fbpx
intoxication par les champignons

Reconnaître les symptômes d’une intoxication par les champignons

Les champignons sont réputés pour leurs vertus thérapeutiques et leurs nombreux bienfaits pour la santé du cerveau. Mais pour profiter au maximum des super pouvoirs de cette plante, il faut commencer par cueillir les bonnes espèces et éviter l’intoxication. Effectivement, tous les champignons ne sont pas comestibles. Si jamais vous vous sentez mal après avoir consommé cette plante, il est fort probable que vous soyez victime d’une intoxication par les champignons. Comment reconnaître cette dernière ? Cet article vous informera sur les principaux symptômes de ce type d’intoxication.

Ce qu’il faut savoir avant de cueillir des champignons

Vous raffolez des champignons et vous aimez passer de bons moments en famille pour en cueillir ? C’est très bien ! Cependant, vous devez faire attention à ne pas cueillir les mauvais champignons sous peine d’intoxication pouvant engendrer des conséquences très graves. Pour parvenir à faire une bonne cueillette de champignons comestibles, vous devez avoir certaines connaissances.

  • Les champignons sont très fragiles – comprenez par-là que ce type de plante s’altère très vite. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, il ne faut cueillir que les spécimens en très bon état. Vous devez également manger les champignons au plus tard le lendemain de la cueillette.
  • Les champignons comestibles peuvent aussi être dangereux – vous ne le savez peut-être pas, mais certaines espèces de champignons sont toxiques lorsqu’elles sont crues. C’est par exemple le cas des bolets et des morilles. Pour prévenir tout risque d’intoxication, il est donc conseillé de toujours cuire vos cueillettes.
  • Les champignons comestibles ont des sosies toxiques – vous devez retenir que même si les bolets et les cèpes sont comestibles, ils ont leurs sosies toxiques. Pour ne pas tomber sur ces derniers, la première chose que vous devez faire avant la cueillette est de vous informer correctement sur les caractéristiques des champignons comestibles. Vous pouvez même demander l’avis d’un spécialiste avant d’en consommer.

Comment reconnaître les champignons toxiques ?

Nombreuses sont les espèces de champignon qui sont vénéneuses. Néanmoins, leur toxicité n’est pas la même, même au sein de la même espèce. Elle dépend en effet du stade croissance du champignon et de sa cuisson. Toutefois, pour un non-connaisseur, il est très difficile de distinguer les espèces comestibles des espèces toxiques. C’est pourquoi, il faut toujours demander l’avis d’un expert. D’ailleurs, les spécialistes en la matière continuent toujours d’apprendre. Retenez aussi que les règles populaires par rapports  aux champignons vénéneux ne sont jamais fiables.

intoxication par les champignons

Les différents symptômes d’une intoxication par les champignons

Ce que vous devez savoir à propos de l’intoxication par les champignons, c’est que lorsque les symptômes apparaissent très tôt après l’ingestion, le niveau de toxicité du champignon est faible.  Les plus dangereux ont des symptômes qui ne surviennent que très tard (au-delà de 6 heures après la consommation).

Les symptômes précoces

Les signes ci-après surviennent généralement dans les deux heures après l’ingestion du champignon toxique.

  • Les signes gastro-intestinaux – il s’agit des premiers symptômes qui doivent vous alerter par rapport à l’intoxication par les champignons. Généralement, dans l’heure ou les deux heures après l’ingestion, le sujet commence à vomir et à avoir une diarrhée. Chez certaines victimes, des maux d’estomac accompagnés de maux de tête peuvent être ressentis.
  • Les symptômes affectant le cerveau – ces signes sont surtout dus aux champignons contenant des substances hallucinogènes. Trois quart d’heure après leur ingestion, ceux-ci provoquent aussi des vomissements et des nausées. En plus de cela, la personne concernée devient euphorique et peut avoir des hallucinations. Chez les enfants, une fièvre peut apparaître. Généralement, ces symptômes disparaissent par eux-mêmes, sans nécessiter un traitement. Néanmoins, lorsque la personne devient très agitées, un sédatif peut être prescrit par le médecin.
  • Les autres symptômes les plus fréquents – à part les impacts sur la santé mentale et gastrique, l’intoxication par les champignons est aussi à l’origine de divers autres symptômes précoces. Il s’agit généralement de l’augmentation de la sécrétion de salive et de larme, de sueurs abondantes, le rétrécissement des pupilles, la confusion, des convulsions ou encore des contractions musculaires.

Malgré l’inquiétude que certains symptômes précoces peuvent engendrer, les signes légers disparaissent généralement dans les 12 heures suivant leur apparition. Ce délai est de 24 heures pour les symptômes les plus graves.

Les symptômes retardés

Cette catégorie regroupe tous les signes qui ne surviennent que 6 heures ou plus après l’ingestion des champignons vénéneux. Ces symptômes sont plus dangereux et peuvent être fatals. D’ailleurs, l’intoxication aux amanites phalloïdes présente la majorité des signes cités dans cette catégorie. A titre d’information, ces champignons sont responsables des 95% des morts par intoxication.

Les symptômes retardés de l’intoxication par les champignons sont :

  • Des vomissements et de la diarrhée dans les 6 à 12 heures après la consommation du champignon toxique ;
  • Une baisse du niveau de glycémie ;
  • Une insuffisance hépatique qui rend la peau jaune ;
  • Réduction ou cessation de la miction chez les personnes souffrant d’insuffisance rénale ;
  • Une insuffisance rénale ;
  • La toxicité du cerveau qui se manifeste par des convulsions;
  • Pour les personnes souffrant d’insuffisance hépatique, leur survie dépend de la possibilité de lui faire une greffe de foie.

Les symptômes en question peuvent varier d’une espèce de champignon à une autre. Le plus important est de les traiter dans l’immédiat afin d’augmenter les chances de survie de la personne intoxiquée.

Sources:
https://www.bfmtv.com/societe/493-cas-en-deux-semaines-gare-aux-intoxications-avec-les-champignons-1792805.html
http://www.leparisien.fr/societe/sante/intoxication-aux-champignons-un-mort-deux-hospitalises-dans-les-deux-sevres-02-11-2019-8185092.php

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.