fbpx

Qu’est-ce que le cancer vaginal et comment le traiter ?

Le cancer vaginal est un type rare de cancer qui se produit dans le tissu vaginal. Il en existe deux principaux types qui sont le carcinome épidermoïde et l’adénocarcinome. Le carcinome épidermoïde est le plus commun des deux. C’est un type de cancer provenant des cellules squameuses tapissant le vagin. L’autre est issu des cellules glandulaires de la muqueuse du vagin, responsables de la production de certains fluides vaginaux. Entre les deux, l’adénocarcinome est le plus susceptible de se propager.

Les symptômes du cancer vaginal

Le cancer vaginal ne s’identifie généralement qu’à des examens de routine car les cancers précoces montrent peu de symptômes. Les signes seront surtout associés aux cancers vaginaux ultérieurs. L’un des premiers symptômes et le plus courant est le saignement anormal après un rapport sexuel. On considère les saignements d’anormaux lorsqu’ils surviennent après la ménopause. Les autres indices incluent un écoulement vaginal anormal et une masse vaginale. La femme peut avoir une difficulté à uriner et avoir une grande douleur pendant le sexe. Elle peut également souffrir de constipation, de douleur pelvienne et de douleur à l’arrière des jambes. La consultation d’un médecin doit se faire immédiatement si un de ces symptômes apparaît.

Les causes du cancer

Les principales causes des cancers vaginaux sont inconnues. Il existe cependant plusieurs facteurs de risque pouvant induire le cancer vaginal. Parmi eux, on cite :

  • L’âge, étant donné que les personnes âgées de plus de 60 ans sont plus à risque ;
  • Les infections au virus du papillome humain (VPH) ;
  • L’hystérectomie ;
  • Le fait d’avoir un antécédent de cancer du col de l’utérus et un traitement radiologique antérieur ;
  • L’utilisation d’un pessaire vaginal et ;
  • Le néoplasie vaginal intraépithéliale (VAIN) : ce sont des cellules différentes des cellules normales mais ne sont pourtant pas cancéreuses. Dans certains cas, elles peuvent se transformer comme tels.

Plusieurs lésions précancéreuses sont détectables lors d’un test de Pap: ce sont les cas des cancers que provoque le VPH.

Les moyens de traitement

Les moyens de traitement du cancer vaginal impliquent souvent l’un des processus entre la radiothérapie et la chimiothérapie. Ce sont en effet des méthodes standard de traitement de nombreux cancers. Le patient doit être préalablement mis au courant de tous les éventuels effets secondaires et risques du traitement. Il en est de même de ses avantages. Le but est de faire en sorte que le patient participe à toutes les décisions pendant la prise en charge globale. Pour enlever le cancer, les médecins utilisent parfois la chirurgie ; dans d’autre cas, on traite les patients par irradiation. On procède à la chimiothérapie lorsque les cancers vaginaux sont le résultat d’une propagation du cancer du col de l’utérus. Il en est de même pour la radiothérapie.

le cancer vaginal

Le diagnostic

Le diagnostic d’un médecin passe obligatoirement par un historique et des examens physiques. Le médecin questionnera notamment par rapport aux symptômes et aux préoccupations de l’individu. Il demandera également par rapport aux médicaments pris, aux pratiques sexuelles et aux antécédents familiaux.

Les examens effectués

Le médecin effectue au total trois principaux types d’examen qui sont les examens pelviens, le test de pap et la coloscopie. L’examen pelvien vise à détecter toutes les éventuelles anomalies tandis que le test de pap détecte le cancer du col de l’utérus. La coloscopie est également relative à un examen du col de l’utérus. On y procède après détection d’une chose inhabituelle ou quand le test de pap était anormal.

La biopsie

La biopsie est toujours nécessaire avant le diagnostic définitif. Elle consiste à prélever et examiner de petits échantillons de tissus par un pathologiste. On réalise se processus généralement pendant la coloscopie. Le médecin opte pour une anesthésie locale pour soulager l’inconfort et la douleur du patient.

La confirmation du cancer

Si le cancer vaginal est confirmé, le patient devra passer par plusieurs autres tests encore. La nécessité des tests sera de déterminer le stade du cancer et pour planifier le traitement à faire. Obtenir un soutien dès le début peut aider une personne à faire face plus facilement au traitement.

Les moyens de prévention

Eviter le virus du papillome humain (VPH)

Le virus du papillome humain est un virus sexuellement transmissible extrêmement répandu. Environ 80% des femmes et des hommes sexuellement actifs pourront l’attraper à un moment de leur vie. Il est à la source de nombreux types de cancer dont le cancer du col de l’utérus. Le meilleur moyen pour une femme de réduire le risque de cancer vaginal serait d’éviter l’infection par ce virus.

Autres facteurs de prévention

Mis à part le VPH, d’autres facteurs de prévention sont à prendre en compte pour éviter le cancer vaginal. En premier lieu, il faut éviter les rapports sexuels avant la fin de l’adolescence ou plus. Les rapports sexuels avec plusieurs partenaires sont également à éviter. De même ceux avec une personne ayant eu plusieurs partenaires sexuels. La pratique d’un rapport protégé est fortement conseillée bien qu’elle ne protège pas totalement des VPH. Effectuer des tests de pap régulier pourra également aider en permettant de détecter au plus tôt les éventuelles tumeurs.

Sources:
https://sante.lefigaro.fr/article/cancer-de-l-uterus-reagir-aux-premiers-saignements/
https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/cancer-cancer-endometre-role-microbiote-vaginal-depistage-78955/

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

les trémulations du nouveau-né

Les trémulations du nouveau-né – c’est quoi et quelles en sont les causes ?

Tous les jours, les nouveau-nés ne cessent de surprendre leurs parents par des gestes bizarres. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *