Accueil / Santé / Prendre de la vitamine C en hiver, est-ce utile ?

Prendre de la vitamine C en hiver, est-ce utile ?

Vous aimez prendre de la vitamine C, sans doute pour son goût acide citronné ? Eh oui, vous avez raison ! Comment ne pas en aimer ! ? Même les petits enfants n’ont pas peur de prendre cette vitamine car elle n’est pas amère comme d’autres médicaments. C’est déjà bien. Mais la prendre en période hivernale, c’est encore mieux. L’hiver est une saison à risque c’est pourquoi notre organisme a besoin d’ingurgiter de la vitamine C pour renforcer nos défenses immunitaires. En effet, c’est le complément alimentaire idéal pour saisons froides. Elle nous permet de rester en bonne santé et en bonne forme parce qu’elle nous apporte énergie et vitalité. Et puis, elle aide aussi notre peau à combattre ce grand froid en nous donnant une bonne mine. Elle booste également notre moral.

L’utilité de la vitamine C pour l’organisme humain

La première fonction de la vitamine C c’est de nous permettre de lutter contre certaines maladies. Il existe des maladies qui ne se manifestent que pendant l’hiver. C’est pour cette raison que notre organisme nous en réclame. Cette vitamine est très bénéfique pour notre santé. Elle dispose plusieurs bienfaits qui font d’elle une vitamine vitale par excellence.

Pour lutter contre la grippe

Quand l’hiver approche, les maladies non plus ne sont pas loin. Les périodes de grand froid sont souvent l’occasion idéale pour les bactéries de se multiplier dans notre environnement et dans notre corps. Qui d’entre nous n’a pas encore souffert de rhume et de grippe en hiver ? Sans doute, personne. Pour éviter de les attraper, mieux vaut bien s’en prévenir. Une prise de vitamine C en hiver peut parfaitement contribuer à la prévention et à la guérison de ces maux.

Un fort antioxydant

La vitamine C c’est également un antioxydant très efficace. C’est le quatrième antioxydant le plus fort de notre alimentation après la vitamine E, le sélénium et le bétacarotène. Il n’est donc pas étonnant d’en trouver dans l’industrie alimentaire et en pharmacie. Dans le monde cosmétique, elle a pour rôle d’éliminer les radicaux libres responsables du vieillissement et produit du collagène. Notons que le collagène est très important dans la cicatrisation des plaies et l’élimination des peaux mortes. Si vous devez faire de la cure de fer ou de calcium, mangez de la vitamine C pour permettre une meilleure absorption de ces minéraux.

Une belle arme anti-infection

Plusieurs médecins tentent d’affirmer que cette vitamine est la solution miraculeuse pour bien affronter l’hiver. Pourquoi donc ? Parce que c’est la seule vitamine qui peut contribuer à prévenir des infections. Un seul comprimé de ce type de vitamine peut efficacement vous protéger de tous les petits maux de l’hiver.  Et c’est aussi la seule à pouvoir être surconsommée sans effets secondaires.

Combien de vitamines C peut-on donc prendre ?

L’apport normal recommandé en vitamine C est de 110 mg par jour pour une personne adulte. Les femmes enceintes, ménopausées et les personnes âgées doivent en consommer un peu plus. Elles peuvent aussi supplémenter la consommation de vitamine C avec de la vitamine D. Vous pouvez en prendre davantage si vous fumez ou buvez de l’alcool. Elle peut vous aider à éliminer les toxines tabagiques dans votre organisme. Sinon, une bonne alimentation équilibrée est aussi un moyen facile et efficace de compenser sa carence en vitamine C.

Manifestations de la carence en vitamine C

Les symptômes de la carence en vitamine C sont faciles à repérer. Si vous ne mangez pas assez de vitamines C, vous pouvez souffrir d’hémorragies au niveau de vos gencives, des infections graves, de convulsions, et de défaillances d’organes. De ce fait, vous ne devrez pas abaisser votre consommation de vitamine C au-dessous de 10 mg par jour.  Les personnes qui adoptent de très mauvaises habitudes alimentaires sont les plus exposées au risque de carence.

Où peut-on donc en trouver ?

Il n’est jamais difficile de trouver des sources de vitamine C, surtout en hiver où on en a le plus besoin. Ce type de vitamine est présent dans presque tous les fruits et légumes de couleur orange ou jaune. Vous pouvez en trouver dans les oranges, les pamplemousses, les kiwis, les fraises, les cassis, les goyaves, les litchis, les brocolis, les pommes de terre, etc.

Normalement, vous devez avoir une alimentation équilibrée composée de fruits, de légumes, de produits laitiers et d’aliments riches en fibres et glucides. Cela vous permettra de booster votre réserve de vitamine C et assurer son action dans votre organisme.

Prendre de la vitamine C en hiver

Risques liés à la forte prise de la vitamine C

Étant donné que prendre beaucoup de vitamine C n’est pas dangereux, vous pouvez en prendre autant que vous le voulez. Les excès seront éliminés dans les selles et vos fèces. Cependant, il est préférable de ne pas en abuser. Trop c’est une erreur. En cas de surdosage, vous pouvez souffrir de scorbut. Le scorbut est une pathologie sévère issue de la non-résistance aux infections, de la fatigue et de la perte d’appétit due à la forte consommation de cette vitamine.

Un pro oxydant

Vous ne devez pas non plus surconsommer de la vitamine C puisqu’elle consomme de l’oxygène et donc va se transformer en oxyde au lieu d’assurer sa fonction première de protecteur pour notre organisme. Si vous ingurgitez plus de 500 mg par jour, elle deviendra un pro oxydant et favorisera la production de radicaux libres.

Non-compatibilité avec d’autres vitamines et médicaments

La forte prise de vitamine C peut aussi résulter en des troubles digestifs et une possibilité de calculs rénaux. Certaines personnes en cure de vitamine C n’ont pas non plus manqué de rapporter qu’elles ont un risque plus élevé de problèmes cardio-vasculaires, de la sécheresse cutanée, des troubles d’insomnies, et une forte excitation. En effet, la vitamine C ne doit pas être prise après midi et en interaction avec des médicaments antivitamines et antiacides aluminiques. Leurs actions ne peuvent fonctionner ensemble.   

Induite avec le calcium, la vitamine C peut également provoquer de lithiases et des coliques néphrétiques. Si vous êtes donc sensible aux lithiases, n’en prenez pas trop.

Quelques précautions à prendre

Même si votre organisme a besoin de vitamine C, n’en abusez pas. Demandez conseil à votre médecin. Vous ne devez pas excéder la dose maximale prescrite sur votre ordonnance sauf en cas de carence médicalement avérée. Bref, au lieu de manger des vitamines C antibiotiques, préférez manger des aliments riches en vitamine C. C’est la meilleure des solutions de compenser sa carence en vitamine C pendant l’hiver.

Sources:
http://sante.lefigaro.fr/article/est-il-vraiment-utile-de-prendre-de-la-vitamine-c-en-hiver-/
https://marieclaire.be/fr/vitamines-complements-hiver/

Vérifiez également

santé en été

Les astuces pour préserver sa santé en été

Pour vous, la période estivale est synonyme de vacances, de baignades et de balades sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *