Accueil / Santé / Qu’est-ce que la fasciite plantaire ?

Qu’est-ce que la fasciite plantaire ?

La fasciite plantaire survient lorsque le ligament de fascia plantaire qui longe la plante du pied devient enflammé et provoque une douleur intense.  Ce ligament fin et maillé, le plus long du pied, est fixé au bas de l’os de votre talon.  Il s’étire et se contracte pour maintenir l’équilibre général du corps. Il fournit aux pieds le soutien et la force pour la marche et les autres activités quotidiennes. Cette condition est l’une des plaintes les plus courantes chez les coureurs et dans le domaine de l’orthopédie.

Les causes de la fasciite plantaire

Trop de stress physique n’est jamais une bonne chose. Et les patients atteints de fasciite plantaire peuvent en témoigner. Ils peuvent ressentir une douleur immense lorsque le fascia plantaire est trop tendu et devient enflammé. L’inflammation se produit généralement lorsque ce ligament s’attache à l’os du talon.  Bien que le fascia plantaire soit en mesure d’absorber le stress mis sur pied, trop de pression dans le talon et d’autres tissus peuvent contribuer au développement de la fasciite plantaire.

Dans certains cas, la pronation de votre pied ou sa tendance à se déplacer latéralement en marchant ou en courant devient excessive au point de provoquer une douleur.  Cela se produit généralement dans votre articulation sous-talienne, située sous votre cheville.

Qui est le plus susceptible d’avoir cette maladie ?

Les personnes présentant le risque le plus élevé de fasciite plantaire sont celles âgées de 40 à 60 ans. Cette affection est légèrement plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. La fasciite plantaire provoque une douleur invalidante.

Facteurs de risque

Ces facteurs de risque peuvent vous prédisposer, vous ou une personne de votre connaissance, à la fasciite plantaire :

Obésité

Une prise de poids soudaine peut augmenter la pression sur votre fascia plantaire.

Grossesse

Une fasciite plantaire peut survenir en raison d’un gain de poids pendant la grossesse. Les femmes enceintes marchent souvent avec les pieds éloignés les unes des autres, exercer une pression supplémentaire sur leurs pieds. De ce fait, elles augmentent leur risque de fasciite plantaire.

Structure du pied

Il s’agit des personnes qui ont les pieds plats ou arqués, des habitudes de marche inhabituelles ou un tendon d’Achille serré.

Avoir un métier qui vous tient sur pied

Les ouvriers d’usine et les serveurs de restaurant qui passent de longues heures à marcher ou à rester debout sur des surfaces dures peuvent blesser l’aponévrose plantaire.

Activité physique ou sportive accrue

Bien que l’intégration du mouvement physique à votre mode de vie soit excellente, une utilisation excessive peut être une mauvaise chose. Le risque de fasciite plantaire est élevé chez les personnes qui :

  • Exécutent régulièrement ou ajoutent des minutes supplémentaires à leur temps d’exécution
  • Effectuent des activités ou des séances d’entraînement qui nécessitent de soulever des objets lourds.
  • Pratiquent des exercices sur des surfaces dures ou inégales

Les danseurs, y compris ceux qui pratiquent le ballet ou l’aérobic, peuvent également être prédisposés à la fasciite plantaire. En effet, certains mouvements peuvent créer un stress supplémentaire pour le pied.

Symptômes de la fasciite plantaire

Les patients atteints de fasciite plantaire ressentent généralement une douleur intense au bas du pied, près du talon. Certains patients atteints de cette affection la décrivent comme une douleur sourde, tandis que d’autres ressentent un pincement aigu. Dans certains cas, les patients peuvent ressentir une sensation de brûlure ou de douleur au bas du pied qui s’étend du talon.  La douleur peut varier selon les degrés.

Même le simple fait de faire quelques pas au réveil ou de monter ou de descendre une volée d’escalier peut être angoissant. Cela dit, la bande de fasciite plantaire s’allonge soudainement, s’étire sur le talon.

Les signes que votre médecin recherche si vous avez une fasciite plantaire

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez êtes atteint d’une douleur invalidante, consultez immédiatement un médecin. Votre médecin examinera votre pied et recherchera ces indicateurs potentiels de fasciite plantaire :

  • Une arche haute
  • Une zone de sensibilité maximale au bas du pied, devant l’os du talon
  • Douleur exacerbée lorsque le pied est fléchi et que le médecin appuie sur l’aponévrose plantaire, même si la douleur peut s’améliorer lorsque vous pointez les orteils vers le bas.
  • Un mouvement ascendant limité de la cheville

Tests d’imagerie pouvant aider à diagnostiquer la fasciite plantaire

Votre médecin peut vous recommander de passer des tests d’imagerie pour vous assurer que la douleur au talon provient d’une fasciite plantaire et non par une autre affection.

Rayons X

Sauf en cas d’absolue nécessité, en fournissant des images claires des os, les rayons X permettent de s’assurer que la douleur au talon n’est pas causée par une fracture, un nerf pincé ou une arthrite. De plus, si vous avez des éperons de talon qui n’ont pas été détectés, une radiographie peut les repérer.

Autres tests d’imagerie

Mais une IRM pourrait être prescrite par votre médecin. Si votre douleur au talon n’a pas été traitée par les méthodes de traitement initiales. Notez cependant que ces autres types de tests d’imagerie ne sont pas fréquemment utilisés pour diagnostiquer une fasciite plantaire.

Comment la prévenir ?

Il n’existe pas de solution unique pour éliminer complètement la fasciite plantaire. Il existe des techniques que vous pouvez suivre si vous souhaitez prévenir cette affection.

Un must dans votre alimentation

Si vous voulez éviter la fasciite plantaire, commencez par votre régime alimentaire. Étant donné que cette condition se caractérise par l’inflammation de l’aponévrose plantaire, une alimentation composée d’aliments puissants anti-inflammatoires et faible teneur en sucre est fortement recommandée. Ceux-ci comprennent :

  • Le gingembre, le clou de girofle, le romarin et le curcuma
  • Des aliments fermentés et de culture traditionnellecapables de contrôler l’inflammation en « réensemençant » votre intestin avec des bactéries bénéfiques, ce qui améliore la fonction immunitaire
  • Les champignons shiitakes, car ils contiennent des composés puissants qui ont la capacité naturelle d’empêcher l’inflammation. L’ergothionéine, par exemple, pourrait prévenir le stress oxydatif.

Sources

https://books.google.com.ph/books?id=YUP0BB5MjlwC&pg=PA7&dq=purpose+of+plantar+fascia&hl=en&sa=X&ved=0ahUKEwizw4HVuc_aAhUj7YMKHd9tBSgQ6AEIJTAA#v=onepage&q=purpose%20of%20plantar%20fascia&f=false

https://www.verywellfit.com/common-running-foot-injuries-and-issues-2911061

 

 

 

 

Vérifiez également

carence en calcium

Carence en calcium: les signes qui ne trompent pas

Lorsqu’il s’agit de l’importance du calcium pour l’organisme, nombreux sont ceux qui pensent directement à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *