecin à trouver le meilleur traitement selon l’avancement de la maladie et l’état de santé du patient.

Les traitements

Il existe trois principaux traitements pour le myélome dont :

  • le traitement d’induction qui a pour but de réduire le nombre de plasmocytes dans la moelle osseuse. Il permet aussi de diminuer le nombre de protéines M fabriquées par les cellules myélomateuses,
  • le traitement de consolidation, une chimiothérapie de courte durée souvent associé avec un traitement ciblé ou des corticostéroïdes,
  • le traitement d’entretien, à administrer après d’autres traitements pour maintenir la rémission du myélome.

cancer du sang

Les lymphomes – symptômes et traitements

Ce type de cancer du sang se développe à partir du système lymphatique. Il en existe deux types dont la maladie de Hodgkin et les lymphomes non hodgkiniens. Cette maladie se caractérise par l’apparition des ganglions fermes et indolores qui peuvent augmenter de volume. D’autres symptômes peuvent se présenter comme la pleurésie, la pneumopathie, la gastrite et les douleurs rachidiennes. Ces signes s’accompagnent souvent d’une fièvre prolongée avec sueurs et d’un prurit généralisé.

Diagnostic et analyses

Afin de confirmer la maladie, il faut procéder à plusieurs analyses. La numération formule sanguine peut révéler des anomalies comme la diminution des lymphocytes, l’anémie ou la vitesse de sédimentation rapide. La ponction du suc ganglionnaire permet de découvrir la présence des cellules typiques ou cellules de Sternberg. Cette situation permet de confirmer la maladie. Toutefois, d’autres examens s’avèrent indispensables. Il y a la radiographie du thorax, le TEP, la ponction lombaire et la scintigraphie de la rate et du foie.

Les traitements

La prise en charge de ce type de cancer du sang repose sur la combinaison de la chimiothérapie et de la radiothérapie. Pour les patients aux stades I et II, l’oncologue peut proposer entre trois et quatre cycles de chimiothérapie. Les patients aux stades III et IV, doivent suivre jusqu’à 8 chimiothérapies étalées sur six mois.

Les leucémies – symptômes et traitements

C’est une autre forme de cancer du sang qui se caractérise par la prolifération des cellules malignes dans la moelle osseuse. Elle touche particulièrement les enfants, le jeune adulte et les personnes âgées de plus de 60 ans. Au premier stade, ce type de cancer se manifeste par une fièvre et une infection à répétition. Le patient ressent une fatigue liée à une anémie et une perte de poids. La coagulation du sang se fait mal et des saignements peuvent apparaître.

Le diagnostic

L’apparition des signes mentionnés plus hauts poussent le patient ou ses proches à se rendre chez le médecin. Le médecin procède à une prise de sang, une numérotation formule sanguine et une NFS pour diagnostiquer la maladie. Ces examens peuvent indiquer une baisse ou une augmentation des globules blancs ou une baisse des globules rouges et des plaquettes. Mais pour confirmer le diagnostic et déterminer le type de leucémie, il faut procéder à une analyse des cellules de la moelle osseuse.

Les traitements

Le patient sera immédiatement admis à l’hôpital pour bénéficier d’un meilleur traitement. Pour traiter ce type de cancer du sang, il faut administrer une chimiothérapie par voie intraveineuse. Cette technique va détruire les cellules jeunes et malades qui profilèrent dans le sang et la moelle osseuse. Durant le traitement, l’équipe médicale doit surveiller le patient plusieurs fois par jour pour limiter les risques d’infection. La chimiothérapie peut ensuite s’associer à une greffe de moelle osseuse.

Sources:
https://www.bfmtv.com/sante/cancer-du-sang-un-traitement-prometteur-grace-aux-cellules-immunitaires_AN-201602160047.html
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/cancer-du-sang-un-nouvel-espoir_2890623.html

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

guérir l’hépatite B

Est-ce possible de guérir l’hépatite B avec les traitements non-conventionnels ?

L’hépatite B peut prendre deux formes dont la forme aiguë et la forme chronique. Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *