fbpx

Qu’est-ce que les saignements entre les périodes ?

Les saignements entre les règles désignent n’importe quel saignement surgissant après ou avant le début de la période. Lorsque cela se produit, les personnes peuvent remarquer des taches brunes claires dans leurs sous-vêtements. Ou encore, un flux qui ressemble à une période régulière. De manière générale, les saignements vaginaux entre les règles ne sont pas préoccupants. On parle de « spotting » lorsque le flux sanguin est léger. Les saignements entre les périodes peuvent avoir des causes multiples. Notamment les changements hormonaux, les blessures ou un état de santé sous-jacent.

Les causes des saignements entre les périodes

Le terme médical pour ce phénomène est la métrorragie. On le nomme également spotting ou saignement de percée. Le cycle menstruel correspond à la période entre le premier jour de période et celui de la suivante. Généralement, le cycle dure entre 25 à 30 jours, mais peut aussi être plus court ou plus long. Une période fait référence au moment où la femme saigne chaque mois et qui dure entre 2 et 7 jours. Les périodes sont différentes pour chaque femme. Les raisons des saignements entre les périodes sont variées :

Contraceptifs hormonaux

Les contraceptifs hormonaux sont l’une des causes les plus fréquentes de saignement vaginal. Si elles entrainent des saignements irréguliers, cela ne se produit souvent que durant les 3 premiers mois d’utilisation. Quelques exemples de contraceptifs hormonaux comprennent:

  • Anneau vaginal ;
  • Implant contraceptif ;
  • Dispositif intra-utérin (DIU) ;
  • Pilule contraceptif ;
  • Patch de contrôle des naissances.

Si jamais les saignements entre les règles sont très importants ou durent plus de 3 mois, il serait judicieux de consulter un médecin. Le fait de passer à une autre forme de contraception peut souvent arrêter ces saignements. Un saignement inter-menstruel peut survenir si une femme ne prend pas sa contraception hormonale conformément aux instructions. Une femme peut par exemple manquer de prendre une pilule contraceptive ou rencontrer un problème avec le patch de contrôle des naissances. Parfois, cela peut entraîner des taches.

Contraception d’urgence

L’usage de contraceptifs peut aussi provoquer des saignements. Cela s’applique aux 2 formes de contraception d’urgence : le stérilet et la pilule du lendemain.

Saignement d’implantation

Certaines femmes ressentent des saignotements peu de temps après avoir été enceintes. Ce qui marque le moment où l’ovule fécondé s’implante au niveau de la muqueuse de l’utérus. C’est ce qu’on appelle saignement d’implantation. Ils peuvent aussi ressentir de légères crampes dans l’utérus.

saignements entre les périodes

Fausse couche

Les saignements entre les périodes sont un signe précoce d’une fausse couche. Cette dernière peut survenir à tout moment durant la grossesse. Elle est aussi en mesure de survenir avant même qu’une femme sache qu’elle est enceinte.

Résiliation

Plusieurs femmes éprouvent des saignements après un avortement ou une interruption. Le spotting pourrait durer plusieurs semaines après avoir pris une pilule abortive ou après avoir suivi une procédure en clinique. Le mieux est de consulter un médecin si le saignement est très important.

Infections sexuellement transmissibles (IST)

Certaines IST causent des saignements vaginaux, notamment la chlamydia. La chlamydiose peut causer des saignements pendant ou après des rapports sexuels.

Blessure

Si la peau ou les tissus du vagin sont endommagés, des saignements peuvent se produire. Cela se fait le plus souvent pendant le sexe en pénétrant. Il est plus probable que le vagin soit sec. Cette sécheresse vaginale peut être le résultat de plusieurs facteurs, sachant que le corps produit un lubrifiant naturel qui prépare le vagin pour le sexe pénétrant. Il y a notamment la ménopause, le diabète ou le traitement du cancer.

Ménopause ou périménopause

En général, la ménopause se produit entre 45 et 55 ans. Elle est marquée comme étant l’heure où la personne n’a pas eu de période d’un an. La périménopause quant à elle est la période qui précède la ménopause. Elle peut durer jusqu’à 10 ans, étant donné que les niveaux d’hormones dans le corps changent et sont souvent instables durant la périménopause. Cela peut entraîner des saignotements, des règles irrégulières et des saignements abondants.

Endométriose ou adénomyose

Les affections chroniques affectant l’utérus comme l’endométriose ou l’adénomyose, sont capables de provoquer des saignements ou des saignotements entre les périodes. Par ailleurs, ces conditions peuvent aussi entrainer des règles abondantes ou des règles douloureuses, ou encore des crampes entre les règles.

Quand consulter un médecin ?

Si les saignements entre les périodes sont persistants ou lourds, une femme doit aller voir un médecin. Etre conscient des autres symptômes liés aux saignotements entre les règles aidera le médecin à diagnostiquer un problème sous-jacent. Si la femme a commencé à prendre un contraceptif hormonal, un spotting peut s’installer après 3 à 6 mois. Si ce n’est pas le cas, allez voir un médecin prescripteur. Afin d’éviter ce problème, il est possible de changer de méthode contraceptive. Par ailleurs, les IST sont contagieuses et peuvent provoquer des problèmes de santé sur le long terme. Si une personne présente des saignements vaginaux et soupçonne une IST, elle devrait voir un professionnel de la santé. Ce dernier lui fera passer un test et prescrira un traitement. La majorité des IST sont guérissables, souvent avec des antibiotiques.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Symptomes/Fiche.aspx?doc=saignements-dehors-regles-symptome
https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/saignements-en-dehors-des-regles-quelles-sont-les-differentes-causes-possibles-2089091

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

dysfonction sexuelle féminine

L’aspect multifactoriel de la dysfonction sexuelle féminine

La dysfonction sexuelle féminine est une des maladies très répandues, toutes catégories confondues. Bien qu’on …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *