fbpx
Syndrome de l’intestin irritable

Soulager le syndrome de l’intestin irritable naturellement

Encore mystérieux, le syndrome de l’intestin irritable touche de plus en plus de gens. Les troubles que cette maladie occasionne peuvent parfois être handicapants. Même si les scientifiques n’ont pas d’informations complètes à propos de cette pathologie, ce qui est sûr, c’est qu’elle se manifeste par divers symptômes gênants. Ballonnements, douleurs et crampes abdominales ou encore troubles du transit, le syndrome de l’intestin irritable peut être soulagé en adoptant les bonnes habitudes de vie. Découvrez alors comment atténuer les manifestations de cette maladie naturellement.

Les symptômes du syndrome de l’intestin irritable

Le syndrome de l’intestin irritable ou SII est aussi appelé syndrome du côlon irritable. Le terme « colopathie fonctionnelle » est aussi utilisé pour le désigner. Le SII correspond à un trouble de l’appareil digestif qui peut se manifester par une douleur au ventre voire des malaises. Selon la personne atteinte, les manifestations de cette pathologie peuvent être différentes. Toutefois, ci-après les symptômes les plus fréquents du SII :

  • Des douleurs et des crampes plus ou moins vives au ventre. Ces troubles disparaissent, en général, lorsque le patient évacue des gaz ou lorsqu’il va à la selle ;
  • Des ballonnements et des flatulences au quotidien ;
  • De la diarrhée ou de la constipation. Parfois, elles peuvent aussi s’alterner, causant de l’inconfort ;
  • L’intestin qui gargouille à longueur de journée. Cette activité intestinale assez bruyante est aussi connue sous le nom de « borborygmes » ;
  • Des selles contenant du mucus ;
  • Une sensation gênante de selles non évacuées complètement.

Selon chaque personne concernée, ces symptômes peuvent apparaître un à un ou en même temps. Ils surviennent surtout après que le patient ait mangé. Aussi, certains troubles qui ne sont pas reliés aux intestins peuvent aussi être présents. Il peut s’agir de maux de tête, de brûlures d’estomac, de nausées ou encore une douleur pelvienne chronique. La personne atteinte du syndrome de l’intestin irritable peut aussi ressentir des douleurs au bas du dos et avoir des troubles du sommeil.

Les causes et les facteurs aggravants

Les causes du syndrome de l’intestin irritable

Le syndrome de l’intestin irritable touche environ 10 à 20% de la population des pays occidentaux. Malgré que ce trouble digestif soit répandu, les scientifiques n’ont pas encore trouvé sa/ses véritables causes. Toutefois, les médecins ont pu constater que cette maladie survient fréquemment après une gastro-entérite sévère, ayant durée plus de cinq jours. Les personnes anxieuses seraient aussi les plus touchées par le SII.

Syndrome de l’intestin irritable

Par ailleurs, d’autres hypothèses sont aussi avancées par les professionnels de la santé comme étant à l’origine de ce syndrome. Il peut s’agir par exemple de l’hypersensibilité aux mouvements du colon et du rectum qui sont habituellement imperceptibles. Une autre cause présumée est aussi une contraction anormale de l’intestin. Certains scientifiques avancent aussi les modifications de la flore intestinale comme source de cette pathologie.

Qu’est-ce qui favorise l’apparition du SII ?  

D’après le constat des médecins, certains facteurs peuvent aggraver les symptômes du syndrome de l’intestin irritable. Le stress est le premier facteur pointé du doigt par les spécialistes. Des études ont, par ailleurs, montré qu’avoir recours à l’hypnose chez les personnes atteintes de SII permettrait de réduire significativement leur sensibilité digestive.

Côté alimentations, les aliments riches en fibres ont tendance à aggraver les douleurs ressentis par les personnes souffrant de SII. Ce type d’aliment est, en effet, réputé pour favoriser le ballonnement. Il en est de même pour les sucres industriels et les édulcorants. La consommation de ces derniers doit alors être réduite pour soulager les troubles et douleurs provoqués par le SII.

Les remèdes naturels pour atténuer la maladie

Afin d’éviter les inconforts et les perturbations de la vie quotidienne occasionnés par le SII, les personnes touchées par cette pathologie peuvent agir sur les symptômes. Effectivement, la véritable cause de cette maladie étant inconnue, il n’existe actuellement aucun moyen de la prévenir. Ci-après quelques remèdes naturels pouvant vous aider à soulager les douleurs et les gênes occasionnés par le syndrome de l’intestin irritable.

  • L’huile essentielle de menthe poivrée : Des études ont été menées pour tester l’efficacité de plusieurs huiles essentielles sur l’atténuation des symptômes du SII. Parmi toutes les huiles testées, celle de menthe poivrée a été la plus concluante. Son action porterait surtout sur le soulagement des douleurs abdominales. Elle est d’ailleurs réputée pour ces vertus antispasmodiques. Vous pouvez la prendre sous forme d’infusion ou de capsules.
  • Les probiotiques : il s’agit de micro-organismes vivant qui sont présent dans certains suppléments alimentaires ou dans les yaourts. Quelques études ont été menées à son propos et il a été souligné que les probiotiques agissent sur les douleurs provoqués par le SII. Cependant, les résultats diffèrent selon les personnes ayant participé à l’étude. Quoi qu’il en soit, vous devez savoir que les probiotiques peuvent favoriser l’altération de votre flore intestinale. Ainsi, avant d’en prendre, vous devez impérativement en discuter avec votre médecin traitant.
  • La diminution de l’anxiété et du stress : c’est aussi une des meilleurs moyens d’apaiser les douleurs et troubles liés au syndrome de l’intestin irritable. N’hésitez donc pas à pratiquer de la méditation, du yoga ou tout simplement à vous accorder du temps pour vous ressourcer.
  • L’hypnothérapie : cette technique est employée pour mettre le patient dans un état de relaxation profonde. En ayant recours à ce type de remède, vous pouvez diminuer les réponses motrices et sensorielles de votre système digestif, notamment les intestins.

Références:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.