fbpx

Pourquoi les rapports sexuels douloureux ?

La douleur persistante pendant les rapports est le principal caractéristique et symptôme des rapports sexuels douloureux. La condition est communément appelée dyspareunie et elle peut affecter aussi bien les hommes que les femmes. Elle est toutefois plus commune chez les femmes chez lesquelles une grande variété de causes peut expliquer la douleur. Les traitements vont surtout s’axer sur le celles-ci et incluent souvent des médicaments et certaines thérapies.

Les symptômes de la dyspareunie

Le principal symptôme des rapports sexuels douloureux est la douleur se produisant à l’ouverture vaginale ou au fond du bassin. Celle-ci peut être distincte et bien localisée, ou dans le cas contraire, être plus large. La sensation peut être brûlante, lancinante et déchirante. En général, la dyspareunie n’est pas trop grave, elle risque toutefois d’avoir certains inconvénients. Elle est notamment susceptible de provoquer l’insatisfaction et par conséquent le désintérêt pour les rapports sexuels.

Les causes de la douleur

Les rapports sexuels douloureux peuvent être le résultat de causes physiques, psychologiques ou les deux en même temps. L’emplacement particulier de la douleur peut aider à en déterminer l’origine. Elle peut se manifester à l’entrée, sinon elle peut aussi être plus profonde.

Causes physiques de la douleur à l’entrée

Il existe plusieurs causes probables de la douleur à l’entrée pendant les rapports sexuels. Il peut s’agir notamment de sécheresse vaginale, de vaginisme, de blessures ou d’autres conditions.

La sécheresse vaginale

En effet, des glandes à l’entrée du vagin secrètent normalement des fluides facilitant les rapports pendant l’excitation sexuelle. On parle de sécheresse vaginale lorsque trop peu de ce liquide est produit, provoquant les douleurs à l’entrée. Le manque de lubrification peut résulter de plusieurs facteurs dont le premier est le manque de préliminaire. De même une réduction des œstrogènes après la ménopause ou l’accouchement peut également expliquer la sécheresse. Dans d’autres cas, la prise de certains médicaments dont les antidépresseurs y jouent un grand rôle.

Le vaginisme

Le vaginisme s’explique par une contraction involontaire des muscles du plancher pelvien entraînant des rapports douloureux. Il en existe plusieurs formes dont les symptômes varient de légers à sévères. La condition peut résulter de facteurs médicaux ou/et émotionnels. Les femmes qui en souffrent peuvent également avoir du mal avec l’insertion de tampon.

Des blessures

Une blessure qui survient au niveau de la région génitale est très susceptible de provoquer une douleur à l’entrée. Ces traumatismes peuvent notamment être le résultat d’un accident ou d’autres faits comme la mutilation génitale féminine et la chirurgie pelvienne. De même, la douleur peut aussi se manifester après un accouchement : c’est ce qu’on appelle la dyspareunie post-partum.

Les infections et inflammations

On appelle vestibule vulvaire l’inflammation qui se manifeste autour de l’ouverture vaginale provoquant des douleurs aux rapports. À côté, on peut également citer comme cause des douleurs :

  • Les infections à levures ;
  • Les infections des voies urinaires ;
  • Les infections sexuellement transmissibles (IST).

Les troubles de la peau, l’irritation et les réactions allergiques

Certains troubles de la peau tels que l’eczéma, les lichens et d’autres problèmes cutanés peuvent expliquer la dyspareunie. Il en est de même des réactions allergiques à certains vêtements, détergents ou produits d’hygiène personnels.

Des anomalies à la naissance

Les anomalies à la naissance sont des causes moins fréquentes de la dyspareunie. Elles incluent l’agénésie vaginale, lorsque le vagin ne se développe pas complètement, et l’imperforation de l’hymen qui bloque l’ouverture vaginale.

les rapports sexuels douloureux

Causes physiques de la douleur profonde

Le plus souvent, des traitements ou états médicaux expliquent les douleurs qui surviennent lors d’une pénétration profonde. C’est également le cas quand certaines positions particulières l’accentuent. Les traitements médicaux comprennent généralement la chirurgie pelvienne, l’hystérectomie et les traitements contre le cancer. Les autres conditions médicales pouvant expliquer les rapports sexuels douloureux sont :

  • La cystite et la cystite interstitielle ;
  • L’endométriose et les fibromes ;
  • Le syndrome du côlon irritable ;
  • Les kystes ovariens ;
  • Les maladies inflammatoires pelviennes ;
  • Le prolapsus utérin.

Les causes psychologiques

Des facteurs psychologiques peuvent grandement influer sur la douleur lors des relations sexuelles. En effet, l’anxiété, la dépression ainsi que la peur peuvent empêcher l’excitation sexuelle et entraîner la sécheresse vaginale. Quant au stress, il risque de provoquer le resserrement des muscles du plancher pelvien, entraînant ainsi la douleur. On peut également citer d’autres facteurs tels que les violences et abus sexuels comme contribuant à la dyspareunie.

Les options de traitement

Les options de traitement des rapports sexuels douloureux visent surtout à alléger les symptômes de leurs causes sous-jacentes. Le plus souvent, ils comprennent des traitements médicamenteux et des thérapies ou conseils. Les médicaments sont utiles pour soulager ou traiter la douleur que cause une infection ou un autre problème médical. Si ceux-ci présentent des risques de sécheresse vaginale, les médecins peuvent en proposer des alternatives. Pour cette condition, les œstrogènes topiques aident généralement les femmes à y remédier. Mis à part les médicaments, certaines thérapies sont également proposées en tant que traitement. Certaines d’entre elles avancent des techniques pour détendre les muscles vaginaux afin de diminuer la douleur. Si la douleur résulte de facteurs psychologiques tels que les abus, le counseling est une meilleure option.

Sources:
https://www.santemagazine.fr/actualites/rapports-sexuels-douloureux-toutes-les-causes-et-les-solutions-190550
https://sante.lefigaro.fr/article/les-douleurs-pendant-les-relations-sexuelles-ne-sont-pas-une-fatalite/

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

les traitements reconnus contre l’impuissance masculine

Les traitements reconnus pour lutter contre l’impuissance masculine

Des centaines de millions d’hommes souffrent d’une dysfonction érectile dans le monde. Il s’agit d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *