fbpx

Régime : comment combattre la faim émotionnelle ?

Lorsqu’on est heureux, en colère ou tout simplement stressé, le plus souvent, on trouve refuge dans la nourriture. En effet, les émotions nous donnent faim. On se nourrit de manière compulsive sans plus pouvoir se maitriser. On parle de la faim émotionnelle.

Qu’est-ce que la faim émotionnelle ?

La faim émotionnelle est l’envie et le fait de manger sans retenue. À titre d’exemple, lorsque la journée devient stressante, pour se décharger ou pour se faire plaisir, on se jette sur le chocolat, les biscuits et la viennoiserie. Ce n’est pas que nous avons faim, il s’agit plutôt de combler un besoin émotionnel. Dans le cas présent, soit un manque commence à se faire ressentir, soit la personne a besoin d’oublier sa frustration. La nourriture ne comble pas des besoins physiques dans ce cas, mais plutôt psychiques.

La faim émotionnelle est un problème que rencontrent le plus souvent les personnes en surpoids. Elle est à la fois à l’origine du surpoids, et va la pousser également à maintenir le problème. Elle intervient d’abord au début, pour combler les carences émotionnelles. Ensuite, lorsqu’une personne se trouve trop grosse et que son mal-être se déclare, la nourriture va jouer un rôle de refuge pour oublier. D’ailleurs, de nombreuses études ont démontré que les gourmandises sucrées peuvent provoquer chez une personne un bien-être immédiat.

Le processus s’intègre par la suite comme un cercle vicieux dans notre quotidien. Au fur et à mesure qu’on l’y habitue, le cerveau va chercher à rencontrer ce sentiment de paix et de bien-être que procure la nourriture. À partir de ce moment, la personne devient dépendante et commencera à accumuler les kilos en trop.

Quelles seraient les causes du phénomène de faim émotionnelle ?

La faim émotionnelle découle essentiellement des sentiments négatifs qui prennent place chez une personne. Dans la pratique, on cherche à grignoter le plus souvent au moment où on commence à se sentir mal. Et dans 90 % des cas, ce sont les aliments sucrés qui nous font le plus envie. Au cours d’un évènement difficile, ou lorsqu’on est face au stress, on a envie tout simplement de glaces et de chocolat.

En mangeant, on se bâtit un cocon qui nous rassure. C’est une manière de laisser les problèmes de côté pendant un instant, et de laisser ces quelques délices combler le vide et faire notre bonheur. Et au fur et à mesure qu’elle vient renforcer le moral, on arrive généralement à relativiser les problèmes.

Malheureusement, dans la société telle qu’elle est conçue actuellement, des milliers de raisons au quotidien peuvent amener une personne à craquer. Le problème découle de notre mode de vie. Le train-train quotidien ne laisse aucune marge de bien-être, et au contraire, n’apporte qu’un lot de stress. Ces stimulations extérieures embrouillent nos pensées et laissent place aux émotions négatives. Qui plus est, aujourd’hui, il est difficile de trouver du temps pour soi, pour se détendre et prendre un peu de recul par rapport à la vie de tous les jours.

la faim émotionnelle

Comment trouver l’origine de la faim émotionnelle ?

Vous l’aurez compris, la faim émotionnelle est un processus progressif. Au fur et à mesure, elle devient une habitude. Ensuite, notre cerveau entre en situation de dépendance. Avant de trouver une solution, il faut d’abord connaître le mal-être à l’origine du problème.

Le plus souvent, la personne devient émotionnellement dépendante de la nourriture, lorsque certains sentiments négatifs ne sont pas évacués. Dans la plupart des cas, une mauvaise estime de la personne est à l’origine de ces émotions néfastes. Il est important de faire le tour de la question, et de chercher notamment pourquoi et à quel moment vous craquez habituellement ? Peut-être que vous vous sentez seul ou stressé ou encore sous pression dans votre travail.

Lorsque vous aurez identifié l’origine, il vous sera plus facile de lutter contre. Le secret est le suivant : identifier le moment de vos besoins.

Comment lutter contre la faim émotionnelle ?

Puisqu’il est question de mode de vie, il faudra soigner vos habitudes au quotidien.

·         Apprenez à manger sain

En mangeant beaucoup plus sain, vous apprendrez à apprécier la nourriture. C’est une solution pour se défaire de ce qu’on pourrait appeler la malbouffe. Non seulement vous pourrez corriger les carences et les manquements nutritionnels, mais en plus, vous installerez pour votre corps de nouvelles habitudes positives.

·         Prenez du temps pour vous

Il faut que vous appreniez tous les jours à vous détendre. Prenez quelques minutes pour vous, pour souffler. Vous pouvez écouter de la musique, notamment quelques chansons qui pourraient vous booster le moral par exemple. Vous pouvez également vous essayer au yoga par exemple.

Il est conseillé de pratiquer la gratitude. Vous pouvez par exemple noter tous les jours les points positifs de votre journée.

·         Pratiquez des activités physiques

Les exercices physiques au quotidien devraient également vous permettre de vous détendre. On se relâche et on évacue le stress. En plus, c’est également un excellent moyen pour corriger et perdre tout le poids que vous avez accumulé lorsque vous étiez en phase de faim émotionnelle.

·         Travaillez l’aspect social de votre vie

Qui dit émotionnel dit social également. Il ne faut surtout pas s’enfermer, car en étant seul, vous serez appelé à déprimer encore plus rapidement. En bonne compagnie, vous trouverez d’autres occupations que celles de manger.

Sources:
https://www.elle.fr/Minceur/News/Nutrition-Sante/Pourquoi-a-t-on-toujours-faim-3887470
https://www.santemagazine.fr/actualites/actualites-sante/obesite-distinguez-faim-biologique-et-faim-emotionnelle-197909

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

vos conseils pour compenser les excès alimentaires

Alimentation : comment compenser les excès ?

Les fêtes arrivent bientôt, et qui dit fête dit également repas de famille. Bien entendu, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *