Accueil / Prévention / Prévenir l’herpès génital, les mesures à prendre

Prévenir l’herpès génital, les mesures à prendre

Viral et contagieux, l’herpès génital est aussi une maladie sexuellement transmissible. Elle est provoquée par l’infection locale due au « Herpes Simplex Virus » Elle se démarque surtout par l’apparition de petites vésicules remplies de liquide sur les parties génitales. Ces dernières sont douloureuses. Les symptômes de l’herpès génital peuvent s’aggraver et les lésions psychologiques peuvent être difficiles à supporter. La meilleure solution reste alors la prévention. Dans les prochains paragraphes, découvrez ce que vous devez faire pour vous protéger de cette infection.

Herpès génital : définition et stades de la maladie

L’herpès génital est la plus fréquente des infections transmissibles sexuellement (ITS). Sa transmission se fait lors des rapports sexuels ou lors des rapports bucco-génitaux. Cette maladie se rencontre surtout chez les personnes âgées entre 25 et 35 ans. Il importe de rappeler ici que l’herpès génital ne se contracte pas en touchant les objets utilisés par la personne infectée.

Cette maladie évolue selon plusieurs stades :

  • La phase de la première poussée – à ce stade, les symptômes sont présents entre 2 à 6 jours après que la personne ait été contaminée. Toutefois, il peut arriver que cette phase passe inaperçue du fait que l’herpès est asymptomatique.
  • La phase de dormance – après la première poussée, tous les symptômes de cette infection disparaissent. Le virus remonte progressivement sur le long des nerfs situés à la base de la colonne vertébrale. Il s’installe dans un ganglion et y reste inactif jusqu’à sa réactivation.
  • Les récurrences accompagnées de symptômes – celles-ci se déroulent dans l’année suivant la première poussée. D’après les statistiques, les phases de récurrences avec symptômes sont de 4 à 5 fois au cours de cette première année. Et, avec le temps, cette fréquence va diminuer.
  •  Les récurrences sans symptôme – cette phase correspond à la réactivation du virus de l’herpès génital,  même s’il n’y a pas de symptômes visibles. Durant ce stade, cette maladie est très contagieuse.

Des signes différents chez l’homme et chez la femme

La primo-infection au virus de l’herpès commence dans les 7 à 21 jours suivants la contagion. La maladie se manifeste alors de manière différente chez l’homme et chez la femme.

  • Chez la femme : on peut noter une vulvo-vaginite aiguë. Il s’agit de l’inflammation du vagin et de la vulve. Le col utérin ainsi que le méat urinaire peuvent aussi être atteints.
  • Chez l’homme : l’herpès se manifeste par une inflammation du prépuce et du gland, une inflammation de l’urètre peut aussi être identifiée.

Symptômes et évolutions

Certains troubles au niveau des parties génitales doivent vous alerter, car ils peuvent être des signes annonciateurs de votre maladie. L’herpès se manifeste généralement par des :

  • Poussées au niveau des organes génitaux ;
  • Éruptions cutanées ;
  • Des démangeaisons pouvant être suivies de fièvre.

L’apparition de ces symptômes durant la crise d’herpès se fait par étape.

  • Tout d’abord, la personne malade ressent des brûlures et des démangeaisons au niveau des éruptions cutanées ;
  • 1 à 2 jours après, des petites vésicules font leur apparition. Celles-ci se regroupent en bouquets sur toutes les régions contaminées. Elles se transforment ensuite en de petites bulles remplies de liquide.
  • Plusieurs jours après, ces vésicules éclatent et de petites érosions douloureuses les remplacent.
  • Enfin, des croûtes se forment et la crise se termine. Toutes ces étapes auront duré  8 jours au total.

En ce qui concerne le risque de récidives de l’herpès, la majorité des patients ne souffriront plus de cette maladie après la première poussée. Toutefois, environ 30% des patients présenteront des récidives. Celles-ci seront déclenchées par les menstruations, la grippe, la corticothérapie et toutes les sources de stress.

L’importance de la prévention

Prévenir l’herpès doit être une priorité pour toutes les personnes sexuellement actives du fait qu’après une infection, le virus de l’herpès reste dans l’organisme de la personne tout au long de sa vie. Elle s’expose alors à diverses récidives. Par ailleurs, en choisissant de vous protéger, vous protégez aussi votre partenaire.

herpès génital

Prévenir la transmission de l’herpès génital

En matière de prévention de l’herpès génital, vous pouvez soit prévenir la transmission pour une personne qui n’a jamais été infectée, soit prévenir les récurrences.

En matière de prévention de la transmission de cette maladie, voici quelques mesures que vous pouvez prendre :

  • Ne jamais avoir de relations sexuelles (génitales, orales, anales) avec quelqu’un ayant des lésions. Assurez-vous d’abord que celles-ci soient guéries.
  • Si l’un des deux partenaires est porteur du virus de l’herpès génital, ayez toujours le réflexe d’utiliser un condom. Effectivement, le porteur peut toujours transmettre le virus, surtout si sa maladie est asymptomatique.
  • En plus du préservatif pour homme, vous pouvez aussi utiliser un condom pour femme pour protéger complètement la vulve.
  • Pour les relations sexuelles orales, vous munir d’une digue dentaire peut aussi vous aider à bénéficier d’une meilleure protection.

Prévenir les récurrences

Du côté des personnes déjà infectées, les mesures suivantes peuvent les aider à prévenir les récurrences :

  • Eviter autant que possibles tous les facteurs déclenchant de la maladie. Il s’agit de tous les troubles que vous pouvez observer avant une poussée, comme le  stress ou la prise de certains médicaments par exemple. Une fois que vous aurez identifié ces facteurs, il vous sera possible de les réduire au minimum.
  • Adopter de meilleures habitudes en renforçant son système immunitaire est aussi nécessaire pour éviter les récidives. Il faut rappeler que celles-ci sont dues à une faible défense immunitaire. Ainsi, vous devez opter pour une alimentation saine, faire assez d’activité physique et dormir suffisamment.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=herpes-genital-pm-prevention-de-l-herpes-genital
http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/herpes/12120-herpes-prevention-traitement.htm

Vérifiez également

froid de l’hiver

Comment survivre au froid de l’hiver?

L’hiver, une saison morose pour les uns, et une saison de fête et de joie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *