fbpx
migraine cataméniale

Les migraines cataméniales, liées à la ménopause?

De nombreuses femmes sont sujettes à des migraines cataméniales tous les mois à l’approche des règles. Les douleurs ressenties peuvent être insupportables à un tel point qu’il faut un médicament pour les soulager. Les crises de migraine résultent notamment des variations hormonales de la reproduction chez la femme. Il y a des migraines uniquement cataméniales. Elles ne surviennent qu’au moment des règles. Elles sont durables et affectent un seul côté du crâne avec une sensation de battement, parfois très accentuée.

Les migraines cataméniales et leurs manifestations

Les migraines cataméniales ou menstruelles apparaissent au moment des règles. Elles peuvent survenir 2 à 3 jours avant, peuvent persister pendant pour reparaître après les règles. Les hormones hypophysaires ont une forte influence sur le taux de progestérones et d’œstrogènes pendant le cycle menstruel. Une chute des œstrogènes affecte le système vasculaire et nerveux chez certaines femmes. C’est la raison pour laquelle elles ont des migraines.

Il y a deux sortes de migraines :

  • La migraine cataméniale pure
  • La simple migraine

La première engendre parfois des douleurs intenses. De plus, elle dure longtemps. Toutefois, elle n’a lieu qu’au moment des règles. La seconde par contre, peut survenir à tout moment. Elle peut ne pas être douloureuse et s’avérer juste gênante.

Que faut-il savoir sur la ménopause et les migraines cataméniales ?

On parle de ménopause quand les ovaires cessent de fonctionner. La femme ne peut plus avoir ses règles. Les ovaires ne s’arrêtent pas de fonctionner d’un coup, mais elles le font de façon progressive. Voilà pourquoi  il se passe encore entre 3 ou 4 ans avant les règles s’arrêtent complètement. Pendant ce laps de temps, différents troubles fonctionnels peuvent survenir, causant certaines gênes. La migraine cataméniale et les bouffées de chaleur en font partie. A l’approche de la ménopause,  c’est-à-dire quand la femme est près de la cinquantaine, la production d’œstrogènes connaît une nette régression.

Les liens entre les migraines cataméniales et la ménopause

Les cycles menstruels ne sont plus réguliers quand la femme approche de la ménopause. Les migraines cataméniales augmentent de  50à 60% pendant cette période. Elles peuvent représenter un réel inconvénient pour certaines. Parfois, la malade doit s’aliter et rester dans le noir. Le moindre bruit lui fait vriller les tempes. Les migraines en sont d’ailleurs les principaux signes. En général, la femme occidentale est ménopausée à 51 ans. Mais cet âge peut varier entre 40 et 56 ans.

Les migraines cataméniales accompagnent toujours le syndrome prémenstruel. Or, elles sont dues à une chute brutale du taux des œstrogènes. C’est la raison pour laquelle ménopause et migraine cataméniale ne peuvent être dissociées.

Tout ce qui se rapporte aux hormones a un impact sur les maux de tête.

  • Ménopause
  • Grossesse
  • Puberté
  • Traitement hormonal de la ménopause
  • Contraception hormonale

Il faut savoir que quand la ménopause est bien effective, les douleurs et les migraines peuvent se réduire, voire disparaître.

migraine cataméniale

Les autres troubles affectant la femme avant la ménopause

Tout comme les migraines cataméniales, elles favorisent divers troubles. Outre la sensation de grande chaleur dans la partie supérieure de son corps jusqu’à son visage, la femme peut ressentir des suées la nuit. Elle peut transpirer abondamment et se retrouver à changer de vêtement ou même de draps. Ces bouffées de chaleur surviennent quelques années avant l’arrêt des règles et constituent le signe indéniable de la ménopause.  Elle peut aussi être sujette à des insomnies ou à une dépression. L’irritabilité est aussi un autre état affectant la gente féminine pendant cette période de sa vie.  Il y a aussi la prise de poids, la diminution de la libido, les troubles urinaux, les troubles du vagin et même des douleurs articulaires. Des inconforts et une sécheresse vaginale peuvent être enregistrés pendant les relations sexuelles.

Les traitements de la migraine cataméniale

La migraine cataméniale engendre des douleurs qui peuvent s’avérer supportables ou très intenses. Du paracétamol peut faire l’affaire si elle est encore tolérable. Les maux de tête sont fréquents en période de périménopause, surtout pendant les dernières phases. Les niveaux d’œstrogènes sont très bas.

La mise à niveau des taux de progestérones et d’œstrogènes s’avère la meilleure solution. Des pilules contraceptives sont conseillées à la patiente pour ce faire.

Pour des migraines cataméniales pures, des doses d’œstrogènes deux jours avant les règles et pendant cinq jours,  peuvent aider. Normalement, elles disparaissent après la ménopause.

Les traitements hormonaux

Le traitement hormonal substitutif de la ménopause ou TMH  peut être proposé dans ce cas précis. Il consiste en l’apport d’œstrogènes et de progestérones. Il est proposé aux femmes qui ont des troubles l’enjoignant à changer son mode de vie habituel. Les premiers réduisent les effets du trouble du climatère. Les seconds empêchent que surviennent les risques de cancer de l’utérus.

Les traitements non hormonaux

Certains antidépresseurs permettent de traiter les bouffées de chaleur. Des hydratants et des gels vaginaux contribuent à traiter la sécheresse vaginale.

Les traitements naturels

Les plantes telles que les camomilles, les reines-des-prés ou le gingembre peuvent soulager les migraines cataméniales. Du café auquel on ajoute du jus de citron peut aussi faire disparaître les douleurs.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=migraine-catameniale
https://www.topsante.com/tous-les-avis-d-expert/la-menopause-supprime-t-elle-les-migraines-619516

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.