Accueil / Santé / Panaris: prévention et traitements

Panaris: prévention et traitements

Depuis quelque temps vous ressentez une douleur au bord de l’ongle ? La peau y est d’ailleurs de couleur rouge et est un peu gonflée ? Vous êtes sûrement sujet à un panaris. Il s’agit d’une infection bactérienne qui n’est pas grave dans la majorité des cas. Néanmoins, pour éviter tout risque de complication, vous devez soigner votre doigt correctement. Comment faire alors ? Eh bien, trouvez toutes les informations qu’il vous faut à ce propos dans les prochains paragraphes.

Panaris, c’est quoi ?

Le panaris est une inflammation aiguë causée, dans la majorité des cas, par une bactérie (staphylocoque doré ou streptocoque). L’inflammation est localisée sur un doigt, autour d’un ongle ou, dans des cas très rares, sur l’orteil. Toutefois, cette infection peut se localiser sur toutes les parties molles du doigt (sur la pulpe, sur la paume de la main ou encore sur le dos d’un doigt), sans exception. Le panaris survient la plupart du temps lorsqu’une personne se ronge trop les ongles ou en cas de forte humidité de la peau des mains. Enfin, l’un des caractéristiques démarquant cette maladie est aussi le fait qu’elle est particulièrement douloureuse.

Quels sont ses symptômes ?

Une fois encore, les symptômes du panaris font que cette infection est facile à identifier. En effet, le panaris évolue en trois phases très distinctes :

qw
  • Phase 1, l’inoculation : Ici, le panaris débute à la suite d’une blessure à travers laquelle les germes entrent. La plaie constitue donc une porte d’entrer pour les bactéries. Dans la majorité des cas, cette blessure passe totalement inaperçue. Elle peut s’apparenter à une microcoupure ou à des parties de peaux arrachée aux alentours des ongles. 2 à 5 jours après la blessure, les symptômes ne se font pas encore ressentir.
  • Phase 2, le stade phlegmasique : Après quelques jours, le patient peut remarquer des signes d’inflammations autour de la zone d’inoculation. Des rougeurs, des gonflements, des douleurs ou encore une sensation de chaleur peuvent ici être ressentis. Toutefois, ces derniers s’apaisent durant la nuit.
  • Phase 3, l’abcédé : ce troisième stade est aussi appelée stade de collection du panaris. A ce stade, la douleur ne s’en va plus et peut même empêcher le patient de dormir la nuit. Tous les signes inflammatoires apparus durant les stades précédents sont plus intenses et une poche jaune purulente fait son apparition. Dans l’aisselle, un ganglion très douloureux se fait aussi ressentir et le malade est sujet à une fièvre modérée. A ce stade, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire pour éviter les complications dues à la propagation de l’infection.

Causes et facteurs de risque du panaris

Vous savez maintenant que la principale cause du panaris est l’infection des doigts ou des orteils par des bactéries. Mais, il existe également certains facteurs qui favorisent l’apparition de cette maladie touchant la peau :

  • Un milieu humide qui favorise la prolifération du streptocoque ou le staphylocoque ;
  • Les soins de manucure qui consistent à enlever les cuticules ;
  • Le diabète. En effet, cette maladie prédispose les patients à toutes sortes d’infections ;
  • La toxicomanie et l’alcoolisme ;
  • La faiblesse des défenses immunitaires qui favorisent la prolifération des bactéries et aggrave l’infection.

Les personnes à risque

Le panaris peut toucher tout le monde, néanmoins, il est susceptible de toucher plus les travailleurs manuels qui sont exposés à des risques élevés de blessures aux doigts.

Par ailleurs, puisque le staphylocoque responsable du panaris et contenu dans l’infection est très contagieux, les personnes atteintes ne doivent pas se mettre au fourneau qu’après leur guérison. Sinon, les bactéries peuvent contaminer les plats et engendrer de la diarrhée aiguë chez les consommateurs.

panaris

Quels soins pour traiter le panaris ?

Vous avez un proche qui présente tous les symptômes du panaris, ou vous êtes vous-même atteint de cette pathologie ? Vous devez savoir que le traitement du panaris dépend du stade et de l’évolution de la maladie.

Soins du stade 1

A ce stade, il est assez difficile de détecter la présence du panaris. Toutefois, lorsque votre médecin l’a identifié, il optera pour un traitement par voie locale. Les antiseptiques sont favorisés à ce stade.

Un traitement à base de Dakin (bain de doigt) est le plus souvent recommandé, à raison de 3 à 5 bains de 10 minutes tous les jours. Ensuite ? Une pommade à base de sulfobituminate est à appliquer.

Soins du stade 2

A ce stade, le patient doit continuer le traitement par voie locale. Toutefois, le médecin peut ajouter des anti-inflammatoires pour traiter la fièvre et soulager la douleur. Il procède également à l’enlèvement du pus.

Soins du stade 3

A cette phase, le panaris peut être très grave, le médecin pourra vous prescrire une opération chirurgicale ou la prise d’antibiotiques plus forts.

Quoi qu’il en soit, vous devez toujours vous assurer que vos vaccins anti tétaniques soient à jour.

Que faire pour prévenir le panaris ?

Pour ne pas avoir affaire avec les gênes et les douleurs que peut vous causer le panaris, il existe plusieurs précautions que vous pouvez prendre. La prévention du panaris passe par l’adoption de certaines habitudes comme :

  • Ne pas se ronger ni les ongles ni les peaux qui les entourent ;
  • Eviter à tout prix de refouler les cuticules même si c’est très à la mode ;
  • Ne pas attendre pour soigner les petites plaies situées sur les pieds et les mains, car elles sont les principales portes d’entrée des bactéries.

Utiliser des gants si vous avez à faire des travaux manuels.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=panaris-pm
https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-infectieuses/soigner-rapidement-son-panaris-170614

Vérifiez également

intolérant au lactose

Intolérant au lactose, quel fromage pour vous ?

Le lait fait partie de notre quotidien, dès la naissance. C’est un aliment particulièrement nutritif. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *