fbpx

Maladies sexuellement transmissibles : quelles sont les plus courantes ?

Les maladies sexuellement transmissibles sont de plus en plus répandues. Elles proviennent pour la plupart de relations sexuelles non protégées. Mais certaines maladies sexuellement transmissibles se transmettent aussi de la mère à l’embryon. Faisons le point sur les plus fréquentes d’entre les maladies sexuellement transmissibles.

Le Sida

Le Sida ou Syndrome d’Immuno Déficience Acquise provient de l’action du virus appelé VIH. C’est l’une des maladies sexuellement transmissibles qui a le plus suscité l’attention à cause de sa gravité. Les voies de contagion du Sida sont orales, sexuelles, sanguines ou materno-fœtale. La période d’incubation peut durer des années. Pendant cette période, la personne infectée ne présente aucun signe de maladie tout en étant contagieuse. Comme son nom l’indique, la maladie réduit la capacité immunitaire de l’organisme. Dans le cas de la séropositivité, le virus est présent dans le sang mais n’agit pas contre l’organisme. À l’heure actuelle, aucun traitement n’est capable d’éliminer le virus du Sida. Les médicaments prescrits servent surtout à ralentir le développement du virus et à revigorer le système immunitaire.

L’hépatite B

Le virus responsable de l’hépatite B est très virulent et très mortel. En plus, il n’y a aucun traitement pour l’éliminer. Les mesures prises consistent plutôt à soutenir l’organisme pour résister aux effets du virus. Celui-ci affecte particulièrement le foie et entraîne une grosse fièvre et un ictère. L’hépatite compte parmi les maladies sexuellement transmissibles mais se propage aussi par plusieurs voies. La sueur, la salive, ou même l’air ambiant sont susceptibles de véhiculer le virus de l’hépatite B. En prévention de l’hépatite B, un vaccin a été conçu et s’avère efficace.

L’herpès

L’herpès résulte de l’action d’un virus appelé simplex de la famille de celui de la varicelle. Une personne infectée peut ne pas présenter de symptômes mais est toujours contagieuse. La maladie se transmet au cours d’actes de sexe anal, oral ou vaginal. Aucune médication ne permet d’éradiquer complètement le virus. Cependant, à un certain taux, on peut guérir des maladies sexuellement transmissibles.

Le papillomavirus

Le papillomavirus prend naissance au cours des lésions présentant des risques de développer un cancer. Il infecte les voies génitales femelles. Des vaccins permettent de se prémunir contre le papillomavirus.

La syphilis

La syphilis est une des maladies sexuellement transmissibles les plus faciles à traiter. Elle provient de l’infection par une bactérie. Elle se transmet en général par voie sexuelle. Le traitement de la syphilis est généralement à base de pénicilline. L’infection peut disparaître au bout de quelques jours. Cependant, la bactérie n’est pas totalement éliminée et l’infection peut resurgir en cas de faiblesse de l’organisme.

La mycose génitale

La mycose génitale ne provient pas d’une infection bactérienne ou virale. Elle résulte d’un déséquilibre de la flore intra vaginale. Elle survient quand les bactéries sont inférieures en nombre aux champignons. Ces derniers infestent l’organe génital et provoquent des irritations et des pertes. La mycose se soigne par traitement local ou par la prise de capsules.

maladies sexuellement transmissibles

Le chancre mou

L’entité responsable du chancre mou est la bactérie Haemophilus ducreyi. C’est une des maladies sexuellement transmissibles qui augmente le risque d’infection par le VIH. L’incubation du chancre mou dure entre 3 et 7 jours. Les premiers symptômes sont des vésicules douloureuses qui apparaissent autour des parties génitales ou de l’anus. Peu de temps après, les vésicules se rompent et laissent la place à des ulcérations. Celles-ci s’élargissent pour s’assembler. En se propageant, elles peuvent atteindre d’autres tissus.

La maladie provoque un gonflement des ganglions de l’aine. Des abcès se forment sur ces ganglions et font apparaître des rougeurs.

Chlamydia

La chlamydia trachomatis est une bactérie qui provoque des maladies sexuellement transmissibles. Elles peuvent survenir au niveau de l’urètre, du rectum ou du col de l’utérus. Parfois, l’infection par la chlamydia ne présente pas de signes externes. Dans ce cas, il se peut qu’on ne puisse la détecter. L’absence de traitement est susceptible d’engendrer la stérilité ou des fausses couches. C’est aussi un facteur de risque des grossesses extra-utérines. Pour déceler la présence de chlamydia, on pratique des tests d’urines. Le traitement adéquat est à base d’antibiotiques.

Chez l’homme, les premiers signes de la maladie peuvent apparaître seulement après 7 à 28 jours. Elle se manifeste par des brûlures au niveau de l’urètre et des écoulements clairs. Les brûlures font rougir l’orifice du pénis.

L’infection ne provoque pas de signes évidents chez la femme. Il arrive toutefois que la personne infectée ressente des envies fréquentes et des douleurs de miction.

La gonorrhée

La gonorrhée est comme bon nombre de maladies sexuellement transmissibles liée à l’action d’une bactérie. Celle de la gonorrhée s’appelle Neisseria gonorrhoeae. Contractée par voie génitale, la gonorrhée présente une résistance à certains antibiotiques.

La maladie provoque un gène de faible intensité dans l’urètre chez l’homme. La douleur peut devenir plus sévère et s’accompagner d’écoulement jaune verdâtre. Les douleurs se répandent sur le méat urinaire et le scrotum.

Chez la femme, l’incubation est de 10 jours, mais les symptômes diffèrent selon les cas. Ils peuvent se manifester sous forme de pertes mais peuvent aussi provoquer des mictions douloureuses. L’infection peut atteindre la trompe de Fallope et engendrer des douleurs abdominales.

Sources:
http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/sexualite/mst-maladies-sexuellement-transmissibles/quest-ce-que-cest
https://www.cosmopolitan.fr/,une-mst-qu-est-ce-que-c-est,1878174.asp

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

saignements entre les périodes

Qu’est-ce que les saignements entre les périodes ?

Les saignements entre les règles désignent n’importe quel saignement surgissant après ou avant le début …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *