Accueil / Prévention / Que faire pour prévenir l’étouffement chez l’enfant?

Que faire pour prévenir l’étouffement chez l’enfant?

Principale cause de décès chez les nourrissons, l’étouffement peut déstabiliser la personne qui supervise l’enfant. Or, il s’agit d’un incident très facile à éviter. Comment faire pour prévenir l’étouffement chez l’enfant ? Que faire lorsque la situation se présente et que vous devez agir dans les plus brefs délais ? Cet article vous aidera à répondre à toutes les questions que vous vous posez sur le sujet.

Les principales causes de l’étouffement

La majorité des cas d’étouffement chez les tout petits sont causés par la nourriture. Ci-après plus de précision à ce sujet :

  • Les aliments responsables de l’étouffement chez l’enfant : ceux-ci ont comme caractéristiques communes le fait d’être de petite taille, de forme cylindrique ou arrondie. Tel est par exemple le cas des raisins, des noix ou encore des bonbons ;
  • Les ballons en latex : lors des fêtes dédiées aux enfants et les fêtes d’anniversaire, les ballons en latex sont très populaires. Or, nombreux sont les enfants qui s’étouffent en essayant de faire éclater les ballons et en avalant leurs éclats.
  • Les jouets de petite taille : lorsque l’enfant peut prendre quelque chose avec ses mains, le risque d’asphyxie en avalant un jouet de petite taille est élevé. Jusqu’à 5 ans, l’enfant peut encore avaler certains jouets comme les billes ou encore les lego.

A part les objets cités ci-dessus, l’enfant peut également s’asphyxier en tentant de mettre dans sa bouche et d’avaler tout ce qui lui passe sous la main. Raison pour laquelle il est toujours nécessaire de bien le surveiller.

qw

Les précautions à prendre pour éviter que l’enfant ne s’étouffe

Afin de prévenir l’étouffement chez l’enfant, vous devez prendre certaines précautions. En effet, en tant qu’enfant, votre petit bout n’est pas encore en mesure de déterminer ce qui peut l’étouffer ou non. Pour ce faire, vous devez être vigilant et adopter certaines habitudes au quotidien, il en est de même pour l’alimentation de votre enfant.

Sur le plan alimentaire

Pour éviter l’asphyxie chez l’enfant, il y a certains aliments que vous ne devez pas lui donner avant ses 4 ans. Les arachides, les bonbons durs, les pastilles pour prévenir la toux, la gomme à mâcher, les poissons avec des arêtes, les brochettes ou encore les collations piquées avec des cure-dents sont à éviter. A part cela, certains aliments requièrent une préparation spéciale afin de réduire au minimum le risque d’étouffement chez les tout petits. Ainsi, pensez à couper un raisin en deux (dans le sens de la longueur) avant de le donner à votre enfant. Il en est de même pour les saucisses et hot dog. Pour les autres aliments susceptibles de bloquer la respiration de l’enfant comme les carottes et les pommes, il est préférable de les couper en petits morceaux ou carrément les râper.

prévenir l’étouffement chez l’enfant

Les réflexes à avoir

Pour empêcher votre petit bout de s’étouffer, vous devez aussi prendre les précautions suivantes :

  • Toujours surveiller l’enfant durant les collations et les repas ;
  • Assurez-vous que votre petit bout mâche bien ses aliments avant de les avaler ;
  • Ne permettez pas à votre bébé de marcher ou de courir tout en mangeant ;
  • Ne laissez jamais un autre enfant nourrir le vôtre sans surveillance ;
  • Eloignez de votre enfant tous les objets potentiellement dangereux et qui risquent sérieusement d’étouffer votre enfant. Aussi, assurez-vous de passer régulièrement l’aspirateur afin d’être sûr de les éliminer ;
  • Assurez-vous de toujours acheter des jouets adaptés à l’âge de votre enfant ;
  • Evitez autant que possible les ballons en latex lors des festivités pour enfant. D’ailleurs, vous pouvez toujours les remplacer par des ballons en papier d’aluminium brillant.

Comment réagir en cas d’étouffement chez l’enfant ?

Si malgré toutes les précautions prises, votre enfant s’est quand même étouffer, la première chose à faire est de ne pas paniquer. Il s’agit d’un accident domestique très fréquent nécessitant une bonne réaction de votre part. Pour cela, vous avez deux alternatives selon la réaction de l’enfant :

  • Si votre petit bout respire de suite, vous n’avez qu’à l’encourager dans ses efforts et l’aider à tousser ;
  • Si l’enfant respire à peine, il ne faut pas essayer de retirer l’objet de sa bouche sans une bonne visibilité. Vous risquez en effet de le pousser un peu plus profondément. L’adoption des techniques de désobstruction est la meilleure solution dans ce cas.

La technique de désobstruction consiste à suivre trois étapes bien distinctes :

  • Dans un premier temps, vous devez effectuer cinq tapes dans le dos de l’enfant. Pour cela, tenez votre enfant tête penchée en avant et légèrement inférieur à son thorax, couchez-le sur le ventre et mettez votre main sur sa poitrine. Donnez ensuite cinq tapes dans son dos avec le plat de votre main et entre ses omoplates. Si l’enfant a encore une difficulté à respirer, passez à l’étape suivante.
  • La seconde étape consiste à  faire cinq compressions de la poitrine. Couchez votre enfant sur le dos, assurez-vous que sa tête soit penchée en arrière avant de passer à la compression. Avec l’autre main libre, faites cinq compressions au niveau du thorax de l’enfant. Assurez-vous de les effectuer sur la partie inférieure du sternum.
  • La troisième étape consiste à retirer le corps étranger de la bouche de votre petit bout. Après les deux étapes précédentes, il ne vous reste plus qu’à retirer avec prudence le corps étranger qui est maintenant visible.

Sources:
https://www.sante-sur-le-net.com/etouffement-enfant-danger/
https://sante.journaldesfemmes.fr/quotidien/1458084-gestes-qui-sauvent-etouffement-bebe/

Vérifiez également

botulisme

Le botulisme : comment éviter cette affection neurologique ?

Le botulisme fait partie des maladies dangereuses.  Il s’agit d’une affection neurologique causée le plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *