fbpx

Phytostérol – est-ce vraiment utile contre le cholestérol ?

Adopter une bonne habitude alimentaire constitue la première mesure efficace pour lutter contre l’excès de mauvais cholestérol. L’alimentation assure un rôle beaucoup plus important que les médicaments. Aujourd’hui, plusieurs recherches justifient l’importance des produits enrichis en phytostérol dans cette lutte contre l’hypercholestérolémie. Qu’est-ce que c’est ? Comment il fonctionne ? Quels sont les aliments riches en phytostérols ?

Phytostérol – qu’est-ce c’est ?

Les phytostérols indiquent certains lipides présents dans les aliments d’origine végétale. Ils se trouvent dans les huiles, céréales, fruits, légumes frais et oléagineux. Il en existe plusieurs types dont le sitostérol, le campestérol et les stanols. Décrits chimiquement dès 1922, les chercheurs commencent à s’intéresser par l’action de phytostérol contre le mauvais cholestérol. En effet, cet élément possède cette propriété grâce à sa structure chimique très proche de celle du cholestérol. Un élément particulièrement présent dans les aliments d’origine animale comme les œufs, abats, beurre…Contrairement au cholestérol, les phytostérols ne présentent aucun inconvénient pour la santé.

Comment le phytostérol agit-il contre le cholestérol ?

En 1953, une étude a démontré l’efficacité des stérols végétaux pour faire baisser le cholestérol sanguin. À partir de cette période,  plusieurs autres scientifiques se concentrent sur les particularités du phytostérol. Ces études ont démontré l’intérêt des stérols sur la baisse du mauvais cholestérol dans le sang. En effet, ces stérols limiteraient l’absorption du cholestérol en monopolisant ses sites d’absorption qui se trouvent au niveau de l’intestin. Pour y parvenir, ils s’intégrèrent dans les micelles présentes dans les cellules digestives. Les micelles sont considérées comme une sorte de transporteurs dans les cellules digestives.

Les stérols prennent ensuite la place d’une partie du cholestérol au sein de ces micelles.  Ils y parviennent grâce à leur structure très proche du cholestérol. Grâce à ce processus, la quantité de cholestérol assimilé diminue. En outre, pour pouvoir fabriquer les sels biliaires, indispensables à la digestion, le foie va capter le LDL-Cholestérol dans le sang. Ce deuxième processus va encore diminuer le taux de mauvais cholestérol dans le sang.  Il faut rappeler que l’action du phytostérol ne présente aucun impact sur le bon cholestérol protecteur des artères.

Découvrir les aliments enrichis en phytostérol

Les huiles de maïs, de colza, de tournesol, de soja figurent dans la liste des aliments riches en stérols végétaux. Il y a aussi les graines de sésame, les noix de cajou, les grains de maïs, de sorgho, le blé, les amandes et les cacahuètes. Les fruits et légumes frais contiennent aussi des phytostérols mais en moindre proportion. Voici une liste des aliments riches en phytostérol avec leurs teneurs :

  • huile de maïs : 136 mg dans 15 ml,
  • huile de sésame : 121 mg dans 15 ml,
  • l’huile de germe de blé : 77 mg dans 15 ml,
  • huile de lin : 47 mg dans 15 ml,
  • huile d’olive : 31 mg dans 15 ml,
  • graines de sésame : 121 mg dans 60ml,
  • graines de pistache : 70 mg dans 60 ml,
  • noix de cajou : 52 mg dans 60 ml.

phytostérol

Efficacité des produits alimentaires enrichis en phytostérols

Depuis la découverte des bienfaits du phytostérol, les industries alimentaires ont créé des produits enrichis en stéroles végétaux. Aujourd’hui, ces produits se trouvent dans tous les magasins d’alimentation. Il y a par exemple les margarines et les laitages enrichis en phytostérols. Leurs bienfaits sont mis en avant dans leurs emballages pour mieux convaincre les consommateurs. Par rapport aux produits similaires, ces produits alimentaires enrichis en phytostérols coûtent beaucoup plus cher. Un prix qui semble plus élevé comparé aux avantages modérés qu’ils procurent. Il faut souligner qu’un apport quotidien de 2 g de phystostérols contribue à la réduction jusqu’à 10% du mauvais cholestérol dans le sang. Cette baisse varie selon les personnes. Chez certaines personnes, ces produits ne présentent aucun impact majeur.

Le phytostérol a des limites ?

La consommation des aliments enrichis en phytostérols permet de limiter les maladies cardiovasculaires. Mais en consommer en grande quantité peut également présenter des risques pour la santé.

Excès de phytostérols – les risques possibles

  • Le phytostérol augmente la concentration de bêta-carotène dans le sang pouvant nuire à la santé des enfants, femmes enceintes et allaitantes,
  • L’excès peut faire baisser le taux de cholestérol dans le sang par rapport à la normale, entrainant d’autres troubles,
  • La consommation des aliments riches en phytostérols ne peut pas remplacer le traitement anticholestérolémiant. Par ailleurs, ces personnes ne doivent pas consommer des produits enrichis en phytostérols.

Excès de phystostérol et carence en vitamine

Un apport quotidien supérieur à 3 g /jour peut causer des carences en vitamine A. Or, cet antioxydant participe au développement de l’embryon,  à la croissance de cellules et au renouvellement des tissus. La vitamine A booste aussi le système immunitaire et assure le maintien de l’acuité visuelle. L’excès de phytostérol peut aussi entrainer une carence en vitamine E. Comme la vitamine A, cet antioxydant assure un rôle important dans la santé en général. La vitamine E lutte contre le vieillissement cellulaire, prévient les maladies cardiovasculaires et le cancer. Elle renforce aussi le système immunitaire. Il faut rappeler que les produits alimentaires enrichis en phytostérols ne conviennent pas aux enfants, femmes enceintes et femmes allaitantes.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/html/dossiers/cholesterol/niv2/phytosterols-anti-cholesterol.htm
https://www.santemagazine.fr/alimentation/regime-alimentaire/regime-anti-cholesterol/les-phytosterols-vraiment-efficaces-contre-le-cholesterol-173440

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

guérir l’hépatite B

Est-ce possible de guérir l’hépatite B avec les traitements non-conventionnels ?

L’hépatite B peut prendre deux formes dont la forme aiguë et la forme chronique. Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *