Accueil / Libido / L’hygiène intime sans danger !

L’hygiène intime sans danger !

Il est primordial de bien s’occuper de son hygiène intime. Cependant, l’entretien d’une bonne hygiène intime n’est pas difficile à réaliser. Cela nécessite juste une attention et un petit nombre de précautions particulières. La négligence de l’hygiène intime provoque des désagréments et affecte la santé intime. Certaines pratiques censées entretenir l’hygiène intime peuvent s’avérer inappropriées et dangereuses.

Conduite à tenir pour une bonne hygiène intime

Bien soigner son hygiène intime n’est pas compliqué. Voici quelques règles à respecter pour garder une bonne hygiène intime.

  • Un bon lavage

Le lavage se fait deux fois au maximum par jour à l’eau claire. En fait, il ne faut laver que la zone externe, la vulve, avec les mains. L’eau est de préférence tiède. Le lavage est doux et léger. Pendant le lavage, le mouvement doit se faire d’avant en arrière. Ensuite, il faut sécher soigneusement les parties intimes sans frotter, mais en tapotant avec une serviette.

  • Pendant les règles

Pendant les règles, la fréquence du lavage est toujours la même, c’est — à — dire deux fois par jour. Les protections périodiques, les serviettes hygiéniques, les tampons ou les protège-slips sont à remplacer toutes les quatre heures.

  • Au cours des rapports sexuels

Les mains doivent être propres. Il faut se laver avant de passer du rapport anal au génital. Se laver après un rapport sexuel n’est pas indispensable pour l’hygiène intime.

  • Les sous-vêtements adéquats

Le choix des sous-vêtements est déterminant pour l’hygiène intime. Il vaut mieux choisir des sous-vêtements fabriqués avec des tissus naturels plutôt que ceux en nylon ou en lycra. Les matériaux synthétiques favorisent la prolifération des germes pathogènes. Les sous-vêtements doivent être lavés à part, à haute température et avec des lessives douces.

  • Dans le sport

Au cours des activités sportives, les frottements sont fréquents. Pour pratiquer un sport tout en préservant votre hygiène intime, portez des tenues pas trop serrées et de préférence fabriquées avec des matériaux naturels.

Le soin de l’hygiène intime change à certaines périodes de la vie marquées par des bouleversements hormonaux.

  • L’adolescence
  • La grossesse
  • La ménopause

hygiène intime

Les usages à abandonner

Certaines pratiques paraissent bénéfiques pour l’hygiène intime. En réalité, elles ne sont pas appropriées et doivent être abandonnées.

  • Le lavage fréquent

Bien qu’il ait l’apparence d’un signe de rigueur hygiénique, le lavage intime effectué trop souvent au cours de la journée est inutile et même nuisible à l’hygiène intime.

  • La douche vaginale

On a souvent tendance à se laver en profondeur. Pour cela, on utilise le pommeau de la douche ou une poire de lavement. À première vue, cela parait témoigner de notre propreté. Mais nous ne devons laver que les zones externes et cela doit se faire avec les mains.

  • Les protège-slips

Le port du protège-slip procure du confort et un semblant de propreté. Mais l’usage quotidien du protège-slip est nocif pour l’hygiène intime.

  • La détoxification vaginale

La détoxification vaginale à l’aide d’une décoction d’herbes perturbe l’équilibre au niveau de la flore vaginale. Elle est vivement déconseillée.

  • Les déodorants intimes

Les déodorants intimes sont conçus pour éliminer certaines odeurs désagréables. Leur efficacité dans ce sens peut être incontestable, mais ils sont tout autant dangereux pour la santé.

  • Les gants de toilette

Les gants de toilette, de même que les fleurs de douches ne doivent pas servir pour se laver les parties intimes. Il faut plutôt utiliser les mains.

Ce qu’il faut savoir sur la zone intime

  • Anatomie du vagin

Le vagin est un organe de l’appareil génital de la femme. C’est un canal cylindrique situé dans le petit bassin entre la vessie et le rectum. La partie externe de la zone intime est constituée des lèvres, de l’espace interlabial et du clitoris. Cette partie s’appelle la vulve. Le vagin proprement dit se trouve entre la vulve et le col de l’utérus.

  • Physiologie du vagin

C’est l’organe de copulation de la femme. Il est responsable des sensations éprouvées pendant les rapports sexuels. La muqueuse vaginale comporte trois couches de cellules. Elle a une couche cellulaire profonde ou basale, d’une couche intermédiaire et d’une couche superficielle. Elle est responsable de l’auto nettoyage du vagin ainsi que de la sécrétion des pertes vaginales. Lubrifiée en permanence, la muqueuse vaginale est le siège de la flore vaginale. Il s’agit d’un ensemble de bactéries dont le rôle est de protéger l’équilibre dans le vagin afin d’éloigner les infections.

Les dangers d’une mauvaise hygiène intime

Les pratiques hygiéniques inappropriées, l’utilisation des produits et le port d’accessoires inadéquats sont des facteurs susceptibles de nuire à notre santé intime. Un lavage excessif, la douche vaginale, ou un mauvais séchage peuvent paraitre anodins. Mais en réalité, ils peuvent présenter un réel danger pour notre hygiène intime. Ces dangers proviennent généralement du déséquilibre au niveau de la flore vaginale. Les bonnes bactéries produites naturellement par l’organisme sont inférieures en nombre aux bactéries pathogènes. Ce déséquilibre n’est pas immédiatement perceptible. Mais ses effets peuvent être fortement désagréables et douloureux :

  • Sécheresse
  • Démangeaisons
  • Irritations
  • Brûlures
  • Pertes anormales
  • Maladies du vagin

Sources:
https://www.mariefrance.fr/equilibre/sante/la-tete-et-les-jambes/hygiene-intime-comment-prendre-soin-de-son-intimite-sans-danger-445532.html
https://www.topsante.com/medecine/gyneco/petits-maux/hygiene-intime-certains-produits-augmentent-le-risque-d-infection-625451

Vérifiez également

cunnilingus

Cunnilingus, attention à ce que vous risquez d’attraper

Le cunnilingus est très prisé chez les amateurs de sexe. Il procure un plaisir intense. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *