Accueil / Santé / Les personnes âgées, principales cibles des acouphènes

Les personnes âgées, principales cibles des acouphènes

Les acouphènes se rapportent à des bourdonnements ou à des sifflements dans les oreilles. Ils  s’apparentent à des sensations sonores que seule la personne souffrante perçoit. Ils peuvent gêner, voire carrément handicaper l’individu qui les ressent. Les seniors en prenant l’âge, sont souvent sujets à ces symptômes. Mais  ils peuvent tout aussi bien affecter les jeunes et les moins jeunes. La diminution des capacités auditives favorise une perte de l’audition chez ces derniers. Les acouphènes peuvent ainsi se rapporter à des troubles auditifs manifestes.

Les différentes manifestations des acouphènes

Le patient peut ressentir les acouphènes de différentes manières  ayant trait à divers sons. Ces derniers peuvent être  :

  • Pulsations
  • Bourdonnements
  • Cliquetis
  • Grondements
  • Tintements
  • Craquements
  • Grésillements

Les sons perçus peuvent donc être constants ou intermittents, mais aussi forts, doux, aigus ou graves. La fréquence, l’intensité et la durée des bruits perçus varient en fonction des individus.  Il y a ainsi deux sortes d’acouphènes : les acouphènes subjectifs et  les acouphènes objectifs.

Les premiers se rapportent à un son que le patient perçoit en lui-même, dans sa tête ou dans son oreille. On distingue :

  • L’acouphène musical : l’individu perçoit un air ou des notes de musique
  • L’acouphène pulsatile: il fait référence aux pouls du patient
  • Et l’acouphène tonal: il se rapporte à un son continu ou à l’association de nombreux sons

Les seconds consistent en des sons que le médecin perçoit pendant l’auscultation du patient.

Qu’est-ce qui provoquent les acouphènes ?

Les acouphènes résultent dans la plupart des cas de soucis bénins ou majeurs dans le système auditif. Ils apparaissent chez les sujets en voie de vieillissement. Ces derniers  peuvent avoir été exposés à des sons bruyants pendant longtemps. Une baisse de l’audition ou un traumatisme acoustique s’avère en être également les principales causes.

Différentes autres raisons peuvent être à l’origine des acouphènes. Elles peuvent être d’ordre professionnel ou ludique selon le cas :

  • Une utilisation abusive des lecteurs mp3 chez les jeunes
  • Une exposition prolongée et répétée à des sons très bruyants

C’est le cas pour les personnes dans le bricolage, utilisant par exemple une scie à métaux. Les rockers ou encore les DJ dans les boîtes de nuit, les professions maniant les armes à feu peuvent être sujets aux acouphènes sur le long terme.

  • Le contact de corps étrangers avec le tympan
  • Un traumatisme du cerveau ou du crâne
  • La prise de certains médicaments tels que ceux à base de quinine, certains antibiotiques, des diurétiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens
  • Le stress
  • Une accumulation de cérumen
  • Une forte explosion due à la détonation d’une arme à feu ou à des feux d’artifice

les acouphènes

Les mesures préventives pour éviter les acouphènes

Les personnes qui ont des acouphènes peuvent très bien les réduire en se conformant à un certain mode de vie. Pour ce faire, elles doivent en premier lieu apprendre à gérer le stress. En effet, les sons dans la tête peuvent s’avérer très stressants à la longue. Le principal moyen pour y remédier consiste à ne pas focaliser l’attention sur les acouphènes. Se lancer dans des activités physiques ou au contraire favoriser la détente, peut constituer le meilleur moyen d’en venir à bout.

Sont aussi à bannir l’exposition  à des sons forts, la consommation excessive d’alcool ou le silence. Laisser la télé allumée ou mettre un fond musical sonore peut aider. La consommation de produits excitants tels que le chocolat, le thé, le café ou le coca cola est aussi fortement déconseillée.

Les acouphènes peuvent être dus à une dépression, à l’anxiété, à la fatigue, lesquelles doivent être sérieusement traitées. Sinon, le port de protections auditives telles que les bouchons antibruit s’avère indispensable dans un milieu très bruyant.

Une possibilité de bien vivre avec les acouphènes

Les acouphènes peuvent gêner, voire handicaper les patients qui en sont atteints. Certains d’entre ces derniers vivent un vrai calvaire, car il est impossible de remédier complètement aux acouphènes. Ils se retrouvent alors désemparés et n’arrivent pas à s’y habituer.

D’autres par contre, finissent par les ignorer. Ils y arrivent au bout de plusieurs mois, voire plusieurs années, après ce qu’on appelle le processus d’habituation. Un individu doté d’un état d’esprit positif s’en sort à l’aide d’une thérapie cognitive en passant par deux phases.

  • Phase 1 :

Le soignant s’efforce de rassurer le patient sur son état. En état de confiance, le sujet pourra facilement ignorer ce bruit de fond insupportable.

  • Phase 2 :

Elle consiste en l’identification des phénomènes favorisant les acouphènes chez le malade. Le cerveau pourra ainsi trier facilement les bruits et s’en accommoder.

Les prothèses auditives sont efficaces pour une meilleure ouïe. Les aides auditives permettent de capter les sons en vue de les traiter. Le but est de corriger la perte auditive de la personne qui les porte. A noter que les appareils auditifs ont une durée de vie moyenne de 4 ans.

Sources:
https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/stop-aux-acouphenes-apres-60-ans-29185
http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_928_acouphenes.htm

Vérifiez également

carence en calcium

Carence en calcium: les signes qui ne trompent pas

Lorsqu’il s’agit de l’importance du calcium pour l’organisme, nombreux sont ceux qui pensent directement à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *