fbpx
maigrir obstacles physiques
maigrir obstacles physiques

Maigrir : 3 obstacles physiques qui l’en empêchent

Maigrir semble facile pour les autres, mais difficile pour vous ? Pourquoi donc, les autres arrivent à se défaire de leurs kilos superflus et pas vous ? Pour certaines personnes qui veulent maigrir, suivre simplement un régime amincissant et faire des exercices aérobiques est insuffisant. Les obstacles physiques, médicaux, émotionnels ou environnementaux entrent aussi en jeu et entraînent la prise de poids chez eux. Et cela, elles ne le savent pas. Quels sont ces obstacles ?

Les obstacles physiques qui ne permettent pas de maigrir

Si vous n’arrivez pas à maigrir, il est normal de vouloir en déterminer la cause physique. Parfois, vous n’avez pas besoin de chercher loin, il se pourrait que votre obstacle physique à la perte de poids soit aussi simple que le manque de sommeil. Dans d’autres cas, il peut être plus complexe. Cependant, quel que soit le problème, il vous faut le déterminer et en parler avec votre médecin.

La fatigue

La fatigue peut causer toutes sortes de blocage. Toutefois, dans un programme minceur, elle est surtout l’ennemie numéro 1 lorsqu’il s’agit d’exercices. Dans une étude sur les obstacles, les participants ont cité la fatigue comme raison courante au fait qu’ils ne font pas d’exercices. L’épuisement et le manque de sommeil peuvent aussi pousser les gens à de nouveau pratiquer des habitudes alimentaires malsaines et à ne pas perdre du poids.

Une étude(1) ont montré que le sommeil affecte la production de leptine et de ghréline, deux hormones qui affectent l’appétit, la perte de poids et le métabolisme des graisses. Les chercheurs ont établi une relation entre le gain de poids et le sommeil. En fait, les personnes qui n’ont pas leur dose de sommeil sont plus susceptibles d’avoir un IMC plus élevé. Chez les personnes ayant dormi moins de huit heures, l’augmentation de l’IMC était proportionnelle à la diminution du sommeil.

La fatigue peut causer un large éventail de problèmes de santé, aussi vous devez essayer d’y remédier avec des astuces pratiques pour éviter les sensations de fatigue.

L’inconfort

Encore une fois, ne cherchez pas trop loin ce que vous avez sous les yeux. Avez-vous déjà pensé à comment vous vous sentez au-dedans de vous-même ? L’inconfort pourrait être l’obstacle physique qui vous empêche d’opter pour une alimentation saine. Selon une recherche, les personnes qui suivent un régime alimentaire citent souvent le « mauvais goût » comme étant la raison pour laquelle elles ne mangeaient pas d’aliments plus sains lorsqu’elles tentaient de perdre du poids.

Cela est aussi valable pour les exercices qui ne vous mettent pas à l’aise. Aussi, voyez quels exercices vous convient le mieux : exercices doux, sport nautique, yoga ou machine perte de poids. Trouvez toujours les meilleurs exercices pour votre programme perte de poids.

Quant à l’inconfort de la consommation d’aliments diététiques, mettez-vous alors au four et acquérez des compétences culinaires pour une alimentation équilibrée et saine à vie.

Cuisiner vous prend trop de votre temps ? Essayez les régimes amaigrissants commerciaux comme le régime Jenny Craig, le régime Nutrisystem, ect.

Les changements hormonaux

Les hormones sont un éternel problème chez les femmes. Elles rendent non seulement difficile la perte de poids, mais en plus peuvent aussi entraîner un gain de poids. Saviez-vous qu’un phénomène très fréquent chez les femmes peut faire grossir ? Oui, il en existe un : la menstruation. On dit surtout que la femme peut prendre du poids avant et pendant les règles. Déjà que certaines femmes subissent aussi les douleurs de faible à forte intensité, elles devront donc aussi se soucier si la menstruation ne serait pas derrière la montée en flèche de la balance. Sans parler de l’arrêt pilule.

Surveillez si la prise de poids se produit ou si vous semblez ne pas perdre du poids. Contrôlez assidûment vos règles et mesurez l’impact sur votre poids. Ensuite, que faire ? Si le gain de poids se produit lors de votre menstruation, maintenez votre alimentation pour ne pas déranger votre routine. Ce poids même gênant que vous constatiez ne sera plus dès que vos règles se termineront.

Avec l’avancée en âge, le gain de poids et la difficulté de mincir sont également fréquents chez les femmes. Une étude(2) a démontré que le gain de poids peut se produire en raison des changements qui surviennent pendant la périménopause, la ménopause et la postménopause.

Dans une recherche(3), les changements hormonaux feraient grossir la taille des femmes. Une autre stipule que les femmes ont généralement un métabolisme lent au cours des années entourant la ménopause qui peut leur donner l’impression de ne pas pouvoir perdre du poids.

Pour certains chercheurs, ce seraient les changements de mode de vie qui surviennent souvent au milieu de la vie qui entraînent les changements physiques et le gain de poids. Dans l’étude précédente, les femmes qui sont restées actives pendant la ménopause ont expérimenté une faible voire nulle prise de poids. La question qui se pose alors est : le gain de poids serait-il plus causé par le manque d’exercices ou par le changement hormonal ?

Quoi qu’il en soit, si l’hormone amaigrissement vous turlupine les méninges, vous pouvez en savoir d’avantage.

Enrayer les obstacles physiques et maigrir enfin

La première chose à faire est d’en discuter avec votre médecin. Vous devrez également et recourir aux services d’un diététiste ou d’un physiothérapeute professionnel pour définir clairement vos besoins et y répondre. Étudiez aussi différents plans d’exercice et n’hésitez pas à suivre des cours de cuisine pour que les habitudes alimentaires saines de perte de poids deviennent plus faciles à gérer.

Croyez-vous que ces obstacles physiques soient ceux qui vous empêchent de maigrir ?

Références :

  1. Taheri S, Lin L, Austin D, Young T, Mignot E. Short sleep duration is associated with reduced leptin, elevated ghrelin, and increased body mass index. PLoS Med. 2004 Dec;1(3):e62. Epub 2004 Dec 7.
  2. JiWon Choi, Yolanda Guiterrez, Catherine Gilliss, and Kathryn A. Lee. Physical Activity, Weight, and Waist Circumference in Midlife Women. Health Care Women Int. 2012; 33(12): 1086–1095. doi: 10.1080/07399332.2012.673658.
  3. Tchernof A, Poehlman ET, Després JP. Body fat distribution, the menopause transition, and hormone replacement therapy. Diabetes Metab. 2000 Feb;26(1):12-20.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.