Accueil / Santé / Rhinite : symptômes, traitement et relation avec la sinusite

Rhinite : symptômes, traitement et relation avec la sinusite

La rhinite touche environ 20 % de la population et peut être allergique ou non allergique. Alors que la rhinite allergique est la catégorie la plus courante et peut être chronique le plus facilement. La rhinite non allergique est infectieuse et peut être transmise par contact.

Nous allons maintenant expliquer plus en détail sur cette maladie, quels symptômes elle cause et quels traitements sont utilisés pour la guérir. Nous discuterons également des différences entre le type allergique et non allergique, ainsi que de la relation entre cette maladie et la sinusite.

Qu’est-ce que la rhinite ? Définition, types et causes

Il s’agit d’une affection de type respiratoire caractérisée par une inflammation du tissu muqueux du nez. Le mot rhinite est également utilisé comme terme non spécifique qui inclut à la fois les infections et les allergies ainsi que d’autres types d’affections dont les symptômes sont situés dans le nez.

qw

Dans cette condition, les muqueuses s’infectent ou s’irritent, entraînant la sécrétion, la congestion et l’enflure de ces tissus. La forme la plus courante de rhinite infectieuse est le rhume.

Elle peut être différenciée en deux types : la rhinite allergique et la rhinite non allergique. La rhinite allergique peut entraîner des symptômes chroniques. Elle résulte des allergènes comme la poussière ou le pollen. Et la rhinite non allergique provient d’autres conditions comme le rhume.

Contrairement à la rhinite allergique, la rhinite non allergique peut se transmettre par contact (toux, éternuements, etc.). Le type allergique se co-morbilise souvent avec d’autres conditions telles que l’asthme, la sinusite, l’otite moyenne, la diminution de l’odeur et du goût, l’hypertrophie lymphoïde et l’apnée du sommeil, ainsi que les problèmes liés au sommeil en général.

Les complications

Il est important de noter que la plupart des rhinites causées par des rhumes communs ont une chance élevée de guérison complète en une semaine environ. Les complications sont inhabituelles, mais si elles surviennent, elles peuvent inclure une sinusite (inflammation des sinus) et des infections bactériennes. Le type allergique peut aussi généralement être traitée très efficacement.

Relation avec la sinusite

La relation entre la sinusite et la rhinite est très étroite. Certaines études suggèrent qu’une complication de la forme allergique peut devenir une rhinosinusite.

Comme les signes et symptômes de la sinusite ne se voient que dans le nez, il est très difficile de distinguer la sinusite chronique de la rhinite allergique persistante ou de la rhinite non allergique persistante. Pour cette raison, on utilise le terme rhinosinusite pour désigner ces cas.

Symptômes de rhinite allergique et non allergique

La manifestation clinique de la symptomatologie de la rhinite varie selon la cause, l’âge de la personne et le degré de la maladie. Les symptômes les plus courants sont l’écoulement nasal et les éternuements – signes typiques de la première phase.

symptômes rhinite

En ce qui concerne la rhinite non allergique, les symptômes sont généralement la production d’un mucus mince et aqueux. L’inflammation a tendance à s’étendre des voies nasales à la gorge et aux voies respiratoires supérieures, entraînant une toux sèche, des maux de tête et un larmoiement des yeux. De plus, des douleurs musculaires apparaissent parfois.

Au fil des jours, le nez gonfle et le mucus devient plus épais et collant. Cette modification de l’aspect de l’écoulement nasal peut aider à distinguer la rhinite causée par une infection virale de la rhinite allergique.

Les symptômes de la rhinite allergique sont très similaires à ceux de la rhinite non allergique. Ils diffèrent simplement en ce que les symptômes de la rhinite allergique sont beaucoup plus durables et rarement accompagnés de fièvre.

Les symptômes chez les enfants

Les enfants atteints de rhinite allergique chronique présentent souvent des troubles du langage hypernasal, de la fatigue, de l’appétit et de la croissance. Un autre symptôme est la toux chronique, résultant d’une irritation du pharynx et du larynx. Ces conditions surviennent habituellement à des moments précis de l’année (comme le printemps en raison du pollen).

Enfin, le diagnostic se base sur la description des symptômes évoqués ci-dessus par le patient, ainsi que sur un examen de la gorge et des glandes pour exclure d’autres maladies présentant des symptômes similaires.

Si la symptomatologie dure plus d’une semaine, d’autres tests sont nécessaires pour éliminer la rhinite résultant des infections bactériennes ou des allergies. Dans ce dernier cas, les allergies peuvent faire l’objet d’un diagnostic à l’aide de tests sanguins. Elles peuvent aussi être détectés par certains tests cutanés avec des substances spécifiques afin de déterminer l’agent responsable de la réaction allergique.

Traitements et remèdes à domicile

Il n’existe aucun remède pour le type non allergique ; le traitement administré vise à soulager les symptômes. Les médicaments couramment prescrits comprennent l’aspirine ou d’autres analgésiques pour les maux de tête et les douleurs musculaires, ainsi que des décongestionnants pour soulager la congestion ou l’écoulement nasal. On recommande ainsi de se reposer et de boire beaucoup d’eau.

Pour le type allergique, on le traite habituellement avec des médicaments contre les allergies saisonnières, des vaporisateurs nasaux et des décongestionnants. S’il est déterminé que l’allergène est à l’intérieur, des mesures préventives peuvent être prises pour éviter tout contact avec l’allergène.

On peut aussi appliquer des injections pour traiter ce type. Ces traitements consistent à injecter une petite quantité de l’allergène afin que l’organisme s’habitue à tolérer la substance.

En ce qui concerne le traitement alternatif, l’utilisation de suppléments de vitamine A et de zinc est recommandée, ainsi que de préparations botaniques élaborées à base d’échinacée, de réglisse ou de racine d’astragale.

Sources

https://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_959_rhinites.htm

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=rhinite-allergique-pm-traitements-medicaux-de-la-rhinite-allergique

 

Vérifiez également

bienfaits méconnus des piments

Quels sont les bienfaits méconnus des piments pour notre santé

Le piment est une plante originaire d’Amérique centrale, des Antilles et d’Asie. Il est particulièrement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *