fbpx

Qu’est-ce que le lupus érythémateux systémique ?

Ce document se consacre essentiellement au lupus érythémateux systémique, qui est la forme la plus courante de lupus. Bien qu’il existe d’autres formes, le terme lupus sera utilisé afin de simplifier la désignation de la maladie.

Le lupus est une maladie chronique auto-immune. Elle survient quand le système immunitaire se met à attaquer les cellules de l’organisme. Elle peut concerner plusieurs parties du corps, notamment les articulations, les reins, le cœur, ou encore la peau. Le lupus peut provoquer des symptômes différents comme des poussées de fièvre inexpliquées ou des troubles de la vision. Elle peut aussi causer un gonflement et des douleurs des articulations. Le lupus touche généralement les femmes en âge de procréer, c’est-à-dire de 15 à 40 ans. Les symptômes et leur gravité varient d’une personne à une autre.

Cause

Dans le lupus, l’organisme fabrique des anticorps qui s’attaquent aux tissus sains. On ignore encore les raisons de ce phénomène. Toutefois, il pourrait être lié à un ensemble de facteurs hormonaux, environnementaux et génétiques. Le système immunitaire a pour rôle de protéger l’individu des maladies. C’est un réseau complexe d’organes, de cellules, de tissus et de facteurs circulant dans le sang. Ces réactions auto-immunes pourraient être néfastes pour le corps et causer d’importantes réactions inflammatoires.

Évolution

Elle se caractérise par une alternance de périodes de poussées et de période de rémission. Pendant les poussées, le lupus s’exacerbe : les symptômes s’empirent et les analyses de sang montrent la présence d’anticorps anormaux. Ces derniers attaquent l’organisme. Ensuite, les symptômes diminuent progressivement et disparaissent en partie ou totalement. Les périodes de rémission peuvent durer quelques semaines, quelques mois ou même quelques années. Même si le lupus est une maladie chronique, la majorité des personnes malades ne seront continuellement pas malade durant toute leur vie.

Les éléments déclencheurs

Le surmenage, le fait d’accoucher ou de tomber enceinte, le stress et l’exposition au soleil peuvent déclencher la maladie. Cependant, on ignore encore le mécanisme déclencheur, cela ne signifie pas que ces facteurs soient en cause. Par ailleurs, certains médicaments utilisés pour soigner d’autres maladies peuvent aussi déclencher les signes de lupus. Ainsi, on parle de lupus médicamenteux. Les symptômes disparaissent principalement quand la personne arrête de prendre le médicament en cause. D’autre part, plusieurs études ont récemment associé le virus Epstein-Barr au déclenchement de certaines maladies auto-immunes y compris le lupus. C’est un virus extrêmement commun  car il infecte près de 95% de la population. Il pourrait ainsi déclencher la maladie auprès de certaines personnes.

lupus

 

Prévalence

Il est difficile d’estimer la prévalence de cette maladie. D’après Lupus Canada, environ 50 000 Canadiens sont malades d’une forme ou d’une autre de lupus. Par ailleurs, Statistique Canada évalue près de 15 000 le nombre de Canadiens souffrants de lupus érythémateux disséminé. Au Québec, les chercheurs estiment qu’environ 4000 individus sont atteints de lupus érythémateux systémique. Cependant, ce nombre pourrait aussi être inférieur à la réalité. En ce qui concerne la France, on estime la prévalence à 40 cas pour environ 100 000 habitants.

Les symptômes

Les symptômes peuvent varier d’une personne à une autre étant donné que la maladie peut toucher à peu près tous les tissus et les organes du corps. Elle se manifeste habituellement par quelques-uns des symptômes suivants :

Les symptômes non spécifique

  • Des ganglions enflés ;
  • Une fatigue extrême ;
  • Des poussées de fièvre inexpliquées ;
  • Une prise de poids due à la rétention d’eau ou une perte de poids inexpliquée.

Les symptômes spécifiques

  • Des douleurs, une raideur et un gonflement au niveau des articulations ;
  • Des plaques en relief en forme de disque sur le visage ;
  • Une plaque rouge sur le haut des joues, ainsi qu’à la racine du nez ;
  • Des ulcères indolores dans la bouche ou les narines ;
  • Une grande sensibilité au soleil, se manifestant par des éruptions cutanées rouge ;
  • Une douleur à la poitrine pendant les respirations profondes ;
  • Un gonflement des jambes (œdème) ;
  • Des douleurs musculaires ;
  • Un état dépressif, des problèmes de mémoire, des difficultés à avoir des idées claires ;
  • Si la maladie touche le cœur, elle peut provoquer une arythmie ou plus rarement une insuffisance cardiaque.

Les personnes à risque

  • Les femmes de 15 à 40 ans. Le lupus touche à peu près 9 fois plus de femmes que d’hommes dans ce groupe d’âge. Cela suppose que les hormones féminines joueraient un rôle important dans l’apparition de la maladie. De plus, elle touche plus de femmes que d’hommes même en dehors de ce groupe d’âge ;
  • Les personnes dont un ou plusieurs membres de la famille sont atteints ont un risque plus élevé ;
  • La maladie est plus fréquente chez certains groupes ethniques, comme chez les Afro-américains, les Asiatiques et les Autochtones d’Amérique du Nord. Cela est probablement dû à une grande susceptibilité génétique de la maladie.

Comment prévenir

Il est impossible de prévenir la maladie étant donné qu’on ignore sa cause. Toutefois, il existe des mesures pour prévenir le déclenchement des symptômes :

  • Se protéger du soleil ;
  • Consulter un médecin avant de prendre un médicament ;
  • Consulter un médecin en cas de fièvre.

Sources:
https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/lupus-177489
https://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_1588_lupus_system.htm

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

perturbateurs endocriniens

Perturbateurs endocriniens – quels risques pour la santé et comment s’en protéger ?

Les perturbateurs endocriniens sont omniprésents dans l’environnement humain. Ils peuvent interférer avec le système hormonal, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *