Accueil / Santé / Les troubles du sommeil en 7 questions

Les troubles du sommeil en 7 questions

Qu’est-ce que le sommeil ? Est-ce bien utile ? Pourquoi nous arrive-t-il parfois d’éprouver les pires difficultés à nous endormir ? Voici les réponses et tout ce qu’il faut savoir sur les troubles du sommeil.

Qu’est-ce que le sommeil ?

Le Larousse médical définit le sommeil comme un « état physiologique temporaire de l’organisme, notamment du système nerveux, reconnaissable par la suppression de la vigilance et le ralentissement du métabolisme. » Sur le plan physiologique, le sommeil les caractérise par une modification de la conscience. Celle-ci, pour ralentir son fonctionnement, se ferme au monde extérieur.

Le cerveau envoie un certain nombre de messages : tête et nuque lourdes, bâillements, etc. Notre corps passe alors en mode « récupération ». Avec, comme effet, le relâchement de l’activité musculaire et la réduction de la température du corps. Cette récupération contribue ainsi à réduire la consommation globale d’énergie et à éliminer les toxines du corps. Cette restauration s’effectue durant la phase de sommeil lent profond.

Quels sont les bienfaits du sommeil sur le corps ?

Ils sont nombreux ! Prenez le cœur et les artères : dormir une heure de plus par nuit réduirait le risque de calcification des artères, l’un des premiers symptômes des maladies cardiovasculaires. Le sommeil a également des effets sur la peau.

De nombreuses études ont démontré l’influence positive du sommeil sur la prévention des rides et l’activation du processus de cicatrisation. Les tissus se développent favorablement, les cellules se régénèrent, le pic de régénération maximum se situant entre deux et quatre heures du matin.

Il joue également un rôle sur la digestion. La production d’insuline se trouve stimulée, d’où une meilleure assimilation des aliments. Le sommeil agit favorablement sur la réduction des dépenses énergétiques et la reconstitution des stocks d’énergie métabolique, notamment celui de glycogène contenu dans le foie.

Il agit comme un régulateur de l’appétit grâce à la production d’hormones comme la leptine (qui réduit l’appétit) et la ghréline (qui l’augmente). Parlons également de ses bienfaits sur l’immunité. Le sommeil est un temps privilégié de la constitution des défenses de l’organisme du fait de la production de certaines cytokines, hormones du système immunitaire.

Quelle est l’influence du sommeil sur nos capacités cognitives ?

Dormir est essentiel au développement de la maturité cérébrale. Cela permet la mise en place de certains circuits neuronaux, avec une action sur le renforcement des apprentissages. Au cours de la journée, les informations sont engrangées sous forme de messages parvenant au cerveau par l’intermédiaire des synapses.

Le sommeil lent servirait à éliminer les synapses inutiles afin de pouvoir, le lendemain, engranger de nouvelles informations. Le sommeil favorise le stockage et l’organisation de nouvelles connaissances, à condition que le cerveau soit coupé de toute stimulation extérieure.

Quid de notre hygiène de vie ?

Une mauvaise hygiène de vie peut entraîner des troubles du sommeil. Prenez la consommation d’aliments stimulants par exemple. La nicotine est un stimulant du système nerveux central qui produit sensiblement les mêmes effets que la caféine. L’alcool est un neuro-tonique et un psycho-excitant. Pris en excès, il a tendance à réduire le temps de sommeil, principalement celui du sommeil paradoxal durant lequel se produisent les rêves.

Le café, le thé, le chocolat, les boissons gazeuses et les boissons énergétiques contiennent de la caféine. Par conséquent, ils devraient être évités le soir. Il faut aussi savoir que les sources d’excitation et de stimulations sont multiples. Parmi celles-là on cite l’accumulation d’informations, extrême compétitivité, surmenage, journées trop courtes pour concilier toutes nos activités…

Quels sont les risques liés à un manque de sommeil ou à un sommeil de mauvaise qualité ?

Le manque de sommeil peut générer tout un cortège de troubles aux effets plus ou moins délétères, tant au niveau cognitif, métabolique qu’immunitaire. Les personnes souffrant de troubles du sommeil ont davantage de problèmes de santé et sont plus souvent hospitalisées. Un certain nombre d’inconvénients majeurs, variables suivant les personnes sont susceptibles d’apparaître.

On peut évoquer les troubles de la mémoire se traduisant par une perte de la perspicacité, des erreurs d’interprétation et de compréhension. Il y a aussi une diminution de la capacité de concentration et d’attention pouvant engendrer des risques d’accident, d’échec scolaire et professionnel.

D’où viennent les troubles du sommeil ?

Les troubles du sommeil sont liés à plusieurs facteurs : les causes environnementales, les pollutions sonores ou lumineuses… Une lumière trop vive, que ce soit l’éclairage urbain ou la lumière du jour peut perturber le sommeil.  La présence de multiples équipements dans la chambre notamment le radioréveil, la télévision, l’ordinateur, les écrans de tablette, les smartphones peut ainsi entraîner les troubles du sommeil.

Que faire pour mieux dormir ?

Tout d’abord, il convient de respecter les horaires réguliers afin de réguler son horloge biologique. Avant de se coucher, installer le calme c’est-à-dire se ménager. Écoutez les signaux du sommeil comme le bâillement, la tête et les paupières lourdes, les picotements dans les yeux…

Libérez-vous du trop-plein de pensées. Les individus préoccupés par le lendemain peuvent lister dans leur carnet de bord toutes les tâches qu’il leur reste à accomplir la journée qui suit. Cela a pour but d’éviter d’y songer la nuit. Agissez comme les courtisans japonais qui tenaient des « livres d’oreiller » qu’ils plaçaient dans les tiroirs de leurs oreillers en bois. Avant de s’endormir, ils y consignaient leurs impressions et leurs pensées de la journée, une manière de s’en libérer.

Sources

https://www.notretemps.com/sante/actualites-sante/sommeil-10-questions,i87108

https://plusmagazine.levif.be/sante/le-sommeil-10-questions-pour-mieux-le-comprendre/article-normal-696985.html?cookie_check=1557839394

 

Vérifiez également

palpitations cardiaques

Palpitations cardiaques: causes, symptômes et traitements naturels

Avoir le cœur qui s’emballe, notamment en cas d’émotions fortes est tout à fait normal. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *